• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 12 janvier 2011

Archive pour le 12 janvier, 2011

Algérie: La justice sera-t-elle de nouveau instrumentalisée?

justice.jpgMaâmar  BOUDERSA pour « Algérie Politique »

La presse écrite aussi bien en arabe qu’en français d’hier et d’aujourd’hui a rapporté l’information, selon laquelle les juges d’instruction des différents tribunaux du pays ont commencé l’instruction des dossiers des « émeutiers » et non des insurgés ou contestataires en vue de les traduire devant les juges et les condamner. Les motifs et les sanctions sont évoqués par la même presse.

(Lire la suite)

Déclaration du Comité de crise de l’université de Béjaia

marche.jpgEncore une fois, les larges masses populaires investissent les rues dans les quatre coins du pays. Les jeunes s’attaquent, saccagent et brûlent tout ce qui symbolise la puissance économique et politique.

 

La réponse des autorités ne s’est pas faite attendre. Le pouvoir réagit en déployant ses forces répressives et opprimantes en procédant à des intimidations, arrestations et dispersion des émeutiers par les tirs de bombes lacrymogènes «périmées» et tirant à balles réelles sur les manifestants causant des morts et plusieurs blessés.

(Lire la suite)

Cevital sommé de conformer ses prix à l’accord de dimanche

reb.gifLe groupe agroalimentaire Cevital a été sommé mercredi par le ministère du Commerce à se conformer à l’accord conclu dimanche dernier avec les opérateurs économiques (producteurs et importateurs) du sucre et de l’huile, a appris l’APS auprès du ministère.

(Lire la suite)

Le bâtonnier national: « Nous refusons de défendre les émeutiers à titre bénévole »

Le bâtonnier national, Menad Bachir a indiqué aujourd’hui au quotidien El Khabar que son organisation ne défendra pas à titre bénévole les jeunes arrêtés lors des dernières émeutes. «Défendre les émeutiers à titre bénévole est un acte politique», affirme Menad. Et d’ajouter: «Nous n’adopterons pas une affaire de destruction des biens publics et privés, et nous n’allons jamais mobiliser les avocats pour défendre ces détenus ». El Mouhtarem 

Ali Gherbi: « Le ministre de l’Intérieur nous a demandé d’appeler au calme »

gherbi.jpgL’ancien délégué des Arouch, Ali Gherbi, a déclaré aujourd’hui, lors d’un meeting animé sur l’esplanade de la mairie d’El Kseur, que le ministre de l’Intérieur a pris attache avec les anciens délégués des Arouch pour leur demander d’appeler au calme en Kabylie. Pour rappel, Ali Gherbi était candidat malheureux aux élections législatives du 17 mai 2007. Ali Gherbi qui a conduit la liste du PNSD de Mohamed-Chérif Taleb n’avait pas réussi à amasser le nombre de parrainages exigés par la loi électorale. El Mouhtarem

Tunisie: Ben Ali limoge le ministre de l’Intérieur

beaili.jpgLe premier ministre tunisien, Mohamed Ghannouchi, a annoncé, mercredi 12 janvier au cours d’une conférence de presse, le limogeage du ministre de l’intérieur, Rafik Hadj Kacem, alors que des émeutes sociales qui secouent le pays depuis quatre semaines. Le président tunisien Zine El-Abidine Ben Ali a par ailleurs ordonné une enquête sur des actes de corruption présumée concernant des responsables publics, a ajouté Ghannouchi.

Ben Ali a également ordonné la libération de toutes les personnes détenues depuis le début des troubles en Tunisie. Un mouvement de contestation sans précédent au cours des 23 années au pouvoir de Ben Ali dure depuis près d’un mois en Tunisie. L’agitation a gagné mardi soir la capitale, Tunis. Le Monde

UEAF: Sit-in le vendredi à Paris

Rassemblement de Solidarité et de soutien au mouvement de la jeunesse algérienne. Vendredi 14 Janvier 2011, à partir de 17h30 au Parvis des Libertés et des droits de l’Homme, Place Trocadéro, Paris, Métro Trocadéro et Champs de Mars. 

 

 

 

 

UEAF: « La révolte est le seul moyen de contestation qui s’offre à une jeunesse en désarroi »

emeute255575465x348.jpgDéclaration de l’Union des étudiants algériens de France (UEAF) 

L’Algérie connaît depuis plusieurs jours un mouvement de protestation au niveau de plusieurs de ses départements (wilayas). La révolte de la jeunesse algérienne, caractérisée par une violente répression de la part des forces de l’ordre qui a engendrée plusieurs victimes, est l’expression d’un profond malaise social qui touche l’ensemble du peuple algérien.

(Lire la suite)

L’art de manipuler les lois au service de la terreur du régime Tunisien !

zineelabidinebenali.jpgPar Khoukoum Samy 

 

Évoquer des ‘‘spécificités’’ historiques, culturelles ou sociologiques propres à chaque pays est souvent l’argument utilisé par les « élites binpensan tes » à l’encontre de toute opposition politique réclamant un État de Droit.  

 

Voici un échantillon de textes de « lois » sans foi et on ne peut plus dévastatrices pour légitimer la terreur au grand dam d’un peuple frère.   

 

Il s’agit de la loi tunisienne n°69-4 du 24 janvier 1969 sur l’usage d’armes par les agents de sureté.

 

 

(Lire la suite)

FIDH / LADDH / CFDA: Algérie: la révolte d’une population étouffée

n519fidh.jpgLa Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) et ses organisations membres en Algérie, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) et le Collectif des familles de disparus en Algérie (CFDA) expriment leurs vives préoccupations face à la montée de la violence des protestations sociales qui secouent le pays depuis mercredi 5 janvier 2011. Ce soulèvement populaire, mené essentiellement par des jeunes, et qui s’est étendu à toutes les régions d’Algérie, a fait trois victimes par balle, des centaines de blessés parmi les jeunes contestataires et les forces de sécurité. Plus de 1000 manifestants auraient en outre été arrêtés selon le Ministère de l’Intérieur.

(Lire la suite)

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER