Syrie: une blogueuse devant la justice

tel.jpgUne blogueuse de 19 ans, emprisonnée depuis près d’un an, a été interrogée récemment par la Haute cour de sécurité de l’Etat à Damas, un tribunal d’exception, ont annoncé des organisations de défense des droits de l’Homme dans un communiqué.
Les ONG qui ont signé le communiqué, l’Observatoire syrien pour les droits de l’Homme, la Ligue syrienne de défense des droits de l’Homme, et l’Organisation nationale des droits de l’Homme en Syrie, ont exprimé leur « extrême inquiétude ».
« Tal al-Mallouhi a été interrogée le 10 novembre par la Haute cour de sécurité de l’Etat (dont les jugements sont sans appel, NDLR) puis est retournée dans sa prison de femmes à Douma, près de Damas », ont-elles précisé dans le communiqué.  Elles ont déploré que la jeune fille n’ait reçu qu’une seule visite de sa famille, le 30 septembre dernier.

Les ONG ont demandé aux autorités syriennes de « libérer immédiatement la jeune femme ou de la traduire devant un tribunal ordinaire en lui permettant d’accéder à une aide juridique ». Elles ont également appelé les autorités à « respecter leurs engagements internationaux en ce qui concerne les droits de l’Homme, notamment en supprimant tous les tribunaux d’exception et militaires et en libérant tous les détenus politiques et de conscience en Syrie ».
Selon l’association de défense des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW), Tal al-Mallouhi avait été arrêtée le 27 décembre 2009 à la suite d’une convocation des services de sécurité. Ceux-ci avaient saisi chez elle son ordinateur, des CD et des livres, selon HRW, qui a appelé Damas à la libérer.
Le blog de la jeune femme, qui contient selon HRW des poèmes et des commentaires sur la société, évoque essentiellement le sort des Palestiniens et n’aborde pas la situation politique en Syrie. Début octobre, le quotidien syrien al-Watan avait annoncé que les autorités syriennes accusaient Tal d’avoir espionné au profit des Etats-Unis.
AFP

Commentaires

  1. aleeloo dit :

    ach tama3 fi bab el jaifine telqa.

    arreter une blogueuse de 19 ans , faut vraiment etre A…pour le faire

  2. Anonyme dit :

    les 16 victimes croiyaient au miracle, qu’ils allaient etre sauver par les soidisant :
    pdg,et directeurs techniques,mais ces derniers, deviner ou ils etaient au moment de la tragedie,meme en arrivant plus tard,les marins ont rendu l’ame.mettez vous a la place du marin qui est resté accrocher au telephone avec sa fille en esperant que les secours etaint en route,mais en vain. et le choc de sa fille on assistant a la mort de son pere en direct.un peu de respect.

  3. Messabih dit :

    En 1973 ,Itshak Rabin general de Tsahal a foncé vers Damas(60 km) pour la conquerir si ce n’etait le veto Americain de l’administration Carter qui a sauve in extremis le regime des Assad .
    On serait maintenant debarrassé de cette famille pourrie,qui rançonne et extermine les populations ,meme derriere les frontiers.

  4. HAMMANA dit :

    La question n’est plus de s’indigner contre l’incarcération d’une citoyenne puisque tous les pays arabes sont des prisons à ciel ouvert gérées par des présidents-géoliers aux ordres de la maison blanche,mais qu’il s’agit cette fois d’une femme et de surcroit d’un jeune age qui,indépendemment des faits qui lui sont reprochés,n’aurait du pas etre déférée devant un tribunel d’exception qui est la preuve irréfutable de notre passage du colonialisme au néocolonialisme.
    Mon souhait est que Tal recouvre sa liberté ou qu’elle soit au moins remise à une juridiction civile afin que ses droits à un jugement équitable soient assurés.
    HAMMANA Mahmoud,retraité
    http://hammana.unblog.fr

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER