Guantanamo: un détenu algérien rapatrié contre son gré

Un détenu de Guantanamo, Saïd Farhi, totalement innocenté de tout fait de terrorisme par un juge américain en novembre 2009, a été rapatrié jeudi contre son gré en Algérie, où il craint des représailles. Le Pentagone a assuré, dans un communiqué, que l’administration américaine et le gouvernement algérien s’étaient « coordonnés » pour ce voyage.

Saïd Farhi a tenté, en vain, de contester son rapatriement devant la justice fédérale américaine, saisissant même la Cour suprême qui a refusé d’examiner son dossier sur le fond en juillet, contre l’avis de trois juges. Lors de l’examen de son affaire en première instance, la juge fédérale Gladys Kessler avait expliqué que « le plaignant a exprimé une grande peur à l’idée de rentrer en Algérie » car « il craint d’être inculpé par les autorités algériennes, condamné et exécuté ». Selon elle, Saïd Farhi redoute d’être « pris en étau entre le gouvernement qui le présentera comme un terroriste international et les terroristes armés algériens, anti-gouvernementaux, dont les représailles sont très violentes si on refuse de rejoindre leurs rangs ». « Ces craintes sont très préoccupantes », avait-elle poursuivi, allant jusqu’à convoquer un haut-responsable de l’administration du président Barack Obama pour évaluer les garanties données jusqu’ici par les autorités algériennes aux Etats-Unis.

Commentaires

  1. Tag dit :

    C’est de la coopération Nord-Sud.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER