Bouchachi: « Les citoyens sont pris en otages à la fois par les groupes terroristes et par l’Etat »

bouchachi.jpgLe président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH), maître Mostefa Bouchachi, estime que la mobilisation citoyenne en Kabylie, à l’origine de la libération de plusieurs otages, sonne comme un camouflet pour l’Etat et ses institutions: «Cela prouve que les citoyens sont livrés à eux-mêmes. Que le droit à la sécurité et à la protection, mission dévolue à l’Etat, n’est pas assuré.» L’avocat décrit une situation kafkaïenne où les habitants de Kabylie et de Boumerdès sont «pris en otages à la fois par les groupes terroristes et par l’Etat qui ne fait pas son travail». «Non seulement l’Etat a failli, souligne-t-il, dans sa mission de sécuriser les personnes et les biens, mais il punit et condamne toute personne qui paie ou négocie la libération d’un proche kidnappé.»

En 2009, le tribunal criminel de Boumerdès avait traité, d’après l’avocat, des affaires similaires : «Des membres des familles de victimes de rapts perpétrés à Dellys et Naciria ont été condamnés pour financement de groupes terroristes alors qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de payer la rançon exigée. Ils avaient pourtant alerté, en temps réel, les services de sécurité qui n’ont rien fait.»  Dans une lettre adressée le 27 avril 2010 à l’ancien ministre de l’Intérieur, le député RCD de Tizi Ouzou, le docteur Boudarène, n’avait pas manqué de s’interroger sur les paradoxes parasitant la lutte antiterroriste en Algérie : «Comment peut-on demander aux pays européens de ne pas payer les sommes exigées quand l’Etat algérien se soucie peu ou pas du tout de ce qui se passe à l’intérieur de ses frontières ? Est-il raisonnable d’attendre des autres nations une lutte sans merci contre le terrorisme quand on montre de la complaisance chez soi ?» El Watan

 

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    SOS, peuple et pays en danger !

    Non aux semeurs de division et de la haine !

    http://nonalelectiondelahonte.centerblog.net

    http://amnistie.centerblog.net

  2. justice&verite dit :

    Il faut dire la realité.

    Le peuple et le pays sont emprisonnés par des mercenaires sanguinaires au pouvoir depuis 1962 á nos jours qui sont imposés á l’algerie par la france coloniale.

    Actuellement ces mercenaires sont soutenus par la france OFF-icielle et autres pays dit democratique mais qui cherchent uniquement leurs interets et s’en fichent des droits de l’homme et de la vraie democratisation de l’algerie.

    LE PEUPLE ALGERIEN NE DOIT COMPTER QUE SUR SOI-MEME POUR LIBERER L’ALGERIE ALORS UN AUTRE NOVEMBRE COMME 1954 EST INDISPENSABLE.

  3. NARMOTARD dit :

     » Bouchachi: Les citoyens sont pris en otage à la fois par les groupes terroristes et par l’État », dites-vous.

    Je confirme ce constat qui est tout-à-fait exact et conforme à la réalité.

    Mais, quand les « groupes terroristes » ne sont autres que des « barbus de l’armée des généraux et de leurs acolytes domestiques et étrangers », lesquels ont prise directe ou indirecte sur la RADP, cela explique alors clairement le questionnement soulevé ci-dessus, tout en justifiant celui plus pertinent du « Qui tue qui? », ou « qui corrompt qui? ».

    D’une façon générale, le terroriste est toujours désigné par l’autre; il sert ainsi de prétexte pour ne pas solutionner le problème de fond en éliminant ceux qui le posent.

    On connait la chanson, Elaâb Hamida, Erracham…etc.

  4. gargenguoza dit :

    allah ma-yghayer bi-kaoum hetta ettghayer bi-enn-foussiha. sadak allah el-adim. merci a ffs que je l´aime et merci tous

  5. akchiche dit :

    le gouvernement est avegle a ce point pour voir tout les problemes que le petit peuple subit sans entervantion c esr criminel

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER