• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 14 novembre 2010

Archive pour le 14 novembre, 2010

RAJ: Abdelouahah Fersaoui, nouveau président

Les militants de l’association Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ) ont élu aujourd’hui un nouveau président, Abdelouahab Fersaoui, à l’issue d’une assemblée générale qui a duré deux jours. L’association de jeunes a également élu un nouveau conseil national et un nouveau secrétaire général, Fouad Ouicher, étudiant, en remplacement de Hakim Addad, figure emblématique de RAJ. Par ailleurs, deux jeunes filles ont été élues membres du bureau national composé de 11 membres issus du Conseil national.

Pour rappel, « RAJ est une association créée en 1993 par un groupe de jeunes dont l’objectif est de promouvoir la défense des droits de la personne humaine, et d’encourager l’émergence des initiatives des jeunes dans le domaine culturel, scientifique, sportif, d’éducation et de citoyenneté. » El Mouhtarem

Sétif: Le FFS a réuni son conseil fédéral

setif.jpgLe conseil fédéral du Front des Forces Socialistes (FFS) de la wilaya de Sétif s’est réuni samedi dans la commune de Ain Lagraj en présence du premier secrétaire du parti, Karim Tabbou. Mohamed Djelmami, cadre du FFS dans la wilaya de Ghardaia, a animé une conférence ayant pour thème: « analyse de la situation économique nationale et mondiale ». Par ailleurs, une importante délégation des militants du FFS dans la wilaya de Ghardaia, conduite par Hamou Mosbah, membre du conseil national du parti, a pris part aux travaux. 

Ahmed Fattani passe de mercenaire à « talentueux journaliste »

fattani.jpgDix ans d’… Expression directe 

Par Hacen Ouali El Watan 

Le quotidien L’Expression a fêté, jeudi dernier, ses 10 ans d’existence. Une décennie rythmée de défis que relève une jeune équipe rédactionnelle passionnée et entourée «d’anciens».  Le tout mené par le «gourou» Ahmed Fatani. Depuis 2000, la publication a connu beaucoup de succès, et ce, malgré un parcours parsemé d’entraves. Les contraintes économiques et la marge de liberté qui se réduit de jour en jour n’ont pas entamé la détermination de nos confrères et consœurs de L’Expression de continuer à informer leurs lecteurs. Chaque jour est une bataille pour eux. Pas question d’abandonner cette grande aventure intellectuelle où «l’environnement politique n’est pas du tout favorable au développement de la liberté de la presse et d’expression», a tonné Ahmed Fatani, qui n’a pas manqué de souligner «les facteurs exogènes» qui pénalisent son journal.

«Je suis l’un des rares directeurs de journaux à être à jour avec les imprimeries étatiques, alors que la plupart des publications ne le sont pas. Il faut laisser faire le marché, seule condition pour pouvoir réguler le secteur», s’est indigné M. Fattani qui décrit un paysage médiatique caractérisé par un journalisme de «caniveau», où les règles du jeu sont faussées. Il a déploré, à cette occasion, la désorganisation de la corporation : «Il n’est pas normal que les éditeurs ne s’organisent pas en une fédération pour se parler et tenter de mettre de l’ordre dans le secteur. Pareil pour les journalistes, qui n’arrivent toujours pas à se doter d’un syndicat puissant», a constaté ce vieux routier du journalisme. Avec à son actif plus de longues années d’expérience, Ahmed Fatani – un talentueux journaliste – et son équipe ne perdent pas de vue les objectifs et les enjeux pour lesquels leur journal est né : prendre part activement à l’instauration d’un véritable espace de la libre expression.               

Commentaire: De quelles contraintes économiques parle-t-on, lorsqu’on sait que le journal de Ahmed Fattani, crée en 2000, bénéficie de la publicité de l’ANEP ? La marge de liberté qui se réduit dérange-t-elle réellement Ahmed Fattani lui qui s’est vu obliger de faire une mise au point à un entretien de Abdelhamid Mehri en précisant que l’Expression ne partage pas l’avis de l’ancien SG du FLN qui s’est opposé au troisième mandat de Bouteflika ? Que peut-on attendre d’un journaliste qui soutient le régime policier de Zine El Abidine Benali ? Que peut-on attendre d’un journaliste qui soutient la candidature de Benflis à la présidentielle de 2004 et qu’au lendemain des réusltats, il fait allégeance à Abdelaziz Bouteflika ? El Mouhtarem   

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER