Tunisie: trois ministres démissionnent

ugtt.jpgLes trois ministres appartenant à la centrale syndicale tunisienne UGTT démissionnent du gouvernement de transition formé la veille, à la demande de leur organisation, annonce Houssine Dimassi, nommé la veille ministre de la Formation et de l’emploi.

 

Les deux autres ministres démissionnaires, selon M. Dimassi, sont Abdeljelil Bédoui (ministre auprès du Premier ministre) et Anouar Ben Gueddour (secrétaire d’Etat auprès du ministre du Transport et de l’équipement). Un peu plus tôt, la centrale avait indiqué ne pas reconnaître le gouvernement d’union nationale et demandé aux ministres issus de ses rangs de démissionner.

Commentaires

  1. NARMOTARD dit :

    « Tunisie: Trois ministres démissionnent », dites-vous.

    C’est une démission de haute conscience politique, à la fois pertinente et courageuse dans les circonstances actuelles dominées par la juste cause de la révolte du peuple tunisien.

    Je souhaite que les ministres, autres que ceux du RCD évidemment, démissionnent à leur tour, pour exiger d’abord une nouvelle Constitution nationale, puis un nouveau gouvernement et une nouvelle loi électorale, afin de déjouer le plan du « changement dans la continuité » que veulent imposer les « brain trust », les Services secrets faiseurs de « présidents » et de « rois » dans nos pays.

    Vive la Révolution du peuple tunisien!

  2. Messabih dit :

    Ah !ce qu’ils peuvent cherir et pleurer l’UGTA d’Algerie,ces crypto-communistes de Tunisie !
    Ils engrangeront dans leurs bibliotheques,les volumes de Karl Marx,d’Engels et de Lenine

  3. Messabih dit :

    Ce lyrisme chateau de sable des communistes Egyptiens ,ils n’ont pas trouvé leur classe ouvriere,il n’y a que des bedouins,
    deteint un peu les crypto-communistes Tunisiens et leurs syndicalistes!
    Ils seront toujours attires par cette nebuleuse UGTA algerienne !
    Ils engrangeront tous comme ils sont leurs volumes de Marx ,Engels, et Lenine
    dans leurs bibliotheques

  4. slam dit :

    La révolution populaire tunisienne ne doit en aucun s’essouffler! Elle a fait le plus dur, c’est à dire celle d’avoir vaincu sa peur et puis celle d’ avoir débouté le grand chef de la maffia .Il lui reste maintenant une opération non moins importante , celle du choix du gouvernement et du nouveau parlement.
    Le Rais déchu a beaucoup de tentacules qu’il va falloir scier pour retrouver paix et sérénité dans le pays.
    Bon courageux à nos frères tunisiens!

  5. slam dit :

    La démission collective des trois ministres appartenant à la centrale syndicale UGTT est d’une conscience parfaitement aiguisée. Ayant compris le piège tendu par les disciples de BENALI,restés encore en place dans le gouvernement, ont décidé de se retirer du collectif gouvernemental propulsé par Ghenouchi afin continuer le chemin du régime dirigé par désormais l’ex-président despote BENALI.
    En tout cas, Bravo à ces trois personnalités qui n’ont pas été prises par le vertige du poste ministériel.
    Seul la volonté du peuple est prise en considération.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER