• Accueil
  • > Hommage
  • > Ne pas oublier les morts qui sont tombés sous les balles du régime ou décapités par les fous d’Allah

Ne pas oublier les morts qui sont tombés sous les balles du régime ou décapités par les fous d’Allah

mahiou.jpgEl Erg Echergui pour « Algérie Politique »

«Ce n’est pas parce que quelqu’un a des idées fondées sur la religion qu’il est terroriste, et ce n’est pas parce qu’on prétend être moderniste ou démocrate qu’on n’est pas terroriste »Voilà la phrase qu’il ne fallait pas dire. Allah yerrahmek.

N’oublions jamais, jamais les morts et les disparus qui sont tombés sous les balles du régime algérien ou décapités par les fous d’Allah. Si ces derniers sont des ennemis déclarés du peuple, le premier est pire, car il est censé le défendre. Les disparus et les victimes politiques rappellent à ceux qui ont la mémoire courte ce que nous valons réellement pour ce pouvoir militaire inhumain et pour les lâches politiques qui le représentent.

Quand un président du Haut comité d’Etat est abattu sans que les véritables coupables soient jugés et châtiés, quand des milliers de personnes sont abattues et leurs corps portés disparus, nous sommes alors tous soit des esclaves soit des morts vivants d’un monstre qui ne décline pas son nom. Il n’y a pas d’Etat au sens classique du terme, monsieur Mahiou et des milliers d’autres en ont fait les frais. Nous sommes tous à la merci d’un régime criminel. Le slogan de celui-ci est ceci : “tu fermes ton bec ou tu crèves”. Une fois que l’homme libre disparaît dans des circonstances obscures, le pouvoir, sa justice et son administration oublient jusqu’à ton existence. Qu’il ait une tombe ou pas, il n’en a rien à foutre. Les citoyens dignes de considérations sont ceux qui les servent avec dévouement et appartiennent leurs harems. Le citoyen ordinaire ne vaut pas le prix d’un vil insecte.

Les discours d’apparat, les salamalecs, les déclarations patriotiques et les cérémonies protocolaires, grandioses ou sobres, dans lesquels les militaires et leurs laquais nous montrent un visage humain, ne doivent pas nous berner. Nous avons affaire à des monstres. Ils ne doivent pas faire oublier notre situation, celle d’éternels serfs sans opinion, de sous-citoyens qui n’atteindront jamais la maturité et ne pourrons prétendre au rang de dignité qu’ils occupent, eux et leurs rejetons.

Les assassinats et les tortures sont la première arme que connaissent les généraux assassins pour régler des problèmes politiques. Le déni de mémoire qu’oppose le régime aux familles des victimes de la décennie rouge est la meilleure preuve de sa culpabilité.

N’oublions jamais que l’Algérie est toujours sous le joug d’un pouvoir assassin. Rien n’a changé. Tout le monde le sait, mais peu en gardent les séquelles morales et s’en souviennent quand il s’agit de faire des analyses politiques. Quand il s’agit de remonter vers la source du mal qui diffuse son poison dans l’Administration et dans la société, rares sont les analystes qui ont assez de cran, de souffle et de lucidité pour le faire.

Commentaires

  1. Guy dit :

    voilà un article percutant qui devrait rappeler à nombre d’algériens, expatriés en France notamment, que la démocratie n’existe pas en Algérie …..et cesser de se voiler la face

  2. ..gjingis dit :

    Ca oui c est de l info top.c est de l info dont tout les Algeriens doivent en parler et parler que parler .matin et soir tout les jours tout les soirs.Ou sont ils enterrés les 20milles disparus reconnus!!!!!
    et les autres ?
    et les morts qui se chiffrent par milliers
    voir million meme j en suis persuadé.
    que devient il cette affaire ?classée?
    il est impossible d archiver tout ca comme affaire morte ,mais jamais …..
    sous un reglement a l amiable sous le pseudo el MOUSSALAHA EL WATANIA.Par une imposture politique .NON NON NON ET NON
    TANT QUE CE PROBLEME N EST PAS JUGÉ LE DRAME RESTERA ,ET NE FERA QUE S AMPLIPHIER

  3. omar dit :

    allah yarahmou les hommes en algerie n ont pas de place kel gachis

  4. ..gjingis dit :

    SERONT ILS MODÉRÉS A TEMPS MES COMMENTAIRES
    MOSIEUR ,OUBIEN FAUT IL ATTENDRE LE TRAIN SUIVANT ,
    LE SAC AU DOS EST LOURD ,IL FAUT PRENDRE SES RÉSPONSABILITÉS
    SI VOUS ETES PERSECUTÉS AUTANT QUITTER LE PAYS OU CARREMENT FERMER SON BLOGUE.COMME CA, VOUS AVEZ LA CHANCE DE SURVIVRE
    A PRENDRE OU A LAISSER MR.LES DEUX NE MARCHENT PAS A LA FOIS ,
    LA BOEUR ET L ARGENT DU BOEUR

  5. Messabih dit :

    En Algerie il faut choisir ,ou etre Saoudien et Quatariote lybianisé,fossile egyptien,ou bien
    etre ALGERIEN,et mener le combat de l’ouverture vers l’appartenance à la Mediterrannée !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER