Djiar appelle au dialogue dans un pays de non dialogue !

emeutes.jpgLe ministre de la Jeunesse et des sports Hachemi Djiar a appelé les jeunes manifestants à « dialoguer de façon pacifique », estimant que « la violence n’a jamais donné de résultats », dans une première réaction officielle aux émeutes qui secouent l’Algérie. La violence « n’a jamais donné des résultats, ni en Algérie ni ailleurs, et cela nos jeunes le savent », a dit le ministre lors d’une visite à Constantine. Djiar, cité par l’agence de presse APS, a invité à « dialoguer de façon pacifique et civilisée, loin des actes de vandalisme qui ne mènent nulle part ». « Les jeunes doivent comprendre qu’ils n’ont pas de pays de rechange. Les carences décriées peuvent être résolues de façon pacifique et avec un peu de patience », a-t-il dit.

Commentaires

  1. rochdi dit :

    Djiar cherche à decourager les algeriens et arreter les manif c’est qu’il ne sait pas c est peut faire tomber le regime en place …

  2. frondeur x dit :

    on veut pas changer de pays on veut changer de dirigeants. et puis ce n’est pas le peuple qui a double nationalité pour que celui-ci aille ailleurs. le pays est beau et riche mais djiar et sa clique ne laissent que des miettes au peuple

  3. omargatlatou dit :

    Ce ministre comme tous les autres sont des voleurs, des truands.Il n’y a jamais eu de dialogue en algérie.Les jeunes ne doivent pas écouter ces truands.Il faut les faire condamner pour crimes contre le pays.A bas les généraux mafieux, le drs et tous les voleurs de l’état pirate d’alger.

  4. D'une certaine façon, il n'a pas tors dit :

    La violence n’est pas une solution… D’une certaine façon, il n’a pas tors. Ce régime n’achête pas seulement du materiel anti émeutes à l’étranger, il achête aussi des formations.
    Je crois que cela fait longtemps que le régime a compris plusieurs choses fondamentales :
    - des émeutes ça finit toujours par s’essoufler surtout si on laisse les pillards piller leurs voisins.
    - Les voisins finissent toujours par s’essoufler et par se rallier à la cavalerie lorsque le moment de force doit rester à la loi va revenir.
    - Des émeutes qu’ils ont appris à gérer et à digérer ne les mettront jamais en danger. Les forces démocrates feraient une grave erreur de rester assises en attendant que le grand soir arrive.
    - Le grand soir ? La moitié du « peuple » convoite et veut tout de suite, ici et maintenant tout ce que l’autre moitié posséde et l’autre moitié pour protéger ses acquis ou ses mal acquis servira toujours de support, même contre son gré, au régime.

    D’une certaine façon, il n’a pas tors : la violence n’est pas une solution mais il n’y aura pas de solution non plus tant que le temps du dialogue et des compromis ne sera pas passé. Nous n’avons pas besoin d’une solution mais d’une alternative à la stérilité des partis politiques algériens.

    Blek le roc

  5. caractere dit :

    Djiar nous donne une leçon de démocratie oui mes amis dans un état de droits ,de libèrtés toutes les libértés ,de reconnaissance des sydicats autonomes au lieu d’un UGTA illégitime et qui parle et négocie aux noms des travailleurs sans honte, certainement la meilleure façon de s’éxprimer c’est pacifiquement. mais monsieur Djiar,votre Boutef et votre coalition gouvernementale ont-ils laissé un seul éspace libre? rien en plus de cela c’est la repression. je crois monsieur Djiar, toi ainsi que votre gouvernement et votre président illégitime vous n’avez aucun principe et par conséquent vous ne pouvez militer pour des principes. sortez laissez-nous notre Algerie nous sommes compétents et cdapables cessez de vous prendre pour des gardiens du temple

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER