• Accueil
  • > Algérie Révolte
  • > Karim Tabbou: « En Algérie, les agitations ne vont pas forcément dans le sens de la démocratie »

Karim Tabbou: « En Algérie, les agitations ne vont pas forcément dans le sens de la démocratie »

tabbou.jpgDans une déclaration à RUE89, le premier secrétaire du FFS, Karim Tabbou, a expliqué les raisons du refus de son parti de s’associer à l’appel à la marche du 9 février prochain lancé par la « Coordination pour le changement démocratique en Algérie ». «Nous avons bien sûr dénoncé les interdictions des manifestations mais nous pensons que la situation du pays mérite un travail plus sérieux, un travail de fond. On sait qu’il y aura des étapes rudes et difficiles dans la marche vers la démocratie, mais le FFS ne veut pas simplement faire de l’agitation », a affirmé Karim Tabbou. Et d’ajouter: « Je le dis dans la douleur. En Algérie, les forces autonomes ne sont pas assez nombreuses pour impulser ce changement. Une partie importante de notre élite n’a pour objectif que d’aller vers la rente ».

- Mais le peuple algérien veut du changement; il y a un effet “contagion” ? »

- C’est une contagion au niveau sentimental dans le sens où les Algériens veulent que ça bouge mais ils ne font plus confiance à grand monde. Pas même au FFS.

La société civile est atomisée, les syndicats aussi. Les conditions ne sont pas réunies pour que l’impulsion vienne de là. En Tunisie, 1 000 avocats se sont rassemblés et ont décidé de façon commune de faire grève. En Algérie… on a conscience que le pays est miné de toute part mais toutes les agitations ne vont pas forcément dans le sens de la démocratie.

On ne peut pas prétendre vouloir le changement et prendre ses informations auprès de patron des renseignement [allusion à une rencontre entre Saïd Saadi et le patron du DRS, Département de renseignement et de sécurité algérien, révelée par Wikileaks, ndlr]. »

S’il leur est difficile de se structurer en un front unique, les opposants au régime de Bouteflika, toujours plus nombreux, se rejoignent sur l’essentiel: l’expérience tunisienne leur fait espérer une très proche victoire de la démocratie en Algérie.

Commentaires

  1. Jeune Algerien dit :

    Mieux vaut l’agitation que l’immobilisme mortel.

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

    http://contreleclandoujda.centerblog.net

  2. Anonyme dit :

    La situation en Tunisie n’est absolument pas comparable avec celle qui prévaut en Algérie, en Tunisie les vrais opposants étaient en exile, des partis comme le FFS le RCD, le parti communiste et une multitude de partis intégristes n’existent pas en Tunisie, les opposants en Tunisie n’ont été vulgarisés par des médias occidentaux interressés qu’après le soulevement populaire des régions déshéritées et méprisées par le régime de Ben Ali. En Algérie nous avons une floppée de partis se réclamant de l’opposition et autorisés à activer sur la scene politique, malheureusement ces partis sont manipulables car pour certains de leurs responsables ont gouté à l’ivresse du pouvoir et tout ce que le pouvoir engendre comme opportunité ede busness et d’enrichissement, pour d’autres comme le FFS ils font de l’opposition pour l’opposition avec des discours basés sur la diffamation la contradiction de l’autre quelque soit sa nature; la liberté d’expressio existent en Algérie mais d’une façon désordonnée et anarchique, ce qui l’affaire des corrompus corrupteurs, des affairistes et des donneurs de leçon mal intentionés.

    Le FFS gagnera en crédibilité, en s’impliquant un peu plus d

  3. Mennad dit :

    C’es la triste vérité ! Malheureusement !

    Contrairement à la Tunisie où sévissait une Dictature mafio-policière, ou le Maroc où règne une Dictature mafio-royaliste, en Algérie nous avons à faire
    à une Dictature mafio-militaire de loin plus dure, plus féroce, plus criminelle et sanguinaire, qui a réussi à atomiser les sphères partisanes et associatives,
    fermé le champs politique et médiatique,
    tué plus que toutes les Dictatures latino-américaines réunies, perpetré autant de massacres et d’assassinats…

    A quoi s’ajoute quand meê^me quelques singularités encore: le façonnage artificiel ou le clonage de l’échiquier politique par des pseudo démocrates et dse faux opposant, ou encore les médias aux ordres des clans, des journaux-tracts, des micro-partis instigués dans les bureaux de la SM-DRS, un Pouvoir caché, une Junte sans Chef, aucun Général ne pourra assumé le pouvoir tout entier et engager le dialogue avec l’opposition pour une sortie de crise,
    c’est aussi l’un des grands problèmes de l’Algérie. Car le pouvoir est de nature militaire, et de structure clanique. Y’a pas un Chef de la Junte comme s’était le cas en Amérique latine….

  4. mimed dit :

    L’Algérie est l’unique nation au monde où ont peut connaitre les résultats des élections avant même de connaitre les noms des candidats, de ce fait, vous trouverez ici les résultats des prochaines élections présidentielles, classées par catégorie :

    1er catégorie : Président candidat où candidat Président.

    2eme catégorie : les lièvres

    Lièvre qui sait que c’est un lièvre.

    Lièvre qui ne sait pas que c’est un lièvre et qui est le 1er à dire (avant les élections), que les élections seront honnêtes sous prétexte qu’il à eu des garantis, puis il sera aussi le 1er à dire (après les élections) que les élections sont truquées.

    3eme catégorie : les garnitures.

    SANFOUR N° 01.

    SANFOUR N° 02.

    SANFOUR N° 03.

    LES RESULTATS :

    Le Président : Nom et Prénom 1er place.

    1er lièvre Nom et Prénom 2eme place.

    2eme lièvre Nom et Prénom 3eme place.

    SANFIRS Nom et Prénom 4eme place.

    Remplissez les rubriques nom et prénoms par des candidats de votre choix, le gagnant aura droit à un somnifère qui le fera dormir pendant 05 ans, et du coup il sera exonéré de toutes les maladies liées au stresse tels que le diabète, l’ulcère la dépression etc.

  5. Achour dit :

    Vous parlez de travail de fond. Je crois savoir que le F.F.S. a plus de cinquante ans d’existence !! Et depuis vous n’avez pas encors fait de travail de fond. Vous savez très bien que votre parti n’est pas natinal, il n’est pas même pas régional. Si vous vouliez montrer votre pouvoir de mobilisation, vous l’aurez fait quand le D.R.S. a créé le G.I.A. et a détruit le peuple et ses biens ou quand Bouteflika a pris la décision de vendre le pétrole gratis, ou lorsque Khalida Toumi a gaspillé 100 millions euros en emmenant des Vodou africains danser dans les rues d’Alger nus !!! Et j’en passe.

  6. l'algérien qui refuse de se soumettre mais qui reste attaché au principe de la légalié dit :

    Ce que vient de dire le Premier Secrétaire du FFS est tout à fait proche de la réalité algérienne composée par ceux qui veulent que ça bouge en faisant dans l’agitation sans objectifs planifiés,simplement pour faire du tapage pour que le pouvoir les entende , et il y a ceux qui veulent un changement mais tout en allant par étapes bien réfléchies, bref dans une démarche pacifique.
    Le changement en effet ne peut se faire dans la douleur et l’effusion de sang.
    Pensez-vous que ceux qui ont été habitués à vivre dans l’opulence puissent un jour nous dire: »venez, nous allons nous réconcilier,faire des comptes et rembourser tous les biens qu’ils ont mal acquis ».Non, il ne faut pas rêver, ils se battrons également jusqu’au bout pour garder leurs innombrables privilèges.Il faut dire la vérité,l’Algérie est très loin de ressembler à la Tunisie sur tous les plans,même des richesses.N’oublions pas que l’Algérie croule sous le poids d’une manne pétrolière incommensurable et les personnes qui ont géré ces fortunes, ne serons jamais prêts à lâcher du lest.
    Alors,dans ces cas, que faut-il faire pour aller vers un changement et ramener la démocratie quand tous les ingrédients sont réunis pour susciter une explosion sociale ? Il faut éviter la confrontation absolue et agir avec beaucoup de sagesse et de diplomatie pour adoucir la situation fragile dans laquelle se trouve actuellement l’Algérie.
    Rien ne sert de courir,il faut arriver à point! Il faut aller doucement afin d’arriver surement.
    La violence ne génère que de la violence,il faut bien le savoir.Les conseilleurs ne sont pas les payeurs; je le dis à ceux qui veulent précipiter les choses et envoyer notre population juvénile à la boucherie.
    Ci-dessus, j’ai écris que la Tunisie n’est pas l’Algérie,c’est très juste sur tous les plans.Nous avons notre expérience révolutionnaire,puis celle de la décennie passée qui a endeuillé presque toutes les familles algériennes.
    La Tunisie, qui n’a pas eu à subir toutes ces péripéties , a certes su comment se débarrasser du dictateur Benali,mais il ne faut surtout pas se leurrer, il reste encore beaucoup de ses débris et que son peuple n’a pas encore pu savourer le bon gout de sa révolution malgré tous les sacrifices consentis.
    En Algérie, au risque de me répéter, il est clair que la mal-vie touche l’ensemble de notre population,mais il ne faut pas faire dans le bricolage violent et non porteur d’un véritable espoir de changement.
    Je termine ma contribution en espérant un changement pacifique porteur de bonheur et de prospérité à tout le pays.

  7. tamusni dit :

    bonne chance pour les Meetings !

  8. Anonyme dit :

    M. El Mouhtaram, avez-vous changé le design de ce blog hier? je croyais à un hameçonnnage.

  9. NARMOTARD dit :

     » Karim Tabbou: En Algérie, les agitations ne vont pas forcément dans le sens de la démocratie », dites-vous.

    Oui, en effet, c’est très juste, à mon sens. La force tranquille du FFS a prouvé sa supériorité sur la force éphémère des agitateurs. Cela, grâce à la justesse de la cause de ce parti de la vraie opposition politique, à la pertinence de sa stratégie, et la crédibilité se son engagement cohérent, et au respect de l’éthique politique discursive et comportementale.

    Mais, certains, dont « le Jeune Algérien », ci-dessus, estiment fièrement que « jouer à perte est mieux que de s’en abstenir ». Est-ce raisonnable et intelligent ?
    Je me le demande, sauf que les goûts, les envies et les couleurs ne se discutent pas, me semble-t-il.

  10. Lamine_Djazairi dit :

    Je ne suis pas d’accord avec ce lui qui dit : Mieux vaut l’agitation que l’immobilisme mortel. Mon opinion rejoint complètement celui de Karim Tabbou. Se lancer dans l’aventure maintenant alors que le pays ainsi que la communauté nationale ont été laminé épuisé voir anéantit par des années de sang et souffrance relève de l’irresponsabilité. Je pense qu’un travail de fond est nécessaire pour reconstruire ce que 130 ans de colonisation n’ont pas détruit, a savoir la cohésion sociale et le sens de l’histoire pour qu’en suite partir sur le chamin de nos frères tunisiens (en espérant que la révolution tunisienne ne soit pas détournée comme l’a été la note).

    Cordialement

  11. El hadi dit :

    le commentaire N°2 est le mien, il a été expédié malencontreusement incomplet et non signé.

  12. hakim5 dit :

    ce qui ne va pas dans le sens de la democratie …….c est plutot l immobilisme servant ainsi la vitine democratique du pouvoir………..ce qui ne va pas au sens de lma democratie , c est de ne pas exclure du ffs les syndicats reellement autonomes et de garder ceux qui servent lme pouvoir tel que l ugta et l unpef sous pretexe quy ils sont representatifs car ils sont tolerés ou crees par le pouvoir……..quand a vous y a si el mouhtarem……..diffuse ce qui se dit et ne censure plus sinon les adversaires recolteront nos ecrits …..

  13. hakim5 dit :

    les forces du changement ne sont pas assez nombreuses parce que les elus de ton parti et les adherants de l ugta et ceux de l unpef les ont empechent …….

  14. amghar azzamni dit :

    le camarade internaute NARMOTARD, a tout à fait raison de dire « la force tranquille du FFS a prouvé sa supériorité sur la force éphémère des agitateurs « .
    Pour ma part, je reste convaincu que seule l’intelligence politique et la sérénité peuvent l’emporter sur la force et l’agitation.

  15. Bouhadra Mohand dit :

    J’ai comme l’impression que cette agitation qui se trame après la révolte de la jeunesse ressemble sent le scénario préparé par les labos des décideurs. On nous sort quelques têtes d’opportunistes beaux parleurs mais que nous n’avons pas vu sur le terrain quand le peuple souffrait et se faisait massacrer. Les uns en cigare, d’autres en costards, ils sont mis en exergue par une certaine presse pour façonner l’opinion et la préparer à un changement artificiel pour permettre au véritable système de perdurer pour une ou deux décennies.Des gueules de larbins seront sacrifiés au sein de l’actuel gouvernement. Même Khadra se met de la partie de Paris. Il prône lui aussi la levée de l’état d’urgence et s’attaque aux quelques rares opposants qui restent sur le terrain. Tous ces agitateurs, pour reprendre notre camarade Tabou, appellent à la levée de l’état d’urgence et ne soufflent aucun mot sur le véritable changement, un changement radical comme le proposent Aït Ahmed et son parti. Je dis à mes camarades et à tous les algériens: attention, attention et attention. Un scénario de changement superficiel est en préparation. Ne tombons pas dans ce piège. Ne remplaçons pas des mercenaires par des opporttunistes.

  16. aboudouma dit :

    Contrairement à la Tunisie où sévissait une Dictature mafio-policière, ou le Maroc où règne une Dictature mafio-royaliste, en Algérie nous avons à faire
    à une Dictature mafio-militaire de loin plus dure, plus féroce, plus criminelle et sanguinaire, qui a réussi à atomiser les sphères partisanes et associatives,

    commentaire:
    je crois que ta comparaison devait se limiter a celle de la tunisie et de l’algerie …..
    Concernant le Maroc, les dirigeants ont ete plus intelligents et plus sages pour introduire un train de reformes pour l’ouverture politique et economique du maroc …..les resultats sont la et la dynamique continue…..prochain arret : la regionalisation ! qui est la democratie locale et qui est, avec le recours aux referendums , un correctif aux errements genétiques de la democratie

    alors de grace ! cessez de parler d’un pays dont vos connaisances se limitent a celles que le FLN vous a gravées dans l’esprit ..
    ..venez …verifiez …comparez …aprés emettez les jugements appropriés

  17. corbeau dit :

    Il est légitime que certains militants, sympathisants et autres observateurs estiment ou pensent que la décision d’organiser des Meetings consiste à rivaliser avec la coordination pour le changement ou la marche du RCD.

    Cette initiative a été bien et bel arrêtée lors de la réunion du secrétariat national le 14/01/2011 et dont le programme a été finalisé lors de la réunion avec les Fédéraux le 15/01/2011 bien avant la marche du RCD et de l’initiative de Bouchachi.

    La direction nationale du FFS n’a pas jugée utile de rendre publique cette information. D’autres actions pacifiques sont inscrites. Parallèlement à ces actions,des conférences et débats seront animés avec la communauté du Canada , de France et en Angleterre. Le programme de travail sera couronné par un rassemblement devant le siège des Nations unies nos Militants sympathisants devant le siège des nations unies .

  18. Joe Dassin dit :

    Des conférences débat à Paris, canada, londres… Ca me rappelle une chanson de Joe Dassin : « ça va pa changer le monde, ça va pas les déranger…  »
    Une conférence débat. C’est sûr, c’est ça dont les algériens ont besoin.
    Je pense qu’il faut arrêter les conneries. S’il y a des gens en France et ailleurs en occident pour qui les malheurs des algériens sont autre chose qu’un fond de commerce, qu’il fasse vraiment oeuvre utile :
    - porter plainte au nom de tous les algériens contre un certain nombre de personnalités algériennes qui ont amassé des fortunes grace à la corruption. Avec tous les avocats algériens en France ou au canada, je suis sur que l’on peut déclencher une enquête sur les avoirs de certains dans les banques étrangéres. Ca ca les fera vraiment trembler et ce ne sera pas de l’agitation !
    - obtenir le gel des avoirs de tous les corrumpus à l’étranger. Ca ca fera peur… Mais je suis sur qu’au FFS on aura encore une bonne excuse pour ne pas le faire.

    Va savoir… Peut être qu’il y a un accord secrêt entre le FFS et le pouvoir… On est pas des abrutis.

  19. awghlis dit :

    il ya que le chemin qui méne le ffs qui va sortire le payé dans la crise .mes chere compatriotte et je vous remerci . vive le ffs vive l’algerie .vive ci lhocine

  20. badji mhamed dit :

    2001 votre participation aux apc est politique aujourdhui cest quoi alors

  21. Joe Dassin dit :

    Il faut que la peur change de camps. Le DRS reviendra peut être à de meilleures dispositions le jour où nous aurons en France et en Europe des associations qui traqueront sans relache les corrompus et les banques des corrompus.

  22. hakim5 dit :

    merci »corbeau » pour tes eclaircissement quand a ce qu a programmé le ffs depuis le 14/01/2011……ce qui se traduit par  » LE FFS A DECIDE DE FAIRE CAVALIER SEUL…… » AUTREMENT DIT  » KARIM DEVANT ET TOUS DERRIERE  » …….ça ne prend plus ……..et ce sont ceux qu il a eliminé de ses rangs ( en vue des futurs elections) qui seront devant et le clan de karim  » meme pas derriere « …..

  23. Ameziane dit :

    la lucidité, l’analyse conscieuse et objective de la réalité, la volonté de ne pas céder à la panique, le choix de l’
    indépendance et de l’autonomie, la transparence et autres marques caractéristques qui font la force du FFS.

    Oui, il n’y'a pas de raison de se laisser forcer la main, de partciper ou coopérer avec les alliés du régime…

    C’est l’ « endurance » qui compte. Ainsi
    une 2C (Deux cheveux) ne peut traverser
    le Col de Tirourda à 20cm de neige) .Il faut un 4X4 endurant, puissant…comme le FFS…

  24. Hafid dit :

    Il faut rester tranquille bien comme il faut. restez sages c’est mieux. Je constate que c’est la position selon Tabou qui va ébranler le régime.
    Quelque meeting dans des sous sols pour approfondir le néant, puis quelques interventions à l’ENTV pour compléter le reste.
    Efin le RCD a eu le mérite de n’avoir pas reculer et il est allé au devant des choses. en tous les cas il n’a pas peur de l’action ou des action à engager et qui sont nécessaires pour atteindre un véritable changement dans ce pays.
    L’impressionnant dispositif Bleue qui a quadrillé Alger renseigne en moins que le régime BOUTEFLIKA avait peur de cette marche du RCD du 22.

  25. davids dit :

    bon courage

  26. Messabih dit :

    Cesse de raconter des histoires,he! toi le sous-fifre des militaires chaouis…Et d’ailleurs as tu fait ton service militaire comme tout le monde comme euro-asiaque,ou comme Algerien ..
    Sais tu qu’on donnait la Falaqua,punition avec un baton sur les pieds ,dans toutes casernes,aux appeles du service national !

  27. Sam dit :

    @ Hafid

    Vous êtes dans la démagogie te la propagande en faveur du Régime militaire!
    C’est bien l’étendard ou marque de fabrique du RCD, micro-parti né dans les bureaux du Général Belkheir, avec l’aval du Général , Chef de la Sécurité militaire à l’époque…

    L’histoire retiendra que c’est bien celà le nouveau harkisme…

  28. slam dit :

    Faire de la politique n’est pas un exercice facile dans notre pays pour plusieurs raisons.
    Pour un jeune, qui arrive en age adulte,après avoir terminé ses études universitaires , il ne trouve pas d’espaces de liberté pour s’exprimer.En fait,ce jeune est pratiquement marginalisé par quelques adultes , caciques qui refusent de le  » solvabiliser « . Le jeune est si intimidé qu’il n’arrive plus à communiquer et exprimer ses idées librement sans être pris en dérision surtout pas ceux qui se croient chevronnés en politique.
    Pourtant,les personnes âgées qui ont de l’expérience, doivent se comporter d’une façon pédagogique avec les jeunes arrivants en politique afin d’assurer une relève certaine et mieux armée à la réflexion.
    Malheureusement, aujourd’hui l’on assiste à une totale désertion de la question politique par la quasi totalité de notre jeunesse, faute de n’avoir pas eu la véritable opportunité d’apprendre.La communication est faible voire presque inexistante sur le terrain de la politique algérienne.Il y a comme un désœuvrement sur le terrain de la politique.Le Front des Forces Socialistes doit saisir cette opportunité et investir la formation politique de nos jeunes et les préparer à assurer tout au moins l’avenir du parti.Il va falloir chasser de nos esprits l’attitude hautaine due soit à l’ancienneté dans le parti ou au droit d’ainesse de nos caciques.
    Bien sur que le respect d’autrui doit faire légende dans le parti mais la compétence doit avant tout primer tout en favorisant l’émergence de nouvelles idées.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER