Déclaration de la LADDH de Béjaia

siteon0.gifDepuis maintenant plusieurs jours, le pays vit dans une situation quasi-insurrectionnelle. Des Algériennes et des Algériens expriment leur refus de subir les effets de la crise multidimensionnelle dans laquelle est plongé le pays depuis plusieurs décennies. 

Cette crise qui, rappelons-le, est le résultat direct de la confiscation de la souveraineté populaire par un clan dont la seule obsession est de se maintenir au pouvoir quelque en soit le prix. Plus grave encore, depuis 1992, l’état d’urgence est maintenu illégalement, avec tout ce que cela suppose comme interdiction des manifestations publiques, négation du droit de grève, fermeture des champs politique et médiatique…

En somme, la négation de toutes les libertés individuelles et collectives pourtant consacrées par la constitution, ceci pour souligner que l’ensemble des canaux d’expression pacifique sont verrouillés «la seule liberté qui reste aujourd’hui aux citoyens Algériens est la rue». Il n’est pas donc étonnant de voir subitement des milliers de jeunes dans la rue pour exprimer leur ras-le-bol.

Fidèle à sa tradition, au lieu de comprendre cette légitime révolte, le pouvoir procède par la manipulation et la répression, manipulation d’abord; le pouvoir fait croire à travers les médias et les différentes déclarations publiques de quelques officiels qu’il ne s’agit que d’une «révolte de la faim » menée par des bandes d’adolescents et de voyous, contre l’augmentation des prix de l’huile et du sucre ! Répression ensuite; le régime fait appel aux forces de sécurité : utilisation d’armes à feu, arrestations massives et aléatoires… Résultat : au moins 05 morts, des centaines de blessés « + de 500 » et des milliers d’arrestations. 

A cette situation, le bureau de Bejaia de la LADDH : 

Dénonce la substitution à la force de la loi  de la loi de la force 

Dénonce le recours systématique aux armes de guerre face aux citoyens désarmés 

Met en garde le pouvoir en place des répercussions néfastes et irréparables de cette politique de tout répressif 

Avertit que d’éventuelles catastrophes sanitaires liées à l’utilisation des bombes lacrymogènes dont les dates de péremption sont largement dépassées. 

Le bureau de Bejaia de  la LADDH appelle : 

Les citoyens à exprimer pacifiquement leurs revendications légitimes afin de déjouer les manœuvres concoctées dans les laboratoires du régime dont l’objectif est de jeter le discrédit sur le mouvement et ses inspirations légitimes. 

Les organisations autonomes de la société et la classe politique à accompagner le mouvement afin qu’il ne soit ni récupérable ni manipulable par le régime dans le cadre de ses luttes claniques. 

La LADDH demeure convaincue que, seul le renouement avec la double transition politique et économique avortée prématurément un certain janvier 1992 à même de mettre fin à l’impasse dans laquelle est plongé le pays.   

Pour le Bureau de Bejaia de la LADDH 

 Le Président :Karim Natouri 

 Email :laddhbougie@gmail.com          

Commentaires

  1. B. Amar dit :

    Bon courage à tous ceux qui aspirent au changement vers le progrès. Je soutiens tout mouvement, à la condition de ne pas brûler toute l’Algérie.
    http://algerieplurielle.over-blog.net/article-l-ignorance-est-la-mere-du-chaos-64779188.html

  2. mohand dit :

    ya wedi hohou tlaabou baaid. Tout cela sent la manipulation et heureusement que le pouvoir n’est pas tombe dans le piege tunisien et a evite des tueries. Pour ceux qui sont morts rebi yarhemhoum mais eli rehrak ecole yesthal. Pour vous qui metez de l’huile sur le feut je vous dis que le pouvoir est pourit mais vous vous etes des traitres et des laches. vous marchez sur les cadavres pour regler les comptes d’un cla de la mafia sur une autre. Moi la loi des cheques ne me touchera pas car je n’ai pas 500 000 DA dans mon compte mais pour vous c’est de l’argent de poche. Rebi yenaal kom

  3. sartana dit :

    GHATI SAMECH BEL GHORBAL!!!
    Ce qui est decevant, tous les journaux « taa festi » annoncent que les prix de l’huile et du sucre ont ete reduits!!!
    Prennent t-ils tout un peuple pour idiot et affame???????
    Le mal est plus profond qu’ils ne savent!!!
    Cela ne fait que commencer…
    qu’est ce que c’est que vingt ans dans la vie d’un pays????

  4. moussa dit :

    ana wahed hakmouh lapolice a bejaia et c la ligue de bejaia li kherdjatni ou selkatni mel lapolice. kounte hadhar ki kane wahed mel la ligue ye3ayat ala lpolicia.aandou lkourage nte3 sah.

  5. hohou dit :

    merci pour tous les membres du bureau de bejaia de la laddh, ils font un travail énorme sur le terrain.et c mohand il ne peut être qu’un flic.fakou bik

  6. muloud dit :

    je suis un citoyens d’une grandes commune de bejaia j’était a l’hopital, deux éléments de la laddh de bejaia mon rendu visite a la maison 14/12/2011 il mon demandé a ce que j’ai un certaficat médical pour éster en justice le policier qui ma tabasser,j’était d’acord avec eux et je s’est comment il s’appel le flic, mais mon pére la nuit ma demander d’oublier complètement cette héstoire de la justice il dit qu’il a reçu des appels anonyme pour le faire peur,désolé pour les deux hommes de laddh de bejaia.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER