Algérie: La justice sera-t-elle de nouveau instrumentalisée?

Commentaires

  1. Salah dit :

    Bouteflika a avoué, à plusieurs reprises, qu’il ne faisait pas confiance aux médecins algériens pour lui faire une injection.

    Selon certaines sources, il aurait géré les derniers événements uniquement avec ouled bledeh Hamel et Ould Kablia.

    L’ANP, avec laquelle il est en guéguerre depuis plus d’une année, a été écartée sur le conseil de « l’amie » de Zerhouni, Madame Alliot-Marie, ancienne ministre de l’Intérieur et actuelle Ministre des Affaires Etrangères et Européennes de la France.

    C’est elle qui aurait conseillé à Zerhouni d’utiliser la méthode de la police francaise, qui infiltre les manifestations avec des policiers casseurs pour discréditer les grèves et exposer leurs organisateurs aux critiques et à la colère des populations locales, victimes de ces policiers-casseurs.

    C’est pour cela que la police anti-emeute algérienne, qui est toujours prompte à tabasser les manifestants quels que soient leur leur àge ou leur statut, n’a pas chargé les casseurs qui étaient en fait leurs collègues.

    Les vrais manifestants pacifiques ont été cueillis chez eux, après les manifestations, grace aux films vidéos enregistrés.

    Madame Alliot Marie s’est d’ailleurs dévoilée en proposant, hier, à l’Algérie et à la Tunisie un coopération en matière de lutte contre leurs peuples révoltés par l’injustice.

    A suivre…..

  2. El hadi dit :

    Lethargie politique et opportunisme:

    Devant des propos parfoie trop excessifs et parfois trop partisans, j’avais décidé de ne plus intervenir, mais l’envie de m’exprimer est plus forte, surtout après ce qu’a vécu le pays ces derniers jours. Les manifestations de ces derniers jours étaient prévisibles et ce devant la démission totale des responsables en charge des affaires quotidiennes du pays ainsi que l’absence totale de l’autorité. Vivant à l’étranger mais je suis à la loupe ce qui se passe dans le pays, j’ai contaté lors de mes séjours à Alger le contrôle total de la rue par les voyous, « les trabendistes » et en certains endroits par des « illuminés »…
    j’ai assisté à des batailles rangées entre bandes rivales ,au couteau et des policiers qui supplient « presque » les billégerants d’arreter, par impuissance ou pour d’autres motifs ? je ne peux pas l’affirmer. Les « manifestations » de ces derniers jours sont difficiles à définir; en lisant la presse dite libre, des journalistes parlent de bagarres entre « supporters » de deux clubs de foot qui ont dégénéré puis de soulevement contre la vie chère, mais en voyant les images diffusées er en écoutant de jeunes citoyens s’exprimés sur ces manifestations je conclue, peut être à tort que la majorité des manifestants étaient des jeunes en echec scolaire en mal de vivre et livrer à la rue et avaient pour but de casser aveuglement pour faire parler d’eux à défaut d’autres moyens d’expréssion, cette même catégorie de jeunes a été exploitée par le passé par des opportunistes et aventuriers. J’aurais souhaité des manifestations calmes et responsables encadrées par des partis d’opposition, d’ouvriers et surtout par des étudiants et des universitaires, malheureusent l’opposition déclarée est quasiment absente dans le pays, indigence politique générée par des décénnies d’opportunisme, de clientelisme et de marginlisation de la classe moyenne;l’université ressemble à une école maternekke laj gérée, les légataires de notre histoire commune volent et corrompent à bras ouvert tout en tenant des discours démagogiques qui ne sont écoutés que par eux mêmes et par leurs courtisans. En comparant notre pays à la Tunisie, pays ou il y a presque autant de ‘flics’ que de citoyens et malgrès tout ça il y a une opposition responsable et agiissant à »la lumière du jour’ malgrès la répression. Monsieur Boudersa, je ne doute pas de votre sincérité en voulant défendre « les émeutiers » mais les décennies passées me pousse à la méfiance envers les défenseurs de « la veuve et l’orphelin » ;l’urgence pour notre pays est la sortie de la léthargie politique et intellectuelle, la marginalisation de certains partis composés de rentiers, viviers de l’affairisme et de la médiocrité. Je tiens à manifester ma solidarité avec la poulation tunisienne et en particulier les citoyens de Thala dont la solidarité avec nous, était exemplaire pendant la guerre de libération (base arrière de l’ALN (je parie que ceux qui ont fait de notre histoire un fond de commerce l’ignorent ).Je tiens à dénoncer la complaisance de certainesorganisations de défenseurs des droits d’unr grande majorité de la classe politique européenne vis à vis de ce qui se passe en tunisie , surement pour privilegier de petits interrets (séjours à l’oeil dans des complexes touristiques, recyclage des « faillitaires » etc, complaisance connue et avérée envers les deux voisins, l’opprtunisme n’explique pas tout, à se poser la question si « nos responsables savent ‘se vendre’ et s’ils n’ont pas besoin de vrais conseillers en marketing pour défendre les interrets du peuple algérien en attendant des jours meilleurs, avec une classe politique digne de ce nom et des gestionnaires jeunes dynamiques et » bardés de références » (ils existent et en nombre suffisant

  3. Mohand 1 dit :

    Voila pourquoi je désespère de mon pays car les gens qui le gouvernent, les hommes politiques, les députés etc…. ces gens sont la cause de tout les problèmes des citoyens et ils ne veulent ni le reconnaitre et encore moins changer …
    Voici quelques faits qui ont retenus mon attention ces derniers jours en ce qui concerne cette catégorie de personnes dans les rouages de l’Etat, par dela les évenements gravissimes qui se sont déroulés sans que le chef de l’Etat ne se montre ni ne dise au peuple sa vision des choses et expliquer aux communs des mortels pourquoi ça ne marche pas et que tout est grippé et vicié.
    Ali yahia Abdennour, disait une vérité comme à son habitude sur les ondes de Radio Kalima Algérie… il a dit que la composante humaine de l’Assemblée Nationale, du Senat et la multitude d’organisations s’apparente à des retraités dans des maisons de repos rémunérés outrageusement bien. Il a cité le cas de Mahsas lequel toucherait son salaire d’ancien ministre, un salaire de senateur etc… son salaire mensuel avoisinerait 1 million de DA par mois. Comme disait un psychologue américain célébre : l’être humain pense un % de fois aux autres et 99% de fois à lui même.
    Alors que j’attendais dans le désarroi et je me tenais informé sur ce qui se passe en Algérie, je suis tombé également sur ce commentaire que je vous retransmets et qui concerne le vice président de l’APN AFFIF. A ce sujet tout le monde sait que les fils des dirigeants algériens sont pratiquement tous à l’étranger pour leurs études aux frais dans la majorité des cas de l’Etat. Je constate que ça continue et malgré les problèmes actuels les Si Affif et consorts font la sourde oreille et continuent leurs besognes de dilapidations. Il faut dire que l’exemple leur vient d’en haut. On a désigné à l’organe contre la corruption un Gherieb , ancien ambassadeur, dont le gendre est concerné, il est en prison dans le cadre du dossier de l’Autoroute et ses deux filles auraient été rémunérées par ADDOU lequel a été impliqué dans le même dossier. De 2 choses l’une ou bien les services concernés qui établissent les habilations sont des jemenfoutistes ou bien le Président a désigné cet homme de sa région sans tenir compte des recommandations éventuelles des services concernés. Dans les deux cas, il y a de forte chance que les manipulations en cours vont déboucher encore une fois sur des faits invraisemblables à l’instar du dossier Khalifa.
    Mais revenons à SI AFFIF , le bras droit de Belkhadem , le gardien du temple FLN… voici ce qu’écrit un Algérien d’Australie :
    « Je me presente je suis un Algerien residant en Australie et je vais vous informer de quelque chose qui se passe au niveau de nos soit-disant elus au parlement de notre pays et je vous jure par ALLAH mon seigneur de vous dire ce que j’ai entendu d’une conversation téléphonique entre le député de Mostaganem, Adelhamid si affif et qui parfois fait l’interim de vice- president de l’assemblee nationale.
    Ce monsieur Si affif est originaire d’un DOUAR qui s’appelle SIDI LAKHDAR de Mostaganem ville.
    alors moi j’ai un ami qui est de son douar et qui travaille a l’administration de l’université de Sydney. alors dans cette conversation se monsieur si affif voulait que mon ami de Sydney lui fasse une inscription dans cette université qui a un niveau très élevé, pour son fils.
    alors pour une inscription normale elle coute environ 50 000 dollars/an mais pour quelqu’un qui n’a pas le niveau intellectuel il doit passer une année préparatoire et elle coute 100 000 dollars/an, alors se monsieur SI AFFIF voulait que son fils passe par cette année préparatoire.
    mon ami lui a repondu comment tu va financer ces etudes alors monsieur le député du FLN lui repondit en lui disant que nous les députés nous avons notre part du gâteau de la recette pétrolière alors voila mes chers Algériens où va l’argent du peuple.
    toujours avec ce même député mon ami lui posa une autre question politique en lui disant mais vous le FLN normalement vous êtes dans l’opposition au regime de BOUTEF et le clan de oujda? alors monsieur si affif a répondu :mais NON on est avec lui. seulement lui il veut travailler mais il y des gens au niveau du gouvernement qui ne veulent pas le laisser travailler??? je ne sait pas qui sont ces gens,du moment qu’ils sont tous des voleurs et criminels.
    j’ai une autre information qui va vous faire rire de ces clones qui vous gèrent. monsieur SI AFFIF a dit a mon ami : nous les députés chaque matin avant de commencer notre travail nous avons un petit dejeuner (morning breackfast)il dit qu’il y a de tout (fruit-fromage-lait parisien-fruit de mer etc..)et il a dit en plus il y a de jolies filles qui nous servent ce breackfast,alors mes chers freres que pensez- vous d’un deputé qui vient du DOUAR DE SIDI LAKHDAR et qui ne pense qu’à son ventre et les femmes.il y a de quoi le cia-le mossad-la drs qui peuvent facilement les manipuler avec quelque dollars de plus et des femmes.
    chers freres en lisant le soir d’Algerie du 12/01/11 le rcd veut ouvrir le dossier des emeutes au parlement mais il y a ce Monsieur Abdelhamid si affif qui s’oppose on disant qu’il ne faut pas jeter de l’huile sur le feu donc il veut étouffer l’affaire des jeunes pour que son breackfast soit toujours servi le matin pour remplir son estomac alors qu’il y a des enfants qui meurent de la malnutrition au pays.
    affaire a suivre. »

    Ces gens ne sont pas de simples voleurs se sont des traitres à la patrie et à la nation, ils méritent le chatiment adéquat. Ce sont des criminels et les jeunes et moins jeunes ont le droit de contester et de leur oter leurs biens mal acquit, puisque la Justice ferme les yeux. Que la formule d’où tenez vous cela ? soit le slogan pour combattre ce genre de personnes qui ont fait de l’Algérie un souk désorganisé et incertain. Un souk où pour y vivre, il faut être flic, gendarme etc… ou bien composer et avoir un « maquereau » en somme faire partie de la milice sournoisement entretenue et qui est la cause des maux de l’Algérie.

    Mohand

  4. Mohand 1 dit :

    Je vous remercie d’avoir apporter toutes les précisions en pareils circonstances, que vont ils répondre à cet argumentaire brillant? Il y a trois organisations des droits de l’homme en Algérie mais aucune n’a évoqué ces faits. La pertinence de votre intervention est grande sera t elle entendue? Nous le saurons bientot !
    Mohand

  5. amghar azzamni dit :

    Cher camarade Mammar, tu as raison de dire que le pouvoir illégitime, sorti d’une urne bourrée à la NAEGLEN, ne peut qu’instrumenter l’appareil judiciaire pour mieux mater tout soulèvement populaire, surtout quand il s’agit de notre population juvénile qui ne comprend pas très bien comment fonctionne le système qui nous gouverne.Pourtant,comme tu le soulignes très bien,la loi est très claire quand il s’agit des dégâts commis par des personnes sur des biens appartenant à des tiers.S’il n’ y a pas de plaintes déposées comment allons-nous initier les procédures! Nous ne connaissons pas les parties civiles ou les plaignants comme tu les a nommés!
    Bien sur, ces jeunes vont être condamnés sans que personne ne trouve à redire!Nous sommes devant un état qui ne se gêne pas pour mater toute contestation qui viendrait déranger l’ordre établi.

  6. boudersa dit :

    Le code penal précise bien dans un de ses articles, que les commanditaires, les complices et les exécutants sont solidaires dans un crime. A ce jour, il n’y a que les exécutants, qualifiés d’émeutiers. Si la justice est libre et indépendante, elle doit retrouver les commanditaires et les complices, afin de les juger au même titre que les exécutants arrêtés. Comme l’affaire n’a pas révélé tous ses secrets, il est injuste de comdamner des lampistes. A quand le jugment de Chakib Khellil, de Ghoul et leurs complices. A ce jour, il n’y a que des lampistes comme les émeutiers.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER