Le FFS dénonce l’acharnement sécuritaire du pouvoir en Kabylie

aitahmed.jpgLe Conseil national du Front des Forces Socialistes (FFS), réuni en session ordinaire les 24 et 25 décembre 2010, a organisé ses travaux sur les thèmes suivants:  

Analyse de la situation politique du pays et renouvellement des commissions permanentes du conseil national. 

Après débat sur la situation politique du pays, le conseil national dénonce l’acharnement sécuritaire du pouvoir dans les wilayas du centre et particulièrement en Kabylie. Les opérations militaires qui s’installent dans la durée, le maillage sécuritaire étouffant, l’interruption discrétionnaire des liaisons téléphoniques sous prétexte de la présence d’éléments d’EL QAIDA en Kabylie ont installé un climat de psychose, de peur et d’insécurité dans la région. Le conseil national rappelle que ce type d’opérations devient récurent depuis quelques années. En hiver, on supprime le téléphone, on encercle et on isole les populations, on coupe l’électricité; en été, ce sont les feux de forêts et les incendies; tous les jours c’est le chômage, la mal vie et les pénuries. Pour un sachet de lait ou pour une bouteille de gaz, il arrive que la fitna s’installe dans un village.

Mêmes procédés, mêmes prétextes pour la même finalité: terroriser et conditionner la population. 

Le conseil national ne peut que s’étonner du niveau de violence dans cette région, réputée pour être peu réceptive aux discours radicaux et extrémistes, où les conditions sociales et géographiques ne sont nullement favorables à l’implantation d’organisation telle qu’EL QAIDA. Dans cette région on ne peut pas faire un kilomètre sans être vu et repéré ! Dans cette région, on ne peut pas organiser de maquis sans le soutien de la population. 

Le conseil national du FFS rappelle au chef de l’Etat et aux chefs militaires, que seule l’ALN (Armée Nationale de Libération) a eu droit de cité dans les maquis de Kabylie. 

Le Conseil national ne peut que regretter qu’une certaine presse ait présenté les bombardements des forêts en Kabylie comme un acte de bravoure. 

El Mouselsel MIA, GIA, AIS, GSPC et enfin AQMI n’est que le reflet du pourrissement de la situation dans le pays. Y a t-il encore un journaliste algérien pour y croire de bonne foi ? 

Il est à se demander ce que certains cercles décideurs cherchent à cacher par une gestion sécuritaire du pays. Quel est le but recherché par la stigmatisation et l’isolement de cette région qu’on veut à tout prix acculer à la radicalisation ? A qui profiterait cette radicalisation programmée y compris sur le plan politique avec l’appui de relais locaux ? 

Le conseil national du FFS considère que le pouvoir s’est engagé dans une entreprise politico-sécuritaire vaine et non rentable pour lui. La mise à nu du régime est en route. L’opinion des chancelleries est faite et les révélations de Wikileaks concernant l’Algérie ne constituent, qu’une prémice de déballages à venir.   

Le conseil national du FFS considère que les mots, les mensonges, la violence, la ruse et la corruption peuvent cimenter un régime, mais ne permettent pas de construire démocratiquement une nation.  Cette construction ne peut se faire que dans et par le respect des pluralismes, des libertés et des droits. 

A ce propos, le conseil national du FFS se félicite de l’entrée en vigueur de
la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2006. 

Gageons que l’Algérie qui a participé à l’élaboration de cette convention, procédera à sa ratification. Ou à contrario, certains cercles de décideurs revendiqueront-ils un  statut particulier dans lequel la justice ne serait pas compatible avec la vérité comme ils estiment par ailleurs que l’autorité de l’Etat n’est pas compatible avec la sécurité et la liberté des citoyens  dans notre pays. 

Sur le plan économique et social, le conseil national du FFS rappelle : 

Toute entreprise de moralisation publique est vouée à l’échec dés lors qu’elle est amputée de sa dimension politique. La liberté, la démocratie, les contre-pouvoirs émanant de la société et les organismes de contrôle indépendants sont les premiers antidotes, les conditions de base pour la lutte contre la corruption.   

Nul n’ignore aujourd’hui le degré atteint par la corruption qui menace l’Etat. Nul n’ignore aujourd’hui que des lignes rouges sont fixées aux commissions, institutions et autres instances officielles chargées de  lutter  contre la corruption. 

On juge et on condamne des lampistes mais, à partir d’un certain seuil, l’obstacle est politique. Aucun juge, aucun ministre, aucun wali, aucun journaliste n’a osé à ce jour transgresser les barrières politiques pour faire éclater la vérité et rendre justice, il y va de sa carrière si ce n’est peut-être de sa vie.   

Le conseil national du FFS constate que dans l’état actuel des choses, le pourrissement continu et les choses ne peuvent que s’aggraver et risquent de compromettre durablement l’avenir des enfants de ce pays.   

Le conseil national du FFS appelle l’ensemble des Algériennes et Algériens à ne pas se résigner, et à s’organiser solidairement. 

Trois objectifs réalisables sont aujourd’hui importants et constituent les chemins vers la dignité, la liberté, la sécurité et le bonheur : 

-         Participer aux luttes citoyennes grandes ou petites. Ce sont les petits ruisseaux qui font les grands fleuves    

-         Créer ou recréer des espaces publics pour faire émerger les vrais débats et les vrais problèmes 

-         Participer aux luttes pour la construction d’un Etat de droit 

Le FFS ne veut rien imposer, ne veut rien régenter mais propose et soutient.

Vive l’Algérie

Vive le FFS 

Commentaires

  1. Mohand 1 dit :

    Heureux que de telles résolutions soient énoncées par des hommes qui constituent le seul espoir pour l’avenir. J’adhère totalement au constat qui est fait par le Conseil National du FFS.Quoiqu’il peut être encore plus précis, cibler davantage les cas et leur donner de la visibilité. Cette déclaration vient à point nommé pour affirmer et dévoiler les fausses intentions, les manigances et la cachoteries de ceux qui dirigent le pays « à peu près » , qui tiennent des discours qui ne veulent plus rien dire (Ouyahia) qui se préoccupent du FLN en désuetude alors que l’Algérie est en panne, qui nous occupent du cirque des opportunistes qui pensent que ce qui s’est produit avant est possible en 2011 (l’exemple de la Cote d’Ivoire devrait les faire réfflechir). En 2011 il y a encore des Algériens qui font valoir leur appartenance à des Zaouias (pour moi secte) et qui font de la politique. Ils pensent que faire de la politique c’est surtout faire du soutien à tel ou tel inconnu. Mais ce qui est plus choquant c’est ces journalistes qui ne disent rien ou qui disent tout le contraire de ce qu’il faut pour que les choses aillent mieux.
    Dommage enfin que le CN ne rappelle pas à leur devoir les Ministres et les Walis , pour qu’ils se mettent au travail en cherchant à éclairer les citoyens sur ce que devient le programme 2010/2014, que font les Ministres ? les députés et les senateurs en dehors de leurs postures de grands bourgeois qui occupent l’antichambre et qui la chauffe, ils passent le temps !
    Après wikileaks, l’opération ANP, le cirque de Belkhadem, les sursauts d’orgueil de quelques militants du FLN qui contestent le choix des hommes du BP et du CC etc fait par Belkhadem, lequel a désigné par exemple quelques escros notoires au comité central notamment (des repris de justice notamment). La seule idée reprise en choeur par les journaux est de savoir si Belkhadem serait ou non candidat en 2014, est cela le role d’un Parti politique? Ils confondent depuis toujours la realisation de missions avec les ambitions demesurées de leur chef. Que nous reserve la Presse aux ordres pour les prochains jours? Allons nous voir revisiter les dossiers en cours? Quelle initiative vont ils prendre pour nous endormir encore une fois sur les cas avérés de concussions.En tout cas , un groupe s’est organisé pour reprendre le chemin qui rapporte , ils ont commencé à solliciter leurs contacts pour les aider à financer une sombre ONG internationale et un hypothètique dessein personnel d’un insignifant personnage dans le but de continuer à patauger tout près de lui et sous sa couverture généreusement distribuée.
    En fait d’ONG il s’agit de personnes physiques proches des centres de décisions qui font leur beurre sur le dos de l’Etat.

    L’Algérie plus que jamais a besoin de ses enfants pour préserver son image et ses biens publics.
    Ce qui manque aussi, c’est un organe qui puisse montrer par des exemples et pointer du doigt les cas concrets.

    Quand un agent étant au se faisant passer pour un homme des services secrets attaché à un ministre lui même homme des services, s’arroge le pouvoir de décision occulte il ne faut pas chercher midi à 14 H, surtout qu’ils savent ce qu’il fait et on le laisse faire.
    Les grands dossiers de corruption ont tous pour origine une sombre affaire sous tendue par agent prenant ses désirs pour des ordres.Mais comme on lave toujours le linge sale en famille, alors on ne fait rien car la chaine est ancienne, elle a vieillie , elle est rouillée on la menage pour ne pas la casser.
    Tant qu’on ne prend pas la décision d’assainir ce corps,et qu’on ne traite différemment « les gens à nous » comme ils disent et les autres, il faut une force plus grande pour changer les choses ou bien une prise de conscience dictée l’age et la mort prochaine de beaucoup de décideurs qui ont tout le pouvoir et qui ont l’Algérie entre leurs mains. l’expérience des ASP a produit des affairistes depuis bien lontemps et ça ne peut que continuer comme une boule de neige …

    Le représentant de TI a du travail, mais pourquoi se limite il à des généralités?

    Les Partis comme le FFS doit saisir cette opportunité de s’atteler à démontrer que c’est possible de combattre ce fleau. On peut le faire pour une Commune, puis une Wilaya et enfin au plan national. Les fils directeurs il y en a beaucoup : les déclarations du Patrimoine, et les informations que détiennent le commun des mortels.
    Que devienne par exemple les déclarations de patrimoine des élus et des cadres?
    Vraiment il y a à faire pour ceux qui se vouent corps et ame au pays!!

    Mohand 1

  2. NARMOTARD dit :

     » Le FFS dénonce l’acharnement sécuritaire du pouvoir en Kabylie », dites-vous.

    Merci au FFS pour cette pertinente, globale et lucide analyse de la réelle situation politique et sociale de notre patrie, l’Algérie qui est administrée, d’une manière rétrograde et antipatriotique, par le désastreux régime de la RADP.

    C’est à la fois une analyse programme et une invitation pour aller vers une alternative pacifique, démocratique et sociale, laquelle demeure être la seule sortie de la crise nationale multidimensionnelle. C’est aussi une orientation pour aller sainement vers l’épanouissement des Algériennes et Algériens, chez-eux, et solidairement vers l’émergence productrice de l’Algérie au plan international.

    Que la nouvelle année 2011 apporte avec elle la réalisation d’une telle orientation politique, ainsi que l’accomplissement des aspirations des peuples à la paix, à la justice, à la démocratie, à la vérité et à la solidarité contre l’arbitraire structuration du monde en ordre pan-étatique inéquitable.

    Bonne année à toutes et à tous!

  3. slam dit :

    Depuis sa création, le Front des Forces Socialistes n’ a jamais cessé de multiplier des actions de sensibilisation et tenté de mobiliser les masses populaires en vue de la consécration d’un état démocratique et social.
    Beaucoup de constats ont été dressés par le Bureau National du FFS et ayant trait la violation des droits de l’homme,la mauvaise gouvernance, des élections truquées et beaucoup d’autres questions relatives au développement du pays.
    S’il est vrai que ce discours honore parfaitement le FFS dans sa démarche politique en vue de transmettre aux générations futures une nouvelle ère de démocratie, nous craignons que cela reste insuffisant pour arriver à convaincre.
    Aussi, il est grandement temps au FFS de sortir de sa coagulation profonde et de faire preuve de beaucoup d’imagination pour pourfendre un chemin plus persévérant menant vers une conquête des adhésions populaires.
    On a l’impression, que l’état d’opposition dans lequel se confine le FFS, se résout dans l’élaboration de constats récurrents résultants de la mauvaise gouvernance du pouvoir en place.
    A notre avis, cette manière de faire de la politique reste en deçà des espérances et des attentes de nos populations.
    Le constat est fait; nos populations sont à la recherche d’une force politique capable de lui apporter un changement. Les discours ne suffisent plus et il va falloir chercher d’autres voies et moyens de mobilisation.

  4. NARMOTARD dit :

     » @ slam,

    Si vous permettez, je tiens à vous dire que votre « discours » ne porte en lui aucune action constructive. Est-ce dénigrer pour le plaisir de dénigrer, que vous cherchez ?
    Je comprends cependant qu’il faut un peu de tout pour faire un monde.

    Mais, pour sa part, le FFS fixe dans sa présente résolution de haut niveau politique et de profonde portée sociale, les trois objectifs suivants:

     » Trois objectifs réalisables sont aujourd’hui importants et constituent les chemins vers la dignité, la liberté, la sécurité et le bonheur:
    1°- Participer aux luttes citoyennes, grandes et petites. Ce sont les petits ruisseaux qui font les grands fleuves. (Il ne s’agit pas, me semble-t-il, de participer aux agitations et actions du pouvoir et de ses relais qui tentent d’y normaliser le résistant FFS.)
    2°- Créer ou recréer des espaces publics pour faire émerger les vrais débats et les vrais problèmes. (Je constate tristement que certains internautes s’efforcent vainement à promouvoir les faux débats et à immerger les vrais au fin fond de leur ignorance, de leur stupidité ou de leur mauvaise foi.)
    3°- Participer aux luttes pour la construction d’un État de droit. (Je ne crois pas personnellement que la RADP soit un
    État de droit).
    Le FFS ne veut rien imposer, ne veut rien régenter, mais propose et soutient ». (Je comprends personnellement ici que le FFS ne peut et ne veut satisfaire ses détracteurs, amateurs ou professionnels, qu’il ignore souverainement).

    Ainsi, celui (celle ou ceux) qui juge l’action éminemment politique et sociale du FFS, comme « congelée », insuffisante, démodée ou à réinventer, doit se rende compte ici qu’il ne propose aucune solution concrète et réalisable pour étayer cette critique gratuite, bête, méchante et sans le moindre intérêt.

    Bonne année 2011, à toutes et à tous !

  5. MUS dit :

    Bonjour,

    Une déclaration qui fait du baume au coeur avant la fête de fin d’année.

    Vive le FFS
    vive l’algérie

    Mus

  6. MUS dit :

    j’ai oublié
    bonne année à tous et toutes
    que 2011 soit l’année de la paix et de la démocratisation de l’algérie

  7. moussaoui dit :

    ben bella aime la france comme il l’a dit pour le secretaire du PS fraçais durant sa présence en algerie .ce qu’il a lui meme confirmé sur le plateau de TV FRANCAISE.
    il a raison de le dire parceque le clan de oujda a reussi sa mission française en algerie en détruisant la kabylie qui a chassé les français.

  8. slam dit :

    Au camarade NARMOTARD
    Il me parait évident que vous n’avez pas saisi l’idée que j’avais envie d’exprimer à travers mon commentaire et c’est pour cette raison que vous me traitez à tort de dénigreur .
    Loin, trés loin de moi l’idée ou la présomption de trouver à moi seul d’autres solutions pour sortir du » sur place  » que nous faisons. J’ai tout simplement proposé à ce que nous bougions au maximum et tous ensemble pour trouver d’autres voies et moyens d’atteindre la conscience des masses populaires afin de les adjoindre à notre combat démocratique.
    Cher camarade, vous avez du très mal comprendre mes intentions ; mais au-delà de vos remarques qui me sont adressées, j’aurais aimé que vous m’expliquiez également ce que vous-même entendez faire mieux que je n’ai écrit.
    Il ne s’agit pas de régenter ou imposer comme vous le dites, mais de proposer du concret au peuple.La machine politique du FFS doit s’organiser davantage qu’elle ne l’a été jusqu’à maintenant et faire des efforts pour imaginer d’autres stratégies porteuses de résultats plus probants.
    De mon avis , mon commentaire ci-dessous que vous récusez , se veut un stimulateur et non un discours de dénigrement ! Bien au contraire , il va falloir se creuser les méninges tous ensemble pour avancer.

    Salutations Militantes cher camarade NARMOTARD

  9. s.lam dit :

    Les espaces publics ne se trouvent pas exclusivement sur internet mais bien plus sur le terrain.Se cacher derrière un pseudo et critiquer le régime est très confortable.
    Pas mal de camarades,éprouvent un malin plaisir à remettre en cause des commentaires écrits par des internautes parce-que tout simplement ils ne partagent pas les mêmes idées avec eux.
    Ils vont jusqu’au manque de respect non seulement d’autres opinions mais plus grave encore de la personne humaine.c4est inadmissible ! Ce n’est pas la démocratie pour laquelle nous luttons !
    Lorsqu’un internaute me dit, que je ne propose rien et mon intervention n’a rien de constructif , je me pose la question suivante: que propose-t-il lui même sinon de la belle littérature tirée d’un discours que nous connaissons tous. Nous sommes militants du parti et nous ne lui voulons que du bien. Il faut avancer,il faut créer,imaginer des actions « constructives » comme le dit notre camarade contrarié par notre commentaire!

  10. NARMOTARD dit :

    « @ slam,

    Toutes mes excuses que je présente humblement à votre personnalité offensée, si je comprends bien, mais cette offense est indépendante de ma volonté et du respect mutuel qu’abrite le cœur de chaque être humain.

    S’agissant d’un débat d’idées contradictoires, il convient de ne pas le personnaliser, ni d’engager des procès d’intention. Que les idées se cognent, soient remises en question, s’opposent et explosent pour générer la lumière de la vérité, en définitive.

    Les militants « pratiquants » du FFS ne se cantonnent pas à l’abri du micro-ordinateur, mais donnent l’exemple par leur comportement auprès des familles de disparus forcés, chaque mercredi, par exemple.
    De même qu’ils créent des espaces publics, dans les lieux où ils estiment utile de débattre du quotidien avec les concitoyens, dans les bus, les trains, au marché, etc…
    De participer activement aux débats publics mensuels d’Elwatan ou d’ailleurs et d’y exposer courageusement les idées du FFS lesquelles confondent le régime désastreux de la RADP antidémocratique ou RADP des camarades mafiosi, etc…

    Je comprends que la critique est aisée, et que l’art est ardu !

    Avec mes salutations militantes FFS.

  11. slam dit :

    Camarade NARMOTARD, pour votre information et malgré que je n’aime pas trop parler de ma personne et des actions que je mène au quotidien prés des citoyens, j’ai de tout temps assister et épauler les familles de disparus et tous ceux qui méritent d’être aidés.
    Il faut que vous sachiez que toutes mes actions sont faites d’une manière très spontanée! Quant aux débats d’El Watan que vous citez, j’ai la probité de vous dire que je n’y assiste pas pour des raisons très personnelles que je n’ai pas à exposer sur ce blog.
    En tout cas, pour ma part, je ne peux que vous féliciter pour votre acharnement à défendre et porter les idéaux du FFS , que nous aimerions ou souhaiterions toujours au devant de la scène politique nationale.

    Je termine en vous saluant bien bas cher camarade narmotard.

    a LA PROCHAINE iNCHALLAH

  12. slam dit :

    Dansles bus,les cafés,les marchés,à l’université,les marchés et dans la rue, voilà une façon de sensibiliser et de mobiliser!Vous venez, sans le vouloir peut-être , de répondre à mon commentaire que vous aviez justement récusé injustement! Ce que vous dites est une des premières actions à mener par nos militants! Mais dites-vous bien qu’il existe d’autres types d’actions de sensibilisations des masses populaires.Il faut tout juste se concerter et imaginer…..
    Merci et salutations camarade NARMOTARD

  13. slam dit :

    Camarade NARMOTARD, j’apprécie fort votre acharnement militant des forces progressistes. Franchement chapeau camarade !

  14. Amar dit :

    .. Isoler la Kabylie, c’est la stratégie du Régime militaire. Est-ce là la dernière étape de l’affrontement engagé par les Généraux depuis 1992? La Guerre civile a commencé à l’endroit des « enjeux économiques », le plat et les terres fertiles à spolier à coups de massacres et tueries de masse, finira-t-elle à l’endroit des »enjeux politiques », en Kabylie précisément , la région irrédentiste et contestataire ? Le
    redéploiement de la panoplie sécuritaire du Pouvoir dans la région suscite des
    questions troublantes et légitimes. Le
    prétexte de la présence de terroristes ne
    tient pas, étant donné le caractère
    propagandiste de la presse aux ordres…

    …AQMI, GSPC, GIA, OJAL ,etc et autres sigles obscures , ainsi désignés au singulier comme s’il peut exister de nos jours des
    organisations terroristes, centralisées, organisées , avec de trés nombreux activistes, voilà qui prète à suspicion,
    au doute . Le haut perfectionnement des techniques de renseignement, d’écoutes, d’inteccèption , la coopération internationale aidant, il est difficile de croire à une facilité d’action de ces groupes extrémistes… A prendre donc avec des pincettes toute cette
    rhétorique alarmiste, sécuritarsite et émotionnaliste. Le conditionnement des esprits, la manipulation, la propagande et la désinformation y sont prépondérantes. Bref !

    …Les informations qui nous parviennent
    relèvent du domaine classé “secret”,sont acheminées par les traditionnels canaux instrumentalisés par les Services
    d’intox et propagande de la SM-DRS, et les rares journaleux admis à s’en servir ne sont que de vulgaires agents
    propagandistes de la dite police politique, accotumée des coups de Jarnac,assassinats, massacres et autres besognes sanguinaires que les islamistes
    radicaux pratiquent avec zèle . Bref !

    …L’opération d’isolement de la Kabylie presque achevée, la Junte dictatoriale,
    peut frapper à sa guise cette région qu’elle considère irrédentiste et rebelle, voire la “tête de la locomotive”
    protagoniste et précurseure des mouvements contestataires. Il y’a donc,
    des ENJEUX POLITIQUES majeurs alors que la guerre civile avait commencé là où il y’avait des ENJEUX ECONOMIQUES, le plat, la Mitidja, Tiaret, les terres à partager
    à coups de massacres,tueries, assassinats
    qu’on ne peut dissocier du Projet de libéralisation du Secteur foncier dont les Généraux milliardaires seraient les premiers bénéficiares,ils se servent faut-il dire ! D’autant plus que l’usurfuit successif est éternel est épuisé, les enfants et leurs parrents exterminés dans ce but maccabre, d’autres familles ont fui 6 à 7 mois avant, informées par cetains hauts gradés
    affolés par des indiscrétions . Les “hevavalliers de l’Apocalypse” qui avaient planifié ces tueries avaient utilisé des commandos, des milices, des escadrons de la mort qui égorgeaien t en toute impunité…pas loin des Casernes !

    En Kabylie, par le bias de ses relais, l
    Junte jouait sur deux registres: la manipulation et les incursions punitives, des assassinats ciblés et sensibles d’artistes et personnalités
    pour terroriser les individus, et donc inoculer la peur, et régenter la société
    alors que ses “honorables correspndants”
    sponsorisés par les Maitres de la SM-DRS,
    dotés de moyens matériels et médiatiques
    conséquents, misent sur la division,la dispersion,l’émiettement,leffritement et l’atomisation partisane. Cest le rô^le
    dévolu à ces faux opposants , pseudo démocrates,micros partis et vulgaires journaleux propagandistes qui compodsent ce “façonnage artificiel” monté par les Généraux mafio-criminels qui dirigent la SM-DRS….

    La Kabylie est isolée du fait de l’
    introduction par le Régime de ces “agitateurs” régionalistes ,
    séparatistes,divisionistes,racistes,évangélistes,pro-sionistes,pro-occidentaux,
    pro-colonialistes,pro-français, et dont certains, toute honte bue et l’indigence
    intellectuelle criante, puisent dans l’
    “anthropologie coloniale”,les esprits
    critiques savent qu’elle est fabriquée de
    toutes pièces par les Missionnaires aux
    ordres du Corps expéditionnaire….

    Ainsi désignée infréquenbtable, suscitant
    la méfiance, ne peut être suivie si un
    mouvement d’ampleur y est initiée : le
    Régime dictatorial a réussi son coup !
    Il peut donc frapper à sa guise ! Voilà
    l’enjeu politique majeur !

    Seul un mouvement unitaire, sur une “base théorisée” cohérente, uneconception des lutte juste, une ambition unitaire, non élitiste, non corporatiste, pourra juguler et déjouer
    les maneuvres et opérations criminelles des Généraux….

    Aucun mouvement ne pourra réussir s’il ne s’inscrit dans l’élan libérateur du peuple algérien, inauguré il y’a plus d’un siècle déjà….

    Seul un Pôle ou Front oppositionnel,résolument et farouchement contre le Régime militaire et son “corollaire” obligé” l’Islamisme radical, pourra ébaucher la solution
    pour la crise multidimentionnelle qui frappe l’Algérie, avec pour projet la contruction d’un Etat de droit démocratique,social,pluraliste,moderne et laic….

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER