Zehouane: « La marche du 12 n’a aucun objectif politique »

logo.jpgLe président du aile de la LADDH, Hocine Zehouane, a affirmé aujourd’hui, lors d’un point de presse à Alger, que la marche du 12 février prochain n’a aucun objectif politique. « La marche n’a aucun objectif politique. Si les organisateurs veulent réclamer la levée de l’état d’urgence, le président Boiuteflika a annoncé son intention de lever ce dispositif, mais si maintenant ils ont d’autres objectifs, qu’ils nous le disent », a indiqué Zehouane. Le conférencier s’est attaqué sans le citer au SG du SNAPAP, Rachid Malaoui, un des organisateurs de la marche. « Parmi les organisteurs de la marche, il y a un président d’un syndicalist qui vit à Paris et reçoit des subventions des Etats-Unis », a souligné le conférencier. El Mouhtarem 

Commentaires

  1. fadel dit :

    C’est c’etait un representant du gouvernement qui parle ,je le comprend,mais l orsequ’il s’agit d’un soit disant representant des droits de l homme qui parle comme ça ,je vois bien pourquoi l algerie est restée otage d’une mafia depuis 62.Ne vous etonner pas il s’agit en vérité d’un voleur qui participe activement au pillage de l algerie.Il le dit pas gratuitement.

  2. Alilou dit :

    s’il a vraiment dit ce truc sur un syndicaliste (paris et subvention us), qu’il le prouve d’abord. ensuite qu’il nous dise ce que lui verse l’état algérien comme pension, combien de millions ?! au titre de grand moudjahid. de combien a été son rappel ?? on comprendra alors kil soit un militant salonard, replié à Tizi. Ou était-il durant la décennie 90 ?????? ce grand militant et lui qui finance son club ? si on ne sait pas se lever de table quand il faut….

  3. Rabah dit :

    Cette réaction de Me Zehouane est pour le moins bizare.

    Bon courage à tous ceux et à toutes celles qui se rassemblent pour défendre les valeurs de la RADP, ouvertement bafouées depuis 1999.

    Mais il ne faut pas oublier que seule l’union fait la force et les dirigeants autoproclamés de notre pays feront tout : pressions, répression, corruption, promesses, etc pour amadouer et diviser les uns et les autres.

    Quel que soit le crédo ou la banière sous lesquels on se rassemble, notre objectif devrait rester : le CHANGEMENT MAINTENANT.

    Il n’y a pas meilleur symbole que la place des Martyrs pour réaliser ce droit.

    Il faudrait donc participer massivement à la marche du 12 Février pour montrer au monde que le peuple algérien, a l’instar des peuples tunisien et égyptien, prend sérieusement en main son destin et veut se libérer définitivement du joug féodal du clan d’Oujda.

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

    http://contreleclandoujda.centerblog.net

  4. yonamar dit :

    message de l’ancien offier chouchen a l’ANP:
    http://www.youtube.com/watch?v=vpFwKko14C4

  5. yonamar dit :

    clan d’oujda mais surtout des generaux sanguinaires et mafieux sinon ploooof….l’armee doit reourner aux casernes et ne plus se meler des affaires civiles et politiqueset surtout economique, et se concentrer sur son role pour lequel elle a etait creer

  6. aboudouma dit :

    le DRS contre attaque !
    ce zehou machin doit travailler pour lui !
    il affirme que la marche envisagée n’a pas de contenu politique !
    alors qu’est ce qui fait marcher le peuple monsieur?
    surement pas un penchant pour le marathon !

  7. Ernesto "Che" Guevara dit :

    Un nouveau livre, accusant l’ancien président Houari Boumediene et le fondateur du MALG, Abdelhafidh Boussouf de crime de guerre, vient de sortir aux éditions Dar El Gharb, dans sa version arabe sous le titre « Qalb-ellil ou la révolution dans la révolution. »
    près Une vie deux morts, un testament, de Saïd Sadi, paru en 2010, où l’auteur atteste -documents à l’appui- que l’ancien colonel de la wilaya III Amirouche avait été victime d’un complot fomenté par le tandem Bouemdiène-Boussouf ; dans ce nouvel ouvrage au ton iconoclaste, l’auteur ne s’enhardit pas pour qualifier les trois anciens hommes d’Etat Bouemdiène, Boussouf et Boudiaf, entre autres, de «criminels » et de « terroristes ».

    L’auteur, fils d’un combatant de la guerre de libération, le commandant Mokhtar Bouzidi, accuse nommément les deux dirigeants sus-cités, en plus de Mohammed Boudiaf, d’avoir commandité l’assassinat de son père à Amgad sur le territoire marocain, après un simulacre de procès, et d’en avoir tenu secret le lieu d’enterrement, jusqu’à 1985, date à laquelle l’ancien président Chadli Ben Djedid devait ordonner le rapatriement des restes et leur enterrement au cimetière d’Al Alia à Alger, soit le même scénario, réservé à la dépouille du colonel Amirouche, jusqu’à son enterrement en 1980, sur ordre du président.

    L’auteur révèle aussi que son père, avant d’être passé à la potence, a reçu une lettre de Boussouf lui demandant d’éliminer le colonel Lotfi.

  8. Kaci dit :

    @ Ernesto ,

    D’autres Officiers et sous/Off de l’
    ALN étaient injustement liquidés par le
    MALG-Clan d’Oujda de Boussof-Boumedienne
    & boy’s . Cette histoire maleureuse et dramatique se repercute et pèse lourdement sur le présent.

    Le néo-MALG et l’ex-MALG partagent
    aujourd’hui les richesses et exercent conjointement le pouvoir par l’autoritarisme,la répression, le meurtre, les menaces, les intimidations, la torture, la prédation,la corruption,
    la prédation et le pillage des richesse
    en élargissant les clientèles, et donc les complicités et les ramifications.

    Le Pouvoir militaro-mafieux est allé
    TRES LOIN dans le CRIME CONTRE L’HUMANITE
    et ses alliés ALLES TRES LOIN DANS LA COMPLICITE avec ce Régime criminel, il
    serait alors NAIF, voire BETE DE CROIRE que les DEUX PARTIES envisageraient de
    céder ou lacher du lest !

  9. NARMOTARD dit :

    « Zehouane: La marche du 12 n’a aucun objectif politique », dites-vous.

    Il fallait s’attendre à ce que le pôle Zahouane de la LADDH se dressa contre toute initiative prise par l’autre pôle Ali Yahia – Bouchachi, ne serait-ce que par esprit de contradiction systématique de « taghennant takhessart » fréquent chez nous.

    Quant aux « valeurs de la RADP » ouvertement bafouées depuis 1999, selon l’honorable Rabah ci-dessus, elles sont à mon avis des contre-valeurs. Puisqu’elles sont fondées, non pas sur l’universalité et l’indivisibilité des droits et des normes universels et sur les libertés démocratiques, mais sur la fumeuse pensée unique, la course au pouvoir par la loi du plus fort de l’armée, sous couvert du parti unique dit du FLN, sur l’exclusion et sur l(instinct de cupidité démesurée, depuis 1962 à ce jour.

    Le changement ne peut donc être partiel et encore moins partial du régime de la RADP. Il doit être, à mon sens chirurgical et radical pour conserver l’âme de l’indépendance de l’Algérie dans un corps d’Etat démocratique et social conforme à l’esprit de novembre 54.

  10. SLAM dit :

    Bien que je n’ai pas l’intention de participer à cette marche du 12 Février, je trouve que la réaction de Maitre ZAHOUANE n’a aucune raison d’être car en tant que membre d’une ligue de la défense des droits de l’homme, il ne devrait pas décourager mais encourager…à réagir contre ce régime autoritaire qui nous étouffe.J’estime que chacun a sa manière de lutter contre l’arbitraire et le despotisme.Il n’a pas le droit de brider les énergies et les bonnes volontés à mener leurs propres luttes.La raison qu’il invoque et qui est relative à la levée de l’état d’urgence n’est pas l’unique dans les slogans défendus par les initiateurs de cette marche.
    Cependant, si Maitre ZAHOUANE veut initier une action revendicative, il n’a qu’à en prendre la décision de le faire et nous ne ferons que saluer sans parti pris.Mais qu’il ne critique pas uniquement que pour critiquer.

  11. sadali malek dit :

    monsieur zehouane soit la haine vs a rendu aveugle, soit vs venez au secours d un pouvoir aux abois, dont ce cas là ce n est qu’un retour aux sources.

  12. ATMF dit :

    A propos de Zehouane: Lettre aux membres de la CMODH

    01.04.2010 Posté dans Droits de l’homme
    Association des travailleurs maghrébins de France

    Cher(e)s ami(e)s

    L’ATMF tient à vous informer qu’elle est scandalisée par les courriers successifs de monsieur Hocine Zehouane, notamment les deux derniers en date du 20 mars 2010 et du 29 mars 2010. Nous relevons les propos injurieux tenus par monsieur Zehouane contre des militantes: Sihem Bensedrine, Souheir Belhassen, contre des organisations comme la ligue tunisienne des droits de l’homme…

    Le discours tenu à l’encontre de la LADDH, fait usage d’un langage qui nous révolte particulièrement, il fait référence aux «puissances occultes à l’extérieur» cette théorie du complot n’est pas sans nous rappeler les pires discours tenus contre nos défenseurs des droits humains.

    Si nous sommes convaincus de l’importance du débat et de l’échange, et de nos différences pour faire avancer les questions qui nous préoccupent, nous considérons qu’il est intolérable de tenir des propos portant atteinte aux personnes quelques soient les reproches que nous avons à leur faire et la divergence qui nous différencie. De même dans un cadre de défense des droits humains, nous ne pouvons tolérer des discours contre lesquels nous nous battons.

    L’ATMF demande que le respect des uns et des autres, le bannissement des pratiques et des discours injurieux soient acté par les membres de la CMODH lors de la prochaine réunion. C’est une question de principe sur laquelle il ne faut en aucun cas transiger, encore moins dans une organisation comme la CMODH œuvrant pour le respect des droits humains.
    Amitiés solidaires

    Paris le 31 mars 2010
    Pour l’ATMF,
    Le président, Driss Elkherchi

    http://ffs1963.unblog.fr/2010/04/01/a-propos-de-zehouane-lettre-aux-membres-de-la-cmodh/

  13. EM dit :

    Pour plaire à Zerhouni, Zehouane dIverse son venin sur Hocine Aït-Ahmed

    20.03.2010 Posté dans Droits de l’homme en Algérie

    Encore une fois, le traître Hocine Zehouane (Z.H), ancien membre du bureau politique du FLN du temps du président Ahmed Benbella, s’attaque au président du FFS, Hocine Aït-Ahmed. En effet, lors d’une conférence de presse animée aujourd’hui, Hocine Zehouane qui a soutenu activement le pouvoir dans sa guerre contre les maquis du FFS en 1963, a déclaré ce qui suit:

    “(…) Derrière Nordine Benisaad il y a bien entendu la chefferie qui opère à partir de Lausanne en Suisse et de Paris par un réseau familial animé par Juga (Jughurtha fils de Hocine Ait Ahmed) qui ne connait pas l’Algérie, de Dahmane Khelil basé à Paris neveu du même Ait Ahmed, de Moumen Khelil son frère qui assure le relais sous le titre fallacieux de secrétaire général et d’un imposteur malgré lui Mustapha Bouchachi, qui se fait poticher en président d’une ligue non moins potiche…“

    (…) En organisant sa conférence de presse sous le signe de «l’échec à l’imposture», la LADDH reste fidèle à la règle de la transparence pour démasquer et confondre tous les manœuvriers et tous les naufrageurs en matière des droits de l’homme dans notre pays. Le plus grand d’entre eux après analyse et réflexion s’avère être le personnage qui se trouve à la tête d’une chefferie politique depuis 47ans basé à Lisan, quartier résidentiel de Lausanne en Suisse depuis 44 ans, de son nom Mr Hocine Ait Ahmed

    http://ffs1963.unblog.fr/2010/03/20/pour-plaire-a-zerhouni-zehouane-deverse-son-venin-sur-hocine-ait-ahmed/

  14. CRLDHT dit :

    Quand les calomnies remplacent le débat, il faut stopper les calomniateurs

    02.10.2009 Posté dans Droits de l’homme en Algérie

    Dans une déclaration publique datée du 24 août 2009, M. Hocine Zehouane président de la LADDH – ZEHOUANE (depuis 2005 la LADDH est représentée par deux exécutifs, l’un présidé par M. Zehouane et l’autre par M. Bouchachi) a proféré de graves calomnies à l’encontre d’associations et de militants membres de la Coordination Maghrébine des Organisations des Droits Humains.
    En préalable, le Comité pour le respect des libertés et des droits de l’homme en Tunisie (CRLDHT) considère cette déclaration et celles similaires qui l’ont précédées comme fallacieuses et n’ont aucun rapport avec des questions de principe qui régissent ou doivent régir l’action d’organisations de défense des droits humains. Le CRLDHT, organisation autonome et indépendante de tout pouvoir politique, rappelle que toutes ses activités sont basées sur l’applications des principes et chartes internationales des droits humains. Le CRLDHT rappelle aussi s’il en était besoin, en tant que membre fondateur de la CMODH qu’il est attaché à la lutte pour l’édification d’un Maghreb démocratique, fraternel, pacifique et respectueux des droits humains et des peuples qu’y vivent.

    Les graves propos attentatoires à l’honneur des associations et de ses membres et dirigeants de cette déclaration s’est prolongée lors d’une conférence et par une campagne de presse d’une rare violence, complètements étrangers aux pratiques en vigueurs dans le mouvement des droits humains.
    Qualifiant les droits de l’homme de “catégorie idéologique bourgeoise des temps modernes”, M. Zehouane, dans le cadre de sa polémique contre
    la LADDH présidée par M. BOUCHACHI, parle de “intérêts clanique sur le plan interne et de puissances occultes et ramifiées à l’extérieur”. et “d’ordre donné de l’extérieur aux agents infiltrés”.

    Poursuivant ses calomnies, M Zehouane abandonne le terrain des droits humains pour celui du chauvinisme étriqué, en exhibant la nationalité des camarades diffamés comme étant la preuve de ce qu’il leur reproche: “Le maître d’œuvre de cette campagne se trouve être le Marocain de nationalité française Driss El yazami, secrétaire général de la ligue française, secrétaire général de la FIDH, Maître du REMDH (réseau euro-méditérranéen des droits de l’homme), président de la FEMDH (fondation euro-méditérranéenne des droits de l’homme), membre de l’OMDH (organisation marocaine des droits de l’homme) proche du palais, responsable du CCRDH (conseil consultatif royal des droits de l’homme), responsable du CRE (conseil royal pour l’émigration). Longtemps en rapports intimes avec les dirigeants du FFS à Paris, il a abrité une cellule spéciale avec à sa tête un neveu d’Aït Ahmed , Yahia Assam, dés 2001 avec mission de préparer la main mise sur la LADDH à Alger. Il a sous son emprise le tunisien Kamal Djendoubi placé à la tête du REMDH (réseau euroméditéranéen des droits de l’homme) et Souheir Bellahsen Présidente apparente de la FIDH”.

    Enfin M Zehouane conclue que “Ces Maghrébins en allégeance à d’autres forces cultivent un syndrome algérien. Ils ont pour préoccupation de s’assurer des relais supplétifs en Algérie”.

    Lors du 2ème Conseil de la Coordination Maghrébine des Organisations des Droits Humains- CMODH– qui s’est tenu le 15 mars 2009 à Rabat, le délégué du CRLDHT avait, avec l’ensemble des autres délégués, œuvré pendant une grande partie des travaux du conseil, à trouver une solution raisonnable, juste et conforme aux statuts de la LADDH au différent issu du congrès de 2005, qui oppose la LADDH-Zahouane à la LADDH- Bouchachi. Il avait déjà protesté contre les propos diffamatoires des représentants de la LADDH-Zahouane et demandé qu’ils utilisent des arguments correctes et conformes aux défenseurs des droits humains. Puis constatant que les représentants de la LADDH-Zahouane continuait leur entreprise destructive an faisant circuler des communiqués diffamatoires sur différentes listes de mails , Il avait réitérer sa demande d’arrêter immédiatement la diffusion de telles allégations fallacieuses.

    Malheureusement M Zehouane a préféré continuer sa campagne mensongère de graves calomnies, n’hésitant pas à semer le trouble au sein du mouvement maghrébin et européen des droits humains. Le CRLDHT considère que ses agissements constitue un manquement grave aux principes de

    la CMODH qui référence son action sur la base des chartes et pactes internationaux des droits humains et à son attachement à la construction d’un Maghreb solidaire, démocratique loin de tout chauvinisme entretenu par les états. le CRLDHT rappelle que les dispositions de l’article 17 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966 stipule: 1. Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes illégales à son honneur et à sa réputation.

    2. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

    En conséquence le CRLDHT demande que cette question soit inscrite en priorité à l’ordre du jour de la prochaine réunion de la CMODH prévue au mois d’octobre 2009 et propose d’adopter des mesures fermes et définitives pour faire cesser cette campagne haineuse.

    Déclaration adoptée par le conseil d’administration du CRLDHT
    Paris, le mardi 22 septembre 2009

  15. justice&verite dit :

    A quoi joue ce « phenomene » Zehouane Hocine president agrée par le regime sanguinaire d’une organisation des droits de l’homme qui n’a jamais de son existence condamné le moindre crime humanitaire de ses maitres ni meme pas le droit fondamental du peuple algerien d’exister dignement dans son propre pays…etc la liste est tellement longue que ce Zehouane Hocine doit se cacher sa gueule satanique et ne plus se montrer sur terre.

    Son compte anti peuple algerie l’a demontré heroiquement plusieurs á chaque qu’il becaille.

    Il sera jugé en LIVE TV et aura son propre avocat

    Nous comprenons ses reactions spectaculaires uniquement pour proteger ses maitres absolus au pouvoir depuis 1962 á nos jours surtout quand il sent que cela commence á chauffer.

    Il sait qu’il risque de se faire emporter par ce VOLCAN algerie qu’il a lui-meme posé sa pierre angulaire.

    Adage dit: celui qui joue avec le feu se brulera avec ce feu,

    Heure de la vraie liberation de l’Algerie a sonné et aux laches traitres collabos fachos lecheurs des bottes de payer leurS crimeS humanitaireS contre cet Hero peuple qui a trop payé pour une vie digne.

    Le vent de la liberté a soufflé.

  16. une maman dit :

    vous ne cessez d attaquer le gouvernement le problème n est pas la haut il est en bas entre nous c est ce peuple fainéants qui ne veut que de l argent facile ces administrations ou la corruption est roi et la bureaucratie est reine ces vieux directeurs a l age de retraite qui s accrochent a leurs chaises pourquoi vous voulez détruire ce beau pays el hamdoulilah par rapport au années noir ou nous étions envouter par la peur le sang étais partout aucune famille n as étais épargné laissez nos enfants tranquille vous les empoisonné avec vos idées de chayatine ya ahl fitna rabi yahdikom vive bouteflika et vive l Algérie

  17. une maman dit :

    vous vous cachez et vous poussez ces jeunes innocents pour faire le sale boulot a votre place laisser nos enfants et nos familles tranquille je dirais non a cette maudite marche pour que nos enfants sortent pour ne plus revenir il ya des salles de sport les stades faite votre réunion et laissez nos enfants en paix

  18. Atrous dit :

    aux administrateurs de ce …
    pourquoi censurer ? aves vous cesser d’aboyer ?

  19. Ghaouti dit :

    KOMINTERN,KOMINFORM(Leniniste et Trotskyste) et celle de Staline,ou Internationale Socialiste
    pour les indigenes et les bicots,une autre nebuleuse,dessinez des moutons ou des etoiles !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER