• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 6 février 2011

Archive pour le 6 février, 2011

Zehouane: « La marche du 12 n’a aucun objectif politique »

logo.jpgLe président du aile de la LADDH, Hocine Zehouane, a affirmé aujourd’hui, lors d’un point de presse à Alger, que la marche du 12 février prochain n’a aucun objectif politique. « La marche n’a aucun objectif politique. Si les organisateurs veulent réclamer la levée de l’état d’urgence, le président Boiuteflika a annoncé son intention de lever ce dispositif, mais si maintenant ils ont d’autres objectifs, qu’ils nous le disent », a indiqué Zehouane. Le conférencier s’est attaqué sans le citer au SG du SNAPAP, Rachid Malaoui, un des organisateurs de la marche. « Parmi les organisteurs de la marche, il y a un président d’un syndicalist qui vit à Paris et reçoit des subventions des Etats-Unis », a souligné le conférencier. El Mouhtarem 

Ould Kablia, TSA et l’autocensure

guem.jpgLe journal électronique TSA innove en matière d’autocensure. Après avoir fait réagir le ministre de l’Intérieur, Dahou Ould Kablia, qui a déclaré, à propos de la marche du 12 février, que «nous allons prendre les mesures nécessaires pour l’empêcher», ://www.letempsdz.com/content/view/52783/1/ le journal de Lounes Guemache, a tout de suite supprimer ce passage http://www.tsa-algerie.com/politique/ould-kablia-a-tsa-la-marche-du-12-fevrier-n-est-pas-autorisee_14145.html. El Mouhtarem

Algérie: un jeune homme tente de s’immoler devant le ministère du Travail

feu.jpgUn jeune homme, sans emploi, a tenté de s’immoler par le feu dimanche matin au cours d’une manifestation de chômeurs devant le ministère algérien du travail, a indiqué un témoin à l’AFP. «Un jeune chômeur s’est aspergé d’essence et a tenté d’y mettre le feu mais des manifestants ont réussi à l’en empêcher», a déclaré à l’AFP Amin Menadi, membre fondateur d’Algérie pacifique, un «collectif de jeunes autonome» créé sur facebook dans la foulée des émeutes qui ont secoué ce pays début janvier.

(Lire la suite)

Manipulation du RCD: Amnesty international Algérie se démarque

amnestyinternational.jpgDans une mise au point adressée à TSA, la secion Amnesty international Algérie a désavoué Melle Sadat Fetta qui a impliqué l’association dans la coordination nationale pour le changement et la démocratie.  »Amnesty Algérie est une ONG impartiale et indépendante. A ce titre son mandat ne lui permet pas de prendre position sur le plan local concernant les cas individuels ainsi que  les revendications ou actions à caractère politique qui sont du ressort des partis politiques et des associations locales. 

Lors d’une première réunion de préparation du CNCD en date du 28 janvier 2011, Melle Sadat Fetta était chargée par le président , dont l’état de santé  ne lui permettais pas d’y assister, de le remplacer en vue d’assister en tant qu’observatrice en signe de solidarité avec la société civile concernant la revendication relative à la levée de l’état d’urgence. Concernant précisément cette réunion du  5 février 2011, Melle Sadat Fetta n’a pas été déléguée pour parler au nom d’Amnesty Algérie, dont elle n’est pas le porte-parole », a précisé le président de la section algérienne d’AI. Pourtant, Melle Sadat, a, lors de la réunion du 28 janvier, engagé la section d’Amnesty international, et ce en présence d’un membre du bureau de la section algérienne. http://ffs1963.unblog.fr/2011/01/28/compte-rendu-de-la-reunion-de-la-coordination-pour-le-changement-et-la-democratie/ El Mouhtarem

Quelle fin décèle-t-on à l’horizon ?

terredislammanifestationsegyptemoubarakmanifestationegyptemoubarak.jpgPar Abdelwahab Benyelles Pour Algérie-Politique 

Une année prometteuse de surprises. Le mois de Janvier 2011 n’était guère encore arrivé à terme et des évènements majeurs dans le monde défilaient à la vitesse de la lumière. Et ce n’est pas fini, c’est «normalement» le début d’une fin d’une ère postcoloniale révolue, un moment charnière de l’histoire, l’entrée complète d’un début de siècle plein de rebondissements à l’échelle du monde. Une nouvelle colonisation « cybernétique du village planétaire ». Le probable prochain ordre du jour du G20 du mois de Mai 2011 en France.  

Un retour récent aux point de restauration. 

Cyniquement, on dirait que tout a été calculé d’après la chronologie des événements vécus depuis l’avènement du premier président noir américain, élu après une inaugurale campagne électorale, disons-on la presque « digitale », vu l’assise des cyber-démocrates qu’il le poussait de jour en jour vers le sommet, et la révélation finale et cruelle de cette « arme » virtuelle de communication que sont les technologies de l’information et leur rapidité à « transcender » le moment présent.

(Lire la suite)

Le conseil national du secteur des communes se félicite de la réussite des deux grèves

snapap.jpgLe conseil national du secteur des communes (CNSC) affilié au SNAPAP, réuni le samedi 08/05/2010 au siège la Maison des Syndicats Autonomes Algériens, pour évaluer le mouvement de grève des communaux du 30 et 31 Mars 2010 et du 26,27 et 28 Avril 2010 et des suites à donner à ce mouvement. 

Le CNSC se félicite de la réussite des deux grèves, et salue le courage, la mobilisation, la lucidité des travailleurs dont ils ont fait preuve durant la grève et leurs détermination à défendre la justesse de leurs revendications malgré les menaces et les  pressions de tout genre utilisées par les pouvoirs publics.

(Lire la suite)

Benbitour et Slimane Bekhlili où le « Khatem Soleimane » comme solution

bekhlili.jpgL’Alliance nationale pour le changement (ANC) est née le 5 février 2011. Cette strcuture qui ressemble plus à un Carnaval fi dechra réunit des « partis », d’anciens parlementaires et l’ancien chef du gouvernement, Ahmed Benbitour qui a pourtant soutenu la dernière marche du RCD. La déclaration sanctionnant la réunion de l’ANC, tenue au niveau de la Mutuelle de Zeralda, a été signée par :     

Djamel Benabdeslam, secrétaire général du mouvement El islah (parti islamiste fondé par Abellah Djaballah), dont l’ancien SG, Djahid Younsi, était candidat à l’élection présidentielle d’avril 2009. Cheikh Mostefa Belmehdi, président du Mouvement pour la prédilection et le chanement. Cette structure (islamiste) est composée de dissidents du MSP de Boudjerra Soltani. Ahmed Benbitour, ancien chef de gouvernement de Bouteflika, ancien négociateur avec le FMI. http://www.cg.gov.dz/index.php?option=com_content&task=view&id=437&Itemid=

Omar Bouacha, président du mouvement Infitah, parti inconnu qui n’apparait qu’à l’occasion d’élections locales et législatives. Nouredine Belmouhoub, président de l’assocuiation de défense des anciens internés du sud algérien. Il était membre de la LADDH de Zehouane puis s’est rapporché de Salah Eddine Sidhoume.  Haider Bendrihem, ancien député du RND, fondateur du parti El Badil avec Ali Rachedi Abdeslam, exclu du FFS. Laghid Belamouri, président du SNAPAP (?). Il représente l’aile qui conteste Rachid Malaoui à la tête du SNAPAP. Hireche Djihed, SG du SNTE. Sadek Dziri; SG de l’UNPEF. Slimane Bekhlila producteur (Khatem Soleimane) ENTV. Abdelkader Merbah, président Rassemblement national républicain. Mostefa Merrah, membre du bureau national de l’association des Oulémas. Mohamed Boudouir, cadre. Fillali Ghouini, parlementaire d’El Islah http://www.filalighouini.com/index.php?page=2&article=33 Rachid Yaici parlementaire d’El Islah http://fr-fr.facebook.com/people/Rachid-Yaici/100000125859005. Mansour Abdelaziz parlementaire (dissdent du MSP). Laalaoui, ancien député d’El ISlah. Ismail Saidani, ancien dirigeant du PRA. Sofiane Djilali, ancien dirigeant du PRA. Guermouche Hocine,; ancien président du PPA (?) Abdelaziz Hriti, directeur du centre Amel des études stratégiques. Ramdane Boudelaa, ancien directeur à la présidence de la Répubique.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER