• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 18 novembre 2010

Archive pour le 18 novembre, 2010

Amizour: Spéculation sur le lait…Un sachet de lait nommé désir!

lait.jpgR.Z pour « Algérie Politique » 

Depuis quelques temps, le lait devient une denrée rare et son rationnement à deux sachets par tête s’est subitement instauré. Profitant de cette situation et de l’absence de tout contrôle des services concernés, certains commerçants spéculateurs, se comportent en bachagha et chez qui, il faut montrer patte “blanche” pour bénéficier de certaines faveurs: un ou deux sachets de lait en plus… Pour les copains, les «VIP» … Derrière le comptoir … Les bonnes vieilles pratiques ont la peau dure! 

(Lire la suite)

Algérie : solidarité avec le militant syndical Mourad Tchiko, privé de passeport

mourad.jpgComité international de soutien au syndicalisme autonome algérien

21 ter, rue Voltaire, 75011 Paris (France) 

 

 Mourad Tchiko, membre du bureau national du Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP), est pompier, employé à la Direction nationale de la protection civile. En décembre 2004, il a osé organiser un sit-in de protestation devant sa caserne pour dénoncer les conditions de travail et les salaires indignes que subissent les travailleurs de son corps, en respect du droit syndical algérien. Pour cela, il a été suspendu sans solde il y a bientôt six ans et, depuis, les autorités font durer la procédure légale de contestation de cette décision arbitraire*.

(Lire la suite)

Abdelkade Tigha, Hassan Hattab et le Garde des sots

tigha.jpgEnquête sur les moines de Tibhirine ou nouvel espoir pour la vérité ?

El Erg Echergui pour « Algérie Politique » (1ère partie)

La décision du Juge Marc Tredevic d’entendre le témoignage de Abdelkader Tigha constitue un développement judiciaire important dans la longue et pénible quête de la vérité sur les moines de Tibhirine. Il va sans dire que l’effroyable massacre de ces hommes pieux est intimement lié à la tragédie nationale algérienne qui emporta des centaines de milliers de morts et des milliers d’Algériens disparus après avoir été arrêtés par les forces de sécurités.

Si le magistrat français ne pliera pas devant la raison d’Etat et a la ferme volonté d’aller jusqu’au bout de sa quête, son enquête pourra éclairer d’un jour nouveau les autres évènements tragiques dont ont souffert les Algériens. Sa responsabilité morale est immense, car le dossier est extrêmement grave et l’enjeu éthique considérable. Sa conscience en tant que Français et en tant qu’être humain est pleinement engagée et va être rudement éprouvée. Il doit s’armer avec beaucoup de courage pour supporter la pression que vont exercer sur lui le gouvernement algérien et ses relais en France. Il ne tardera pas à être la cible d’une campagne agressive commanditée par les généraux comme ce fut le cas pour le juge Thevenot dans l’affaire Mecili.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER