• Accueil
  • > Monde
  • > Les Egyptiens toujours dans la rue contre Moubarak

Les Egyptiens toujours dans la rue contre Moubarak

S’inspirant de la « Révolution de jasmin » tunisienne qui a conduit à la fuite du président Ben Ali le 14 janvier dernier, les Egyptiens descendent quotidiennement dans la rue depuis mardi dans le cadre d’une contestation sans précédent contre le régime d’Hosni Moubarak.
13h- Le couvre-feu décrété vendredi soir dans les trois grandes villes du Caire, Alexandrie et Suez a été prolongé samedi. Il commencera à 16 heures au lieu de 18 heures et cessera à 8 heures le lendemain (contre 7 heures).

12h-Au moins 74 personnes sont mortes hier et aujourd’hui en Egypte dans les manifestations réclamant le départ du président Hosni Moubarak, selon un décompte de Reuters sur la base des chiffres fournis par des sources médicales et hospitalières et par des témoins.

11h55- Le siège de la Sûreté de l’Etat de la ville égyptienne de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza, a été attaqué samedi lors d’accrochages entre manifestants et policiers qui ont fait trois morts dans les rangs de la police, selon des témoins.

11h50- Le gouvernement égyptien a démissionné, a annoncé samedi la télévision d’Etat, au lendemain de l’annonce par le président Hosni Moubarak de la mise en place d’un nouveau cabinet, attendue pendant la journée.

9h15- Plusieurs milliers de manifestants se sont de nouveau rassemblés samedi dans le centre du Caire pour réclamer le départ d’Hosni Moubarak quelques heures seulement après la promesse de formation d’un nouveau gouvernement formulée par le président égyptien.

« Dégage, dégage », ont scandé ces manifestants rassemblés sur la place Tahrir, sous l’oeil de l’armée déployée en masse au lendemain des vastes rassemblements hostiles à Moubarak, au pouvoir depuis 1981.

« Tranquille, tranquille », a lancé la foule aux militaires.

9h-Des milliers de manifestants hostiles au président Moubarak se sont rassemblés samedi matin dans le centre du Caire. Les services de téléphonie mobile reprennent partiellement mais Internet reste totalement coupé dans le pays.

1h- Au soir d’une journée de contestation sans précédent contre son régime,  Hosni Moubarak est sorti de son silence vendredi pour annoncer la démission de son gouvernement et la formation d’un nouveau cabinet samedi.

Une vingtaine de personnes ont trouvé la mort dans les heurts qui ont opposé des manifestants hostiles au raïs au pouvoir depuis trente ans et les forces de l’ordre. Au Caire, plus de 1.000 personnes ont été blessées.

Dans une allocution à la nation diffusée par la télévision, Moubarak a affirmé que l’Egypte avait besoin de dialogue et non de violence pour sortir des difficultés à l’origine du mouvement de contestation.

Il a également réaffirmé sa détermination à assurer la stabilité de l’Egypte et a fait savoir qu’il avait limogé le gouvernement.

« J’ai demandé au gouvernement qu’il me présente sa démission aujourd’hui (vendredi) », a-t-il dit, ajoutant qu’un nouveau gouvernement serait formé samedi et annonçant de nouvelles mesures en faveur de la démocratie et des libertés, des catégories les plus pauvres, de la lutte contre le chômage et pour l’amélioration du niveau de vie.

Se disant fermement engagé sur la voie de réformes politiques et économiques, Hosni Moubarak a dit comprendre les manifestations contre la corruption, la pauvreté et le chômage.

« J’ai pleinement conscience des aspirations légitimes du peuple et je connais bien l’ampleur de leurs préoccupations et de leurs souffrances »,

Commentaires

  1. Bouteflika, sois sage, prends tes babouches et dégage dit :

    Félicitations aux Tunisiens et aux Egyptiens et bonne chance aux Algériens.

    Pas d’amnistie pour les voleurs et les violeurs de Constitution.

    http://amnistie.centerblog.net

  2. hakim5 dit :

    le rendez vous est prit pour le 12 fevrier……tant pis pour les retardataires.
    le pouvoir a instrumentalisé les laissé pour compte………mais ces derniers se retourneront contre lui: ils prefereront mourir pour une noble cause que d etre devorés par les flammes ou par les poissons.
    pour les adeptes  » du ventre » manipulés par le pouvoir et noyautants les partis d opposition les plus sinceres…ils seront deçus car ils ne pourront rien contre la deferlante altermondialiste.

  3. malika dit :

    Bientot le volcan algerien explosera et c’est en cours…

  4. Messabih dit :

    Voyez vous c’est l’ironie de l’histoire,hier puissants conversant entre eux,d’une entrevue secrete entre Bachar El Assad,Jamal Moubarak ,Seif el islam et l’autre fils comment il s’appelle déja hannibal…
    Et maintenant deja les incertitudes,les comptes en banques qui seront bloqués,en Europe et aux Etats unis …

  5. saly dit :

    ON ATTEND ET ON ESPERE

  6. reda dit :

    Encore une fois mr BOUTEFLIKA quitte le pouvoir et quitte le pays avant qu’il ne soit trop tard et qu’avant que le sans coule a nouveau , surtout que tu es malade … il ne faut surtout pas sous estimer les algeriens surtout pas et on veut surtout que tous les generaux qui ont encore les mains souillées de sang des algeriens quittent immediatement le pays avec a leur tete Tewfik ….

  7. didouwa dit :

    A REDA NUMÉRO 6 PUISQUE TU SOUHAITE LE DÉPART DE BOUTEFLIKA J AIMERAIS BIEN SAVOIR QUI TU SUGGÈRE A SA PLACE ? !!!!!!!!!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER