Ouyahia confond « Rue Tanger » et « Parlement »

ouyahiaposture.jpgAu lieu de répondre à une question d’un journaliste sur la rumeur concernant son départ de la tête du gouvernement, Ahmed Ouyahia, a répondu: « لازم تفرقوا بين لوبيا و لعدس «Il faut faire la différence entre les lentilles et les haricots». Par cette réponse, Ouyahia prouve qu’il ne fait pas la différence entre les restaurants de la Rue Tanger et le Parlement algérien. Elle montre aussi tout le respect qu’il a pour la presse algérienne. El Mouhtarem  

Commentaires

  1. slam dit :

    Peut-etre était-il habitué à fréquenter les petites gargotes de la RUE TANGER du temps où il fut lycéen ou étudiant!Qui sait,puisqu’il fait cette absurde analogie!Allez savoir!.

  2. Anonyme dit :

    J’espère qu’il ne tardera pas lui et ses amis criminels ligotés à emprunter les tournants rovigo, pour élire domicile à Serkadji en se faisant au préalable traîner dans la boue à la rue tanger.

    Il aurait dû parler d’avocat et de mangue car je ne pense pas qu’il puisse reconnaître le goût des lentilles et haricots.

  3. Un honnête homme dit :

    Je crois surtout qu’il ne perd rien pour attendre. Comme toutes les constructions bancales, ce système maffieux répondra un jour de ses actes et de son mépris devant le peuple. Pour reprendre un vieux proverbe kabyle, je dirai que CEUX QUI ONT FAIT DU MAL AUX HOMMES (IRGAZEN) NE PEUVENT PAS ENLEVER LEURS CHAUSSURES.
    En tout cas, rira bien qui rira le dernier!

  4. Dr. Amina/Amin dit :

    Une question d’un journaliste sur la rumeur concernant son départ de la tête du gouvernement,
    Ahmed Ouyahia, a répondu: “لازم تفرقوا بين لوبيا و لعدس «Il faut faire la différence entre les lentilles et les haricots».

    Reflexions sur le niveau de ce fameux des fois 1er mini-stre, des fois mini-stre de la justice, des fois sans poste …etc
    Iil est toujours sur une chaise ejectable parcequ’il n’a de dignité mais souvent surnommé le maitre des sales besognes … etc, une explication parcequ’il est salopard voleur et lecheur.

    N’avait-il pas foutu plus de 3500 cadres en prison sans jugement?

    Il nous prouve qu’il est lecheur de toutess les bottes qui se designent comme locataire d’el-mouradia par le labo expert international de la fraude dont il est le chef executeur (sa sale besogne) INDECENCE.

    Par cette réponse, Ouyahia prouve qu’il ne fait pas la différence entre les restaurants de la Rue Tanger et le Parlement algérien.
    Elle montre aussi tout le respect qu’il a pour la presse algérienne.

    C’est vraimen le salopard qu’il faut pour une pendaison á la place des Martyrs en LIVE TV comme un certain tyran d’Irak que les puissances avaient admis … personne ne defendra les crachats de l’humanité.

  5. Algerien dit :

    Je crois simplement que M. Ouyahia veut dire simplement aux journalistes qu’ils mélangent tous. Je ne suis pas un grand défenseur du gouvernement algerien, mais il faut reconnaitre que ces dernières années ce pouvoir a fait beaucoup et dans le bon sens pour les algerien. Concernant les journalistes algeriens, il faut le reconnaitre, ils sont toujours pas à la hauteur des débats voire même souvent hors sujet.

  6. Kara PASS dit :

    Les hackers ont enfin réussi à décoder la mystérieuse réponse de « OUIE!AÏE,AÏE  » : LOUBIA = Ââtika . EL AADESS = Une partie de l’Armée !

    Et savez-vous quel est le point COMMUN entre ces 2 célèbres Féculents servis à TOUS LES REPAS dans les Collectivités (cantines)Algériennes ? …TOZZZZZZ! : Il ya le son et l’odeur !

  7. Anonyme dit :

    Le mélange de ces deux légumes secs avec des navets et des courgettes kabyles donnerait une hrira explosive que le clan dOujda pourrait préparer à ce fanfaron en guise d’adieux.

    L’homme n’est pas celui qui dit : »mon père était » mais « je suis ».

    DRS soyez plus exigeant avec vos gamins.

  8. Un hacker informatique dit :

    Ça se voit à merveille que notre aimable 1er ministre est doté d’une extra intelligence rare de son genre puisque il évoque une telle bassesse pour éviter de justifier l’impardonnable…
    Sinon, j’ai une autre supposition pour cette mystérieuse énigme posée par notre fameux philosophe, laquelle dit :
    Notre 1er ministre a trop souffert des restaurants et cantines des cités universitaires dans lesquelless, il prenait matin comme soir et sans cesse de la LOUBIA et du 3DESS pendant son hébergement… Tout naturellement, il a développé le pauvre, un phénomène de rejet biologique qui vite fait prouva son impact sur son aspect social-intellectuel…

    Il faut prier pour que notre cher ministre trouve un excellent nutritionniste qui lui prescrira un remède à sa douleur !

    Moi étant un fidèle citoyen je compatie à votre épreuve… Je vous comprends parfaitement !

  9. mohamed lounes dit :

    c’est la fin des lentilles et des haricots pour hmimed

  10. Haich-Maich dit :

    Ouyahia a dit,les journalistes ont compris. Nous aussi, nous avons saisi la portée de sa phrase!

  11. Anonyme dit :

    cher premier ministre, les deux sont des féculents et donnent des gaz donc malazemch les journalistes idirou la différence

  12. Anonyme dit :

    tous ce qu’on veut c le départ de ouyahia et benbouzid

  13. ? dit :

    où va-t-on avec des responsables de cette trempe ?C’est le laisser aller le plus total!et c’est tres grave.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER