• Accueil
  • > Corruption Algerie
  • > L’ex-directeur de cabinet de Benflis à la tête de l’Organe national de lutte contre la corruption

L’ex-directeur de cabinet de Benflis à la tête de l’Organe national de lutte contre la corruption

Le président Abdelaziz Bouteflika a nommé Brahim Bouzeboudjen, ancien directeur de cabinet du chef du gouvernement, Ali Benflis, à la tête de l’Organe national de prévention et de lutte contre la corruption. En effet, sept ans après son limogeage par Bouteflika, le 15  juillet 2003, de son poste de directeur de cabinet du chef du gouvernement, Brahim Bouezboudjen est revenu par la grande porte pour s’occuper de la lutte…contre la corruption. 

M. Bouzeboudjen a fait l’essentiel de sa carrière dans le finances comme directeur du budget en mai 1988 où il avait la délégation de signature au nom du ministre des finances de l’époque, Abdelaziz Khellef. Le 27 novembre 1989, le ministre de l’économie, Ghazi Hidouci, lui donne la délégation de signer en son nom tous actes et décisions à l’exclusion des arrêtés. En mai 1990, M. Bouzeboudjen a été nommé membre du conseil d’administration du centre d’ingénierie et d’expertise financière pour une période de 6 ans par Mouloud Hamrouche .  Le 3 novembre 1990, il a été nommé directeur général du budget. Le 2 novembre 1996, il a été nommé directeur de cabinet du ministre des finances, Abdelkrim Harchaoui, en 1997, il a été nommé secrétaire général du ministère des finances, le poste qu’il occupait jusqu’à sa nommination au cabinet de Benflis. El Mouhtarem

 

Commentaires

  1. SITTING BULL dit :

    @ El Mouhtarem

    Question à 1.000 d.a (Vrai Billet Rouge !) : Comment se fait-il que la composition de l’O.N.L.C.C publiée dans le Journal Officiel , tenez-vous bien : LE 7 NOVEMBRE 2010 , n’ait attiré votre attention qu’Hier 15/12/2010, soit : presqu’aussi simultanément que sur un site WEB très fréquenté par les Internautes Algériens et par  » Qui-Vous-Savez  » !!!!

    Pur hasard ou Simple coincidence ? Ya Si El Mouhtarem : « Fiha INNA  » !!!

  2. casanova dit :

    Cher el Mouhtarem.

    Je pense ( si je ne me trompe pas ) que tu as oublié une étape. Au fait, avant d’il ne soit nommé au cabinet de Benflis. Il a démissionné ( une demission en catimini, non médiatisée ) de son poste de SG des finances, car il n’arrivait plus à s’entendre avec l’arrogant super ministre des finances Abdelatif Benachenhou.

  3. Omar dit :

    La boucle sera ainsi bouclée, apres 11 ans d’errements de Bouteflika et de son clan de prédateurs, Benflis, qui a été sage, comme on le lui a demandé, est en train de revenir, à travers ses hommes comme, Yousfi, Charouati, Khaldi au FLN, Bouzeboudjen etc…

    La revanche est un plat qui se mange froid mais les hommes de Bouteflika vont comme lui tous rentrer chez eux, qui au Maroc, qui en France, qui en Suisse, qui aux Etats Unis d’Amérique, qui au Moyen Orient où ils vont vont s’installer avant d’être extradés pour tous les abus et forfaits commis etc…

    La débandade et le démantelement du clan présidentiel ont commencé avec le remaniement du 28 Mai 2010.

    Ya saadak ya faal el khir !

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

    http://contreleclandoujda.centerblog.net

    http://nonalelectiondelahonte.centerblog.net

    http://diplomatiealgerienne.centerblog.net

    http://amnistie.centerblog.net

  4. yenayer dit :

    comme quoi benflis savait choisir ses hommes c est un juste retour aux choses

  5. justice&verite dit :

    dear el-mouhtarem
    what’s goi’in on?
    Ké passa?
    nos commentaires ne passent plus ici et pourtant…
    saluti

  6. Messabih dit :

    Je crois
    Tu crois
    Il ou elle croit..
    AUX JOURS MEILLEURS
    MEILLEURS .

  7. Azziz dit :

    N’oubliez pas que Mr Bouzeboudjene Brahim a été Inspecteur Général de l’IGF également.
    Un parcours sans faute pour un homme très intègre et compétent.
    L’algérie a besoin de ce type de personne pour gérer l’ingérable d’aujourd’hui.
    Bon courage ami dans ta noble mission et fais nous le ménage tant attendu et espéré…

  8. mounira el hanafi dit :

    l’algerie a besoin des gens competant qui ne reculent pas.
    tout d’abord il faut commencer par le secteur de la justice il est pourri jusqu’a l’os

  9. nour-eddine dit :

    L’algérie a besoin de personne intègre competant qui ne reculent pas ,pour gérer l’ingérable d’aujourd’hui.
    les secteurs pourri a revoire rapidemant :
    la justice ,le comerce , les srvices de douane,et le sport…

  10. fadhloon@hotmail.com dit :

    L’Algérie ne tombe pas avec l’aide de DIEU . Les Algériens sont dispersés mais vite seront unis comme le mercure , Ils ont juste besoin d’un ingrédient . Ce qui leur manque on le sait maintenant , c’est un homme sincère , franc , honnête , respectable et respectueux , un homme qu’on peut regarder dans les YEUX , un sage qui ne mâche pas ses mots ,qui parle de son cœur et non pour plaire – Un homme qui a un NEZ , qui regarde les légations diplomatiques d’en haut et de loin – un homme qui sera souriant le 05 juillet lors de la remise des grades aux militaires , celui que l’on aime vrai de vrai – Celui qu’on appelle PAPA , Mon fère ou mon fils : C’est Mr Ali BENFLIS (…)

  11. fouadben dit :

    L’Algérie ne tombe pas avec l’aide de DIEU . Les Algériens sont dispersés mais vite seront unis comme le mercure , Ils ont juste besoin d’un ingrédient . Ce qui leur manque on le sait maintenant , c’est un homme sincère , franc , honnête , respectable et respectueux , un homme qu’on peut regarder dans les YEUX , un sage qui ne mâche pas ses mots ,qui parle de son cœur et non pour plaire – Un homme qui a un NEZ , qui regarde les légations diplomatiques d’en haut et de loin – un homme qui sera souriant le 05 juillet lors de la remise des grades aux militaires , celui que l’on aime vrai de vrai – Celui qu’on appelle PAPA , Mon fère ou mon fils : C’est Mr Ali BENFLIS (…)

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER