• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 14 janvier 2011

Archive pour le 14 janvier, 2011

Tunisie: Ben Ali limoge le gouvernement, législatives anticipées

Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a décidé vendredi de limoger son gouvernement et d’appeler à des législatives anticipées dans six mois, a annoncé le Premier ministre Mohammed Ghannouchi. Ghannouchi, cité par l’agence officielle TAP, a indiqué que le président Ben Ali a décidé « dans le cadre de mesures (d’apaisement) annoncées jeudi, de limoger le gouvernement et d’appeler à des élections législatives anticipées dans six mois ». Il a ajouté avoir été chargé de former le nouveau gouvernement. AFP

« Tounes Hourra wa ben Ali A’la Barra », scande le peuple Tunisien !

tunisie.jpgKhoukoum Samy pour « Algérie Politique »

C’est un Président à la mine livide que nous avons vu hier à la Télévision. Au-delà de la forme, c’est sur le fond que Ben Ali avoue presque inconsciemment sa culpabilité, qu’il avait du mal à cacher et à édulcorer tout au long de son discours. Malgré cela, la rue Tunisienne n’abdique pas. Ne veut rien savoir, ni entendre, ni comprendre, ni analyser et rien de rien, à part : «Tunisie libre, Ben Ali dehors» !

Comme si le peuple voulait lui dire et pour la dernière fois : trop tard ! 23 ans de dictature sans merci. Sans avoir jamais écouté la Tunisie profonde loin des mosaïques touristiques réservées à l’élite et à une minorité qui ne finit pas de s’engraisser sur le dos de millions livrés à leur propre sort . Ça faisait longtemps que Ben Ali devait prêter attention à son peuple en mal de liberté (de la presse, d’opinion…etc.).

Aujourd’hui, à travers tous les recoins du pays – de la Tunisie Verte – des gens ne cessent de scander non sans émotion : « Vive la Tunisie libre ! ». A l’image de ce jeune homme de 36 ans complètement en larmes et visiblement très ému qui déclare (à une journaliste de Bfm tv) : « j’ai des larmes aux yeux, car c’est la première fois que je me sens vraiment libre chez moi dans mon pays » !

Des images et des témoignages qui nous laissent de marbre de fascination et d’émotions devant ces joies qui retentissent à travers tout le pays. Le peuple Tunisien qui vient de rentrer dans l’histoire par la Grande porte.
C’est beau, magique, fantastique plus de mots pour décrire cette joie immense arraché dans la douleur.

Aujourd’hui, ou peut-être demain, Ben Ali, devra endosser la responsabilité de tous les assassinats commis contre des civils innocents. Dont le seul tord est d’avoir crié sa colère après 23 ans de compression totalitaire et policière.
Avouer en direct à la télévision qu’il a été induit en erreur par certains de ces faucons ne l’exonère pas en tant que Président. Il est (ou bientôt aura été !) le Premier Magistrat du pays et donc premier responsable de chaque vie de ces citoyens !
Tenez bon frères tunisiens !
Vous donnez un exemple au monde entier que nos peuples du Maghreb et du monde arabe n’ont qu’une seule faim : la liberté et le droit d’exprimer sa pensée, sa colère, et son ressentiment comme bon il lui semble en 2011 !
Ne lâchez rien face à ce dictateur d’un autre âge !
Le peuple Tunisien est plus civilisé que cette horde sauvage et sanguinaire autour de Ben Ali.
Vive La Tunisie Libre gloire à son peuple !
Et que ce vent de liberté arrachée par le sang puisse souffler sur tous les pays du Maghreb et chez nous en Algérie!

Alger: 13 millions de dollars de dégâts matériels occasionnés au secteur commercial

bus.jpgLe montant des dégâts matériels subis par des biens relevant du secteur du commerce lors des manifestations de protestation à Alger a été évalué à 941,5 millions de dinars algériens (environ 13 millions de dollars américains), selon un bilan communiqué à l’agence de presse officielle APS par la direction du Commerce d’Alger. Le bilan provisoire, qui couvre la période allant du 4 au 8 janvier, fait état de plus d’une cinquantaine d’établissements commerciaux endommagée ou volés lors de ces événements.

La plus lourde perte matérielle a été subie par une unité de montage de produits électroménagers, située dans la daira d’El Harrach, précise le rapport, qui évalue à 500 millions de dinars (environ 6,8 millions de dollars américains) la valeur des objets qui y ont été volés ou saccagés.

(Lire la suite)

Moumène Khelil, SG de la LADDH: « Au rythme où vont les choses, il n’y aura plus d’organisation en Algérie »

moumee.jpgLe Secrétaire générale de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), Moumène Khelil, a expliqué, lors de la table ronde organisé par El Watan Week-end qu’il n’est vraiment pas possible d’être actif sur le terrain à l’écoute des jeunes « alors que
la Ligue elle-même n’arrive pas à se réunir ».  Et d’ajouter: « Au rythme où vont les choses, il n’y aura plus d’organisation et même celles existantes ne peuvent pas se régénérer et elles disparaîtront au fil du  temps. Il ne faut donc pas tomber dans le piège du discours officiel en incriminant la société pour son absence. »

(Lire la suite)

On nous sort Al-Qaïda pour casser le mouvement de résistance en Tunisie

zineelabidinebenali.jpgEncore une fois, on nous sort Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) pour casser le mouvement de résistance en Tunisie. Selon le service américain de surveillance des sites islamistes,  Aqmi a appelé les manifestants à étendre leurs mouvements en Tunisie et en Algérie, afin de renverser les pouvoirs en place et instaurer la charia. « Le chef d’Aqmi, Abou Moussab Abdel Wadoud, suggère aux contestataires tunisiens, qui manifestent depuis un mois, « de nous envoyer leurs fils afin qu’ils reçoivent un entraînement militaire », a rapporté SITE. El Mouhtarem

Ahmed Khaled: de député Taiwan à donneur de leçon

khaled.bmpA la lecture d’El Watan Week-end, j’apprends qu’un certain Ahmed Khaled est président de l’Union nationale des associations des parents d’élèves. Invité à la table ronde organisée par ce journal, Khaled Ahmed a demandé aux jeunes  de se rapprocher de la société civile et que donc «l’Etat doit donner plus de prérogatives aux associations afin de convaincre les jeunes. C’est aussi une question d’éducation parentale». Pour rappel, profitant de la situation de choas qu’a vécue
la Kabylie en 2002, Ahmed Khaled avait conduit une liste «indépendante» lors des élections législatives de 2002 à Béjaia. Il était désigné député sur le dos de 128 jeunes assassinés par les forces de sécurité. El Mouhtarem 

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER