• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 26 décembre 2010

Archive pour le 26 décembre, 2010

Il n’a plus la pub de l’ANEP, Jeune Afrique se retourne contre l’Algérie

jeune.jpgRevenant sur le démantèlement récent par les forces maliennes et mauritaniennes d’un réseau de trafiquants de drogue dont les responsables sont issus des camps du « polisario » installés à Tindouf (Algérie), « Jeune Afrique » souligne que cette dérive vers le grand banditisme a été entamée « depuis le début des années 1990, après la proclamation du cessez-le feu » au Sahara.

« La dérive d’anciens combattants du +polisario+ vers le grand banditisme inquiète d’autant plus que la porosité entre ces guérilleros perdus et Al Qaida au Maghreb islamique (AQMI) est de plus en plus évidente », écrit le magazine de l’actualité africaine paraissant à Paris.

Jeune Afrique a également mis en avant les liens « évidents » entre les responsables du +polisario+ et AQMI, soulignant que « certains d’entre-eux, comme Omar Sid’Ahmad Ould Hamma, dit Omar le Sahraoui, et El-Kouiry Ould Ney, deux anciens collaborateurs de Mohamed Ould Laakik, chef de la Sécurité militaire du « polisario », ont ainsi intégré le groupe de Mokhtar Belmokhtar, l’un des émirs d’AQMI », écrit la publication.

« Une soixantaine d’ex-militaires sahraouis au total auraient rejoint AQMI, qui les considère comme des recrus de choix en raison de leur formation et de leur connaissance du terrain », relève le magazine. MAP

Algérie/drogue: 300.000 consommateurs

drogue.jpgQuelque 300.000 Algériens, de 12 à 35 ans, consomment de la drogue, a indiqué aujourd’hui à Alger le directeur général de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONCLDT) Abdelmalek Sayeh. « Entre 250.000 et 300.000 jeunes, âgés entre 12 ans et 35 ans, consomment de la drogue, selon une enquête nationale sur la drogue dans le pays », a indiqué M. Sayeh lors d’une conférence sur le thème « Les effets économiques et sociaux de la drogue ». L’ONCLDT est chargé d’appliquer le plan directeur de prévention et de lutte contre la drogue et la toxicomanie, impliquant 14 ministères, la police et la gendarmerie.

(Lire la suite)

Karim Tabbou: « Le FFS n’a pas pour habitude de prendre les propos de Toufik pour ligne politique »

toufik.jpegLe premier secrétaire du FFS, Karim Tabbou, a déclaré hier, au sujet des révélations de Wikileaks, qu’«il n’y a ni câble ni ficelle qui concerne le FFS. En l’absence d’espace d’expression libre, les révélations de WikiLeaks ont montré que certaines personnalités et partis politiques servent de relais aux services. Nous n’avons pas pour habitude pour notre part de prendre les propos de Toufik pour ligne politique. Nous sommes un des rares partis à se sentir à l’aise. Le FFS a pour valeur éthique de rendre toujours publique chaque rencontre avec les personnalités et représentants de chancelleries. Même si nous ignorons les tenants et les aboutissants de la machine WikiLeaks, concernant l’Algérie, ça a eu le mérite de livrer un certain nombre d’informations importantes», rapporte El Watan.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER