Déclaration commune: LADDH, CLA, SATEF, Coordination des sections CNES, SNAPAP

Suite aux évènements qui se déroulent actuellement à travers tout le pays, les organisations signataires de ce présent communiqué, même si elles regrettent  que la violence soit devenue la seule façon de se faire entendre, constatent que cette révolte est le résultat inéluctable:

 

- d’une gestion dictatoriale et autoritaire faisant de la violence un instrument de gestion de la société.De l’asphyxie des libertés publiques et de l’obstruction de toutes les voies pacifiques de revendication (interdiction des grèves, rassemblements, marches pacifiques).

- du refus de toute médiation sociale en marginalisant toute représentation réelle de la société.

- de la généralisation de la corruption sur fond d’injustice sociale criarde.

Quelque soit les dégâts constatés nous prenons le parti et la défense de la jeunesse Algérienne pour plusieurs raisons :
- Parce qu’elle exprime un  désir fort de dignité de liberté et d’espoir.
-Parce que la somme de tous les dégâts causés par les « émeutiers » n’arrive même pas à la hauteur d’un seul scandale de malversation dont l’Algérie est riche (Banque Khalifa, BCA, SONATRACH, Brown and Condor, etc…).
-Parce que cette jeunesse vit ou plutôt survit en Algérie
-Parce qu’elle est passée par l’école Algérienne lorsque cette dernière ne l’a pas rejetée
-Parce qu’elle travaille en Algérie si l’on considère la débrouillardise comme travail et cela lorsque les services de police ne la pourchassent pas quand elle tente de se débrouiller dans l’activité économique informelle
-Parce qu’elle habite en Algérie si l’on peut considérer les taudis, les bidonvilles et les autres formes d’habitat précaire comme étant des logements et cela lorsqu’elle n’est pas chassée avec sa famille en plein hiver, manu militari par les forces de police et sur ordre d’une justice, de ces dernières.
-Parce qu’elle voit ses parents, ses voisins son entourage laminés par un pouvoir d’achat dérisoire et cela lorsqu’elle ne dépend pas (elle et toute la famille) des allocations de misère que tayeb louh présente comme étant l’emploi.
-Parce qu’elle voit en même temps une richesse mal acquise s’étaler sans vergogne par la clientèle du pouvoir et autres affairistes.
-Parce qu’elle sait que son avenir est sombre et que toutes les rapines du monde, toutes les drogues et autres solutions individuelles ne sont en fait qu’illusion.
-Parce qu’elle vit avec un  régime qui la traite avec mépris et qui est allé jusqu’à criminaliser ceux qui veulent fuir le pays (clandestinement bien sur puisque c’est la seule solution).
-Parce que nous sommes des Algériens et Algériennes pour qui le sens de la justice et de l’honneur nous interdit de laisser cette jeunesse seule devant ce pouvoir répressif.
-Parce que nous savons qu’a force de traiter les gens avec le mépris et la violence vous n’aurez en retour que la colère et la violence
-Parce que nous savons que seul le changement radical du pouvoir peut apaiser cette colère et faire en sorte que cette même jeunesse puisse être vue comme le bonheur et l’espoir de notre pays.
Nous dénonçons la répression qui s’abat sur cette jeunesse (qui s’est toujours abattue) et demandons à toutes les organisations d’assumer leurs responsabilités devant la gravité de la situation et devant l’Histoire.
Nous proposons qu’une rencontre nationale se tienne pour débattre des actions à mener pour  apporter notre aide, soutien et solidarité à cette jeunesse.
Nous demandons à ce que soient libérés ceux qui sont considérés comme « émeutiers » car  ceux qui ont contribué par leurs décisions et actes de gestion autoritaire à fabriquer les « émeutiers » sont les premiers à devoir comparaitre devant la justice.
Nous demandons la levée de l’état d’urgence et l’ouverture du champ médiatique, politique, syndicale et associatif afin que les conflits puissent être réglés par la force d’un droit qui prend en charge les intérêts et les préoccupations de la majorité de la population et non pas par le droit d’une force qui protège les intérêts d’une minorité.

Commentaires

  1. Blek le Roc dit :

    Pourquoi solidaire seulement de la jeunesse ? On n’est pas tous sur le même rafiot ? 35 millions de robinsons crusoe ! Je ne suis pas solidaire de la jeunesse algérienne, je fais partie de ce peuple que ce régime clochardise depuis 50 ans !
    Il n’y a pas d’un côté la colére des jeunes et de l’autre la colére du peuple.
    Du reste, ni les jeunes ni les moins jeunes ne peuvent se satisfaire de plateformes de revendications. LES GENS ATTENDENT UNE INITIATIVE RADICALE QUI RENVERSERA CE REGIME : RADICALE ! Et on aura beau dire : à part une candidature unique, forte, légitime, aux prochaines présidentielles anticipées, je ne vois pas ce qui pourrait changer.
    présenter des revendications à ce régime, lui demander un peu plus d’espace d’expression et autres placebos, c’est comme si sur le Titanic, on pouvait croire être sauvé en changeant de cabines.
    Le temps des compromis est passé. C’est un changement radical qu’il faut : le renversement du régime !

  2. zerdax dit :

    je confirme cette information cela a commencé depuis hier vers 17h mais il y a des moments ou on peut y acceder
    j’ai essaye de poster une video depuis 10 mn et je pense que ça passe j’attend des reponses d’amis europeens sur msn pour confirmer
    utiliser msn laisser vos mots de passe a des personnes de confiance pour poster vos articles via l’europe
    ce systeme ne veut pas retenir les leçons du passé

  3. zabata dit :

    agences bancaire hors services 22 dans les villes suivantes: alger.BBA.BEJAIA.MSILLA.BOUSAADA.LES HAMADITES.ELKSEUR.DABDABA.DRAA BEN KHADA.RAS ELOUED.AIN ELHAMMAM

  4. Omar dit :

    Ce n’est pas le ras-le-bol de la jeunesse algerienne. C’est le ras-le-bol de tous les algeriens. Ce phenomene de revolte n’est qu’une facette de l’iceberg. C’est l’Algerie des opprimes, des pauvres, qui s’est soulevee contre l’Algerie des riches, hogaristes et des nouveaux colons.Depuis 1962, ils n’avaient rien a offrir au peuple, homis la repression, le chomage, la haraga, l’appauvrissement, et le vos des richesses. Que toute l’Algerie se mette, une fois, debout, et changer le cours de l’histoire et donner l’espoir a notre jeunesse

  5. NARMOTARD dit :

    « Déclaration commune: LADDH, CLA, SATEF, Coordination des sections CNES, SNAPAP », dites-vous.

    Cette déclaration engagée, courageuse, bien argumentée, et porteuse de proposition de solution réaliste, de la part des responsables de la ligue de défense des droits de l’homme, des syndicats autonomes de l’Éducation, et du syndicat autonome des élites de l’Administration, redonne de l’espoir au simple Magrébin que je suis.

    Je suis, sans réserve, solidaire avec cet engagement en faveur de la juste cause des émeutiers algériens qui revendiquent, en réalité, non seulement, le respect de « l’intégralité des Droits de l’homme, de tous les droits civiles, politiques, économiques, culturels et sociaux », pour reprendre l’expression de Hocine Aït Ahmed, mais encore, leur éthique et démocratique application effective sur le terrain.

    Cet engagement rappelle, par ailleurs, celui pris par l’élite tunisienne, ainsi que rapporté dans la récente déclaration du FFS, et par l’UGTT, (l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens, laquelle se distingue de la servile UGTA), pour aider les citoyens révoltés en Tunisie contre toutes les formes de despotisme tutélaire moderne ou archaïque, de hogra, de misères et d’arbitraire qui sévissent au Maghreb depuis sa libération populaire des griffes du colonialisme.

    Que les personnes arrêtées, mineures et majeures, soient libérées sans poursuites judiciaires. Mais que les responsables du pouvoir soit traduit(e)s devant la justice pour le délit de mauvaise gouvernance!
    Sinon, que le peuple s’organise, se solidarise et se mobilise pour réaliser le changement radical nécessaire et proclamer la « Deuxième République Démocratique et Sociale » telle que prévue par novembre 54 et explicitée par le Congrès de la Soummam du 20 août 1956.

  6. révolté dit :

    Réveillez -vous:élite politique
    :syndicats autonomes
    :intellectuels
    l’histoire retiendra.rester silencieux vis à vis des évènements équivaut à un deal passé avec ce régime fantoche

  7. révolté dit :

    C’est urgent,ça ne saurait tarder,il faut maintenir la flamme de la protesta.que les syndicats autonomes de l’éducation ,de la santé,et d’autres secteurs, se concertent et décrètent une gréve générale qui paralysera le pays-à l’instar de se qui se passe chez nos amis Tunisiens-la citadelle de ce régime doit s’effondrer.

  8. insurgé dit :

    je salue le courage et la bravoure de nos amis Tunisiens.notre salut passera par la désobéissance civile

  9. hacéne dit :

    C’est urgent,ça ne saurait tarder,il faut maintenir la flamme de la protesta.que les syndicats autonomes de l’éducation ,de la santé,et d’autres secteurs, se concertent et décrètent une gréve générale qui paralysera le pays-à l’instar de se qui se passe chez nos amis Tunisiens-la citadelle de ce régime doit s’effondrer.

  10. B. Amar dit :

    Tout le peuple est concerné de ce qui se passe au pays. Ce n’est pas une affaire de jeunes ou de moins jeune, c’est l’affaire de tout le monde. Dictature, rapine, corruption, passe droit…etc « baraket »
    http://algerieplurielle.over-blog.net/article-les-petits-diables-defient-le-pouvoir-64686572.html

  11. blabla dit :

    en algerie,il y a le pouvoir et il y a un peuple chacun a pris sa direction.en dehors de ces deux acteurs,c’est le vide,aucune mediation.un jour tout sera emportée par un vrai soulevement spontané

  12. djamel dit :

    Je l’ai dit au premier jour des émeutes et je le redis. Ce n’est qu’un chahut de gamins, un vrai celui-ci pas comme celui de 1988.
    Depuis quand des émeutes de pain ont-elles changé le cours de l’histoire d’un pays.

  13. stoop dit :

    merci ,pour cette initiative que je trouve logique est fonde, je tien a dire que cette démarche doit être faite par l’a gauche et non pas part la droite alors faisons attention ,j’aimerai bien voir la communauté estudiantine, je pense que elle la un rôle majeur a jouer,oui je pense que une réunion doit ce tenir en urgence et prendre le temps nécessaire pour bien déterminer une plate forme de revendication

  14. Sonia dit :

    Le tube digestif n’est qu’une étincelle devant la montagne de problèmes qui carbonisent les algériens. Les algériens attendent une justice juste! Celle qui leur rendra leur dignité. Celle qui leur rendra les biens mal acquis avec l’argent du contribuable. Celle qui jugera les corrompus (connus de tous). Celle qui libérera la femme algérienne des sadiques talibans. Celle qui fera que les algériens ne passent pas une semaine pour une pièce administrative, parfois deux ans pour avoir une carte grise! Celle qui se fera respectée par les cocos de l’Administration qui se prennent pour des dieux dés qu’ils sont derrière un bureau. Celle qui jugera les scandales de Sonatrach, de l’autoroute est-ouest…Celle qui obligera les policiers à respecter les citoyens. Celle qui surveillera l’école algérienne pour ne pas former des terros. Celle qui pensera à la misère des retraités pour leur donner leur part des revenus du pétrole algérien comme le fait Kadafi pour son peuple. Celle qui ne protégera pas les assassins d’algériens en les engrossissant avec l’argent du peuple. Celle qui nous prouvera qu’elle est réellement indépendante…tout simplement.

  15. alhor dit :

    Je demande à tous les algeriens de la planète (Paris, Londre , Montréal , washington ect…) de se mobiliser afin de secourir un peuple en détresse.Je suis un homme de 65 ans ( retraité misérable ) je n’ai jamais vu une telle médiocre gestion des affaires de l’état. insuportable.Mobilisons nous
    TAHIYA DJAZAIR

  16. amghar azzamni dit :

    Notre ami NARMOTARD ne pouvait être plus explicite sur la situation qui prévaut dans tout les pays du Maghreb.
    En effet,le peuple maghrébin est opprimé et frustré de la construction du maghrébine uni.Les populations vivent le marasme au quotidien sous l’impulsion de régimes totalitaires cooptés par les ex-colonialistes qui en tirent les dividendes.Les populations des pays maghrébins ne profitent point des richesses dont disposent leurs pays respectifs.Elles sont privées et méprisées quotidiennement et soumises à la répression musclée dans tous les cas de figure de contestation.Comment contester pacifiquement lorsque les populations sont mises face à des bastonnades au bout de la rue.Des murailles de policiers surarmés barrent le chemin de toutes les manifestations populaires à coup de grenades lacrymogènes et quelques fois de tirs à balles réelles qui entrainent trop souvent la mort de personnes humaines.
    Les augmentations de produits alimentaires de première nécessite ne sont pas les causes principales du soulèvement de notre jeunesse mais la crise est beaucoup plus profonde et nos gouvernants l’occultent sciemment.
    Il est une erreur de croire que les infimes rabais des prix à la consommation puissent ramener définitivement le calme. si on règle pas la question de justice sociale et surtout celle de la liberté d’expression.Aujourd’hui, on constate un accroissement des inégalités sociales incessant et dangereux quant à la suite des événements.Une grosse explosion sociale est imminente s’il n’est pas mis fin au mode de gestion par l’arbitraire.La jeunesse demande à être consultée à chaque fois qu’il est question de son avenir, et elle ne pourrait rester passive indéfiniment.Il va falloir non seulement entendre sa grogne mais surtout l’écouter attentivement et prendre les dispositions qui s’y imposent!
    Si les gouvernants continuent continuent de faire la sourde oreille, l’histoire les condamnera aussi bien que le ferait notre jeunesse très soucieuse de ce qui lui arrive.
    Mais , nous les adultes sommes mis devant une responsabilité historique, celle de relever le défi de trouver des solutions au marasme que vit notre jeunesse afin de la sortir de son désespoir.

  17. amazygh dit :

    azul.ou sont les autres « syndicats autonomes »,les cnapest,snapest,unpef etc.c’est vraiment malheureux de se foutre du pauvre peuple algerien.pire encore l’unpef et le snapest a meme condamne les violences des jeunes emeutiers.c’est du n’importe quoi ces khobzistes.grand merci pour le ffs,laddh,le satef,le snapap et la cordination des sections du cnes.thanmirth.

  18. Messabih dit :

    L’etat Algerien ,ses cadres et ses institutions forment un etat voyou,qui n’a point de relations et d’echanges avec le monde civilisé,il ny a pas à le demontrer,sauf ..peut etre la DGSN qui lorgne vers INTERPOL .

  19. rochdi dit :

    Belle leçon de courage des tunisiens … le regime illegitime est parti pour se perenniser au pouvoir … quelle honte pour un peuple qui se fier …

  20. corbeau dit :

    Voila Malaoui du SNAPAP qui revient en surface , en usurpant le snapap après avoir été débouté par toutes les juridictions compétentes(le tribunal, la cour, et enfin la cour supreme)au sujet du conflit qui l’opposait avec felfoul un autre agent du pourvoir, sur la légitimité de présidence du syndicat.
    Malaoui se fait le chantre de l’opposition ,est passé maitre de simulation pour briser le mouvement syndical. Il a sapé toutes les tentives de coordination syndicale.D’ailleurs pratiquement à part le cla aucun autre syndicat ne le suit. Un ignare et inculte. Pour qui roule -tu Malaoui

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER