• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 13 novembre 2010

Archive pour le 13 novembre, 2010

Parution: Ali Boumendjel (1919-1957) Une affaire française. Une histoire algérienne (Malika Rahal)

boumendjel.gifEn mars 1957, la presse anonce la mort d’un «petit avocat musulman» : «Qui a tué Maître Boumendjel ?» titre France Observateur. On s’interroge sur un faux suicide. Mais que faisait donc ce «modéré» entre les mains des «paras» ? Pourquoi a-t-il été assassiné, comme le reconnaîtra le général Aussaresses dans ses mémoires en 2001 ? 
L’homme était un militant de l’Union démocratique du Manifeste algérien (UDMA), l’organisation de Ferhat Abbas. Son parti, perçu comme modéré, bourgeois, francophone et intellectuel a été gommé de l’histoire officielle algérienne et largement ignoré par les historiographies françaises et algériennes. Au moment de son arrestation, Boumendjel faisait le lien entre la direction de l’UDMA et la direction algéroise du FLN.

(Lire la suite)

La LADDH installe son bureau à Laghaout

laddh.jpgLe président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH), Mostefa Bouchachi, a présidé vendredi l’assemblée générale des militants de son organisation dans la wilaya de Laghouat. A l’issue des travaux, l’assemblée générale a élu Yacine Zaid à la tête de la section de wilaya de la LADDH, souligne un communiqué de la LADDH. El Mouhtarem

Hocine Aït-Ahmed: « Il faut se libérer de l’Amour-propre, de la gloriole qui entravent nos réflexions »

aitahmed.jpgMessage adressé par Hocine Aït-Ahmed, président du Front des Forces Socialistes, à l’Assemblée générale de Rassemblement actions jeunesse (RAJ) tenue aujourd’hui à Alger. 

Chères et chers camarades, 

 

Sachons les vérités et sachons les dire tranquillement et positivement dans nos débats. RAJ a su faire ses preuves dans les épreuves; elle a su déjouer les coups de boutoir des «libérateurs-dictateurs». Et c’est par nos traditions historiques politiques et sociales de militantisme toujours vivaces, l’alternative démocratique et sociale triomphera, les leçons de la stratégie politique de la révolution vont se libérer tôt ou tard.

Notre priorité est de combattre nos travers. Il faut se libérer de l’Amour-propre, de la gloriole qui entravent nos réflexions et abandonnent les vrais problèmes que posent les réussites de l’organisation.

 

Pour des jeunes engagés dans un combat difficile des luttes démocratiques, dans un contexte des plus hostiles, tant au plan local qu’au niveau national et international, c’est une tâche profonde que de promouvoir le renouvellement des hommes et des femmes à la tête des structures de l’ «organisation». Cet acte requiert une attention intelligente et sérieuse. Une attention doublement attentive qui doit consolider et la construction des structures et la continuité des programmes et des engagements.

 

Notre pays a trop souffert et souffre encore de trop de carences: déficit démocratique, citoyenneté formelle, dénaturation des ambitions politiques en vaines rivalités et autres misères que la dictature entretient avec la plus grande des célérités.

 

Aussi, je ne peux en cette occasion que vous adresser mes souhaits les plus sincères de voir aboutir votre ambition de mener votre propre expérience d’apprentissage et de luttes démocratiques.

 

Bon courage à RAJ qui a su plus souvent qu’à son tour montrer le chemin du courage et de l’engagement. Puisse-t-elle réussir ce pari de normalité que la situation anormale du pays a rendu si difficile.

 

Avec mes salutations militantes à notre jeunesse si belle et responsable.

Hocine Aït-Ahmed 

OFFRE D’EMPLOI

femed.jpgPrésentation de
la FEMED :

 


La Fédération Euro-méditerranéenne contre les Disparitions Forcées (FEMED) a été créée à Beyrouth en 2007 et son siège est situé à Paris.
La FEMED regroupe 26 associations membres issues de 12 pays euro-méditerranéens. Elle s’est donnée pour objectif de mettre fin  aux disparitions forcées dans la région. A cet effet,
la FEMED mène diverses missions en allant à la rencontre des associations de familles de disparus sur le terrain, en favorisant les échanges d’expérience et en renforçant les capacités de ses associations membres. Parmi les activités mises en œuvre par
la FEMED figurent des missions de lobbying et de terrain, des formations, des rencontres euro-méditerranéennes des associations de familles de disparu, des campagnes de sensibilisation sur les disparitions forcées dans la région.  

Intitulé du poste à pourvoir : Chargé(e) de programme 

Mission du ou de la salarié(e) : 

 

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER