• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Archive pour janvier, 2011

FFS: Le renversement des régimes autoritaires est à l’ordre du jour

aitahmed.jpgLe secrétariat national du Front des Forces Socialistes réuni en session ordinaire le vendredi 21 janvier 2011, après évaluation de la situation politique aux niveaux international, régional et national, adopte la déclaration suivante :

Le sommet de Charm-El-Cheikh relève de  l’exorcisme et de la thérapie de groupe. Une véritable «Rokia collective». Les dirigeants arabes ont voulu exorciser la peur qui a saisi la majorité d’entre eux face à la montée des protestations populaires.

La déclaration finaleadoptée lors de ce sommet, a fait l’impasse sur la dimension politique et démocratique des revendications populaires.

Sans doute, le mécontentement populaire trouve sa source dans la situation sociale intenable pour des pans entiers des populations. Mais, il est tout aussi évident que les réponses apportées ne répondent pas aux besoins de la situation.

(Lire la suite)

Echourouk soutient la révolte tunisienne et incite les Algériens à plus de soumission !

alifodil7122322701.jpgLe journal le plus minable de l’histoire de l’humanité, Echourouk, a rendu un vibrant hommage au peuple tunisien. Dans un éditorial intitulé «Tunisie…Merci», Echourouk a qualifié les Tunisiens de peuple héroïque pour avoir chassé le despote Zine El-Abidine Ben du pouvoir.

Parallèlement, le journal de Ali Fodil, ne rate aucune occasion pour s’attaquer aux émeutiers algériens et dénigrer tout mouvement de révolte. Echourouk, à l’instar du quotidien Ennahar de Anis Rahmani, est allé jusqu’à poser cette question: «comment un parti politique peut se permettre d’organiser une marche à Alger, alors que le pays est sous état d’urgence ?» Finalement, Echourouk soutient des révoltes à l’étranger et incite les Algériens à la soumission. El Mouhtarem

Fraude fiscale: Echourouk n’a réalisé que 600 millions de centimes de bénéfice en 2009 !

echourouk.jpgDésormais, il n’y a plus de doute sur les agissements maffieux du directeur du journal Echourouk, Ali Fodil. En décembre 2009, j’avais écrit dans ce blog que les dettes d’Echourouk au niveau des imprimeries étaient de l’ordre de 103 milliards de centimes http://ffs1963.unblog.fr/2009/12/21/sia-les-dettes-dechourouk-selevent-a-103-milliards-de-centimes/. Le lendemain, le quotidien francophone El Watan avait repris l’information http://ffs1963.unblog.fr/2009/12/22/presse-la-sia-croule-sous-les-dettes-des-editeurs/, ce qui n’a pas laissé indifférents les responsables des imprimeries qui ont vite démenti l’information. Les responsables des imprimeries sont allées jusqu’à publier des documents faisant état de la régularité du journal EChourouk dans le payement des frais de l’impression. « Ce sont des documents  falsifiés » affirme le journaliste et fondateur d’Echourouk, Saad Bouakba, dans Algerie Times http://algeriatimes.net/algerianews14814.html.

« Lorsque El Watan a écrit sur le scandale des dettes du journal Echourouk, les responsables des imprimeries ont vite réagi pour démentir l’information en publiant des documents falsifiés », accuse Bouakba. Selon lui, « Les imprimeries sont complices dans la dilapidation de l’argent public ». Accusant la direction d’Echourouk de fraude fiscale, Bouakba affirme que lors du dépôt de son bilan financier au niveau des impôts, en 2010, la direction d’Echourouk a déclaré avoir une dette de l’ordre de 88 milliards de centimes vis-à-vis des imprimeries. « Ce chiffre représente les frais d’un tirage quotidien de 250 000 exemplaires; cela veut dire que le journal n’a pas payé les frais d’impressiondurant l’année 2009″, explique Bouakba. « Les dettes d’Echourouk au niveau des imprimeries ont certainement atteint les 300 milliards de centimes actuellement, puisque le journal a quadruplé son tirage », ajoute le chroniqueur d’El Fedjr.

« Un journal qui n’a réalisé que 600 millions de centimes de bénéfices en 2009, peut-il avoir des dettes qui se chiffrent en milliards ?  Pourquoi El Khabar a déclaré en 2009 avoir réalisé des bénéfices de l’ordre de 34 milliards de centimes, alors que Echourouk n’a déclaré que 600 millions de centimes ? Comment peut-on expliquer qu’en 2004 Echourouk a réalisé 2 milliards de centimes de bénéfice; en 2005, (4 milliards); en 6006, 6 milliards; en 2008, 1.2 milliards, alors qu’en 2009, il n’a réalisé que 600 millions de centimes de bénéfices ? ! Un journal qui ne réalise que 600 millions de bénéfices annuellement peut-il se permettre de sponsoriser des clubs de football ? Es-t-il raisonnable que ce journal organise une fête à l’occasion de son 10ème anniversaire avec 1.2 milliard de centimes, alors qu’il ne réalise qu’un bénéfice de 600 millions ? » s’interroge Bouakba.  El Mouhtarem

Les lycéens ont marché hier à Oran

benb.jpgEn réaction à la décision, fraîchement prise par le ministre de l’Education nationale, fixant la date du 12 mai prochain pour arrêter le programme qui sera pris en considération dans la préparation des sujets de l’examen du baccalauréat (session 2011), des lycéens des classes de terminales, issus de plusieurs établissements, ont organisé une marche pour dénoncer cette décision.

Le sit-in qu’ont organisé les terminalistes de 9 lycées à Oran, hier, devant le siège de la direction de l’Education, a évolué en une marche de protestation contre la décision ministérielle. Les potaches ont bloqué la route, en brandissant des banderoles dénonçant la décision ministérielle.

A ce titre, les lycéens réclament l’allègement des programmes et la désignation d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur les pratiques inconscientes qu’ils imputent aux enseignants qui, selon eux, les lèsent pendant les cours ordinaires afin de les obliger à suivre des leçons particulières qu’ils assurent eux-mêmes et à des prix fort coûteux. La Voix de l’Oranie.

Un député Taiwan au secours de Benbouzid !

khaled.bmpLe député Taiwan, Ahmed Khaled, autoproclamé président de l’Union nationale des associations de parents d’élèves (Unape), a déclaré, en réaction à la grève des lycéens, qu’il ne vois pas pourquoi ils protestent. «Je ne vois pas pourquoi ils protestent», a déclaré l’ancien député Taiwan.
Ahmed Khaled a estimé, dans une déclaration à InfoSoir, à l’adresse des lycéens, notamment ceux des classes terminales qu’«il n’y a pas lieu de s’inquiéter quant à leur scolarité». Il argumente sa position par les multiples mesures prises par le ministère de l’Education nationale, afin d’alléger le programme et surtout éviter qu’il ne soit dispensé avec précipitation. Pour rappel, profitant du boycott de la Kabylie, secouée par des événements sanglants, Ahmed Khaled était « élu » député « indépendant » en 2002 à Béjaia. El Mouhtarem

Nezar: « Ce qui s’est passé en Tunisie est une leçon pour les Arabes »

nezar.jpgLe général-major à la retraite, Khaled Nezar, a déclaré au quotidien Wakt el Djazair, en marge de la conférence nationale organisée à l’occasion du  51e anniversaire de la création de l’état-major général de l’ALN, que ce qui s’est passé en Tunisie est une leçon pour tous les Arabes. Le général Nezar, auteur du coup d’Etat de janvier 1992 en Algérie, a estimé que les derniers événements qui ont secoué la Tunisie sont le résultat de la maturité et de la conscience politiques des Tunisiens.  »Les luttes syndicales ont fait des Tunisiens un peuple fort », a expliqué Nezar. El Mouhtarem

Les dirigeants arabe se réunissent à Charm El-cheikh

liguearabe.jpg

Caricature de notre ami R.Z

Le Wali de Béjaia: “200 millions pour saccager Alexo”

wali.jpgLe wali de la wilaya de Béjaïa a déclaré hier, lors d’une rencontre avec les élus et des membres de la société civile, à propos de l’unité d’extrusion aluminium d’Amizour , propriété du groupe privé Aberkane et de l’opérateur public Somacob, que «200 millions de centimes ont été versés depuis deux sources pour inciter les émeutiers à mettre à sac Alexo ! », rapporte La DDK. El Mouhtarem 

Tunisie: Le journaliste Fahem Boukadous libéré

fahemboukadous1.jpgLe journaliste et opposant tunisien emprisonné Fahem Boukadous, condamné le 6 juillet à quatre ans de prison ferme, a été libéré, selon son épouse Afef Bennaceur. Fahem Boukadous, 40 ans, purgeait une peine de quatre ans de prison à laquelle il avait été condamné après avoir été reconnu coupable de « diffusion d’information susceptible de porter atteinte aux personnes et à leurs biens » et de « constitution d’une entente criminelle susceptible de porter atteinte aux personnes et aux biens ». Selon ses défenseurs, il avait été puni pour la couverture des manifestations sociales survenues en 2008 dans la région minière de Gafsa pour le compte d’une chaîne satellitaire de la dissidence.

(Lire la suite)

Benbitour: « Je soutiens la marche sans marcher »

benbitour.jpgImaginez un instant si tous les Algériens font comme l’ancien chef du gouvernement de Bouteflika, Ahmed Benbitour. Ce dernier a affirmé dans les colonnes du quotidien Liberté qu’il a appelé le Dr Saïd Sadi pour lui exprimer son soutien à la marche du RCD », mais regrette, toutefois, «ne pas pouvoir être présent à cet événement, à cause d’un déplacement à l’étranger». El Mouhtarem

1...34567...22

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER