• Accueil
  • > Non classé
  • > Marcher pour « le changement et la démocratie » est beaucoup plus un slogan

Marcher pour « le changement et la démocratie » est beaucoup plus un slogan

tizi.jpgIkhlef Bouaichi pour « Algérie Politique »

Le peuple algérien a toujours démontré sa détermination à faire de l’Algérie un pays de justice et de liberté tourné vers le progrès et la modernité. Cependant, depuis la période coloniale, par la violence et les manipulations, ces aspirations pour lesquelles se sont sacrifiés des millions algériennes et algériens, se voient contrariées.Si le colonialisme a été vaincu après sept ans de guerre, le régime en place en Algérie depuis 1962, ne fait que reproduire ce drame fait d’injustices, d’exclusions, de violences multiformes et de deuils.

L’espoir, les valeurs et les idéaux du 1er Novembre 54 et de la plate-forme de la Soummam de 1956 ont été trahis et le peuple exclu de toute participation réelle à la gestion de ses propres affaires. L’Etat et les services publics ont été privatisés pendant qu’un pouvoir absolu et sans aucun contrôle s’est installé assuré d’une totale impunité. Ses principales préoccupations sont la pérennité du système et l’entretien des intérêts et des privilèges des dignitaires du régime et d’une clientèle maffieuse toujours plus vorace.

Le bilan est désastreux: souveraineté du peuple piétinée, économie délabrée et bradée, accaparement des richesses du peuple, déni identitaire, droits de l’homme bafoués, libertés confisquées, justice aux ordres qui broie les plus faibles….etc.Le désespoir et le sentiment de révolte gagnent toutes les couches sociales et toutes les régions du pays.

Le pouvoir reste autiste au point de vouloir faire croire que durant les émeutes de janvier dernier, il n’y avait pas de slogan politique. Pourtant, des jets de pierres sur les édifices et les institutions  publics valent plus que tous les slogans et les discours. C’est un acte éminemment politique ! Les suicides, la harga (une autre forme de suicide), les révoltes récurrentes à travers tout le pays, les barricades, les routes bloquées, les nombreuses grèves partout et tout le temps, ce sont les preuves d’un malaise qui touche tout le pays et expriment la précarité de l’écrasante majorité du peuple. Pendant que des milliards de dinars sont détournés, pendant que notre pays est pillé, aux revendications légitimes, le pouvoir répond par le mépris, la répression et la matraque, devenus un mode de gestion.
Irresponsables, les décideurs sont en train de mener le pays au pire. Ils n’hésitent même plus à soulever des catégories sociales ou professionnelles contre d’autres entretenant la culture de la haine.

A ce propos, il ne sera pas étonnant de voir, lors de la marche du 12 février prochain, le pouvoir mobiliser des malfrats aux coté des services de sécurité pour réprimer les manifestants. Le pouvoir égyptien ne fait que copier les pratiques que la dictature algérienne a eu à mettre en œuvre.
Pour s’en convaincre, il suffit de se rappeler la marche des commissions nationales du MCB le 20 avril 1993 à Bgayet, celle du FFS le 31 mai 2001 à Alger ou du mouvement citoyen le 14 juin 2001 toujours à Alger.

Ainsi, en plus des conditions de vie insupportables, de l’humiliation et de la hogra, le pouvoir multiplie les fractures et sème la haine.
« L’imminente » levée de l’état d’urgence ne peut être qu’une ruse de guerre qui sera sûrement remplacée par un arsenal juridique aussi répressif et peut être pire encore.
Et la focalisation des «opposants» sur sa levée, allant parfois jusqu’à réduire la problématique algérienne à l’état d’urgence, offre au pouvoir une porte de sortie à bon prix.

La marche prévue le 12 février peut paraître louable, mais les revendications restent floues à mon sens, car marcher pour « le changement et la démocratie » me semble être beaucoup plus un slogan.
Le plus étonnant étant la revendication de certains acteurs qui souhaiteraient l’application d’articles de la constitution actuelle pour faire respecter les libertés en même temps qu’un « changement et la démocratie. »
Une constitution s’applique entièrement ou s’abroge. Faire appel à l’application d’un seul de ses articles, aussi généreux soit-il, n’est pas seulement illusoire, il est surtout une caution pour tout le reste qui consolide la dictature.
Pour lever toute suspicion et équivoque, il ne s’agit  pas de demander a un pouvoir dictatorial de respecter les libertés, la démocratie, le pluralisme, la séparation du champ politique et du champ religieux. Il ne le peut pas !
On demande à une dictature de partir.

Pour y parvenir le rassemblement des forces démocratiques ne doit pas s’appuyer sur des slogans qui prêtent à équivoque et qui deviennent donc susceptibles d’une rapide atomisation.
Le « Smig » est à consigner dans une plate forme s’inspirant de l’appel du 1er novembre 54 et de la plate forme de la Soummam qui restent  des références et des guides.

Il s’agit de mettre en évidence un minimum clair et rassembleur:
-          L’alternance pacifique et démocratique au pouvoir
-          L’égalité des hommes et des femmes devant la loi
-          Le bannissement de la violence sous toutes ses formes
-          Le respect des libertés individuelles et collectives
-          La liberté de conscience
-          L’abrogation de tous les codes et lois scélérats

Évidemment cela ne peut se faire que sur la base d’une nouvelle constitution, démocratiquement adoptée, lors d’une période de transition faisant suite au départ du pouvoir en place.

Commentaires

  1. MUS dit :

    Je pense sincèrement que la base du changement et de l’alternance est le mémorandum du ffs de 2001.
    Le changement dans ce cas précis n’est point un slogan, bien au contraire.
    Au demeurant, je ne comprends pas l’attitude du ffs quand il ne saisit pas l’opportunité offerte en ce moment précis pour faire valoir ce changement profond, ne pas le limiter au slogan et jeux et querelles des clans de la dictature
    aujourd’hui, le monde entier regarde l’afrique avec un regard limite envieux. On s’est toujours dit que le rôle de l’opinion internationale sera déterminant pour l’avènement de la démocratie et l’instauration du le deuxième république.
    Combien de fois nous l’avons pris à témoins, combien de fois nous avons regretté son silence et son mutisme.
    Aujourd’hui, elle nous regarde, elle attend notre révolte, avec une chance inouïe d’avoir un président des états unis qui lâche les dictateurs et les pousse à la porte.
    Comme je le disais à un camarade, la situation actuelle est un 11 septembre à l’envers. A l’époque pour des raisons sécuritaires les usa de bush soutenaient les dictateurs, aujourd’hui, au nom de cette même sécurité ils soutiennent les mouvements démocratiques et lâches leurs amis tortionnaires. Ils se sont rendus compte que le seul ennemi de l’extrémisme c’est la démocratie.
    Dans un tel contexte propice à un changement démocratique profond car on bénéficiera de fait du soutien, tant espéré, de la communauté internationale, obama à sa tête, le ffs décide de boycotter ce moment, de rater ce rendez-vous avec l’histoire.
    Tout le monde mais vraiment tout le monde sait que le rcd, abriki, brerhi and co sont les produits des services. leur laisser le soin étouffer cette opportunité est une erreur à mon sens. Nous avons un objectif, mettre tout le système dehors, il fallait amener cette manif vers ce terrain là et ils seraient partis d’eux même. La direction du ffs a pris le choix de les laisser faire, de les laisser continuer leur rôle d’imposteurs pour éviter le changement.
    c’est un grand gâchis
    De mon coté, je marcherai en france ce samedi 14 février comme militant du ffs.
    Vive le ffs
    vive l’algérie démocratique
    drs dehors
    boutef dehos
    pour une deuxième république

  2. dr. Amina/Amin dit :

    La fin des injustices approche á pas de geants meme si les forces du mal tentent d’agoniser leur dernier souffle meurtrier qui se retournera contre eux.

    DERNIERE LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT BOUTEFLIKA

    Erigée en mode de gouvernement, la fausse quiétude et l’arrogante irresponsabilité de votre pouvoir – un pouvoir dont vous êtes le chef, au moins nominal – semble avoir fait son temps.

    http://abdelkader.blogs.nouvelobs.com/

  3. Rabah dit :

    Bon courage à tous ceux et à toutes celles qui se rassemblent pour défendre les valeurs de la RADP, ouvertement violées et bafouées depuis 1999.

    Mais il ne faut pas oublier que seule l’union fait la force et les dirigeants autoproclamés de notre pays feront tout : pressions, répression, corruption, promesses, etc pour amadouer et diviser les uns et les autres.

    Quel que soit le crédo ou la banière sous lesquels on se rassemble, notre objectif devrait rester : le CHANGEMENT RADICAL MAINTENANT.

    Il n’y a pas meilleur symbole que la place des Martyrs pour réaliser ce droit.

    Il faudrait donc participer massivement à la marche du 12 Février pour montrer au monde que le peuple algérien, a l’instar des peuples tunisien et égyptien, prend sérieusement en main son destin et veut se libérer définitivement du joug féodal du clan d’Oujda.

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

    http://contreleclandoujda.centerblog

  4. amazygh dit :

    azul.ca fait plaisir de voir et revoir les militants du ffs et mcb commissions nles intervenir dans les moments difficiles telque (djamel zenati,chafaa bouiche,yekhlef bouiche etc…)c’est vraiment encourageant.que dieu vous protege.comme disait lounes. »les vrais hommes sont presents uniquement dans les moments difficiles ».longue vie a l’algerie,au FFS et a hocine ait-ahmed et tous les algeriennes et algeriens dignes grace a qui l’algerie restera toujours debout comme l’ont voulu nos valeureux martyrs de toutes les causes justes.rendez au peuple son algerie.thanmirth.

  5. faycal dit :

    Rendez au peuple ce qui apartient au peuple .
    on as devant nous 2 changement radicale en cours Tunisie ,egypte en doit seulement suivre le court de l’histoire ou rester pour toujours esclaves de notre peur d’1 Ghoule qui vie seulement dans les conte de nos parents et qui c reveler un grand balon plein d’air devant la foule en tunisi et en egypte et puis qui as suivi les 2 evenements comprendra bien le manuelle que ces vampire utilisent,un discourt miskine ou ils pretendent qu’ont fin il nous ont compris et qui’ils vont tout changer,c no apres eux c le deluge ,notre reponse sera inchallah FAKOU FAKOU.
    tout le monde doit manifester le 12 mais pas seulement a Alger mais dans toute l’Algerie meme étant contraire a la marche parceque il appartient a telle ou telle groupe contre le male que tous les Algeriens en soufre LA HOGRA.

  6. Les présidents SDF dit :

    Les présidents SDF :

    Après le refus ferme de David Cameron d’accueillir Moubarak à Londres, on parle d’un deal entre Sarko et Merkel :

    -Tu prends Moubarak et je prendrai Bouteflika, qui sera le prochain président SDF, en attendant Ali Abdallah Salah, Bachar Al Assad, El Kadhafi, les roitelets de Jordanie et du Maroc et d’autres intouchables arabes.

    Benali, lui, sera extradé vers la Tunisie.

    Pas d’amnistie pour les détourneurs de fonds, les voleurs des voix du peuple avec la fraude massive et les violeurs de Constitutions.

    http://nonalelectiondelahonte.centerblog.net

    http://amnistie.centerblog.net

  7. ayayaye dit :

    Parmi le minimum clair et rassembleur, il faut rajouter :
    - Amazigh langue officielle

  8. I.B dit :

    AYAYAYE: oui dans un minimum rassembleur et democratique,tamazight doit figurer dans la nouvelle constitution comme langue nationale et officielle avec un article plein et entier,pas comme celle d’aujourd’hui ou elle figure dans un article « bis » donc minorisée.En tout cas pour moi c’est une evidence.

  9. Salem dit :

    NATURE DU POUVOIR…un pouvoir qui n’émane pas du peuple,du suffrage universel !

    Nous avons un Pouvoir caché et double.La face visible(Présidence-Gouvernement) n’
    pas le vrai pouvoir, le pouvoir réel est caché (SM-DRS). Ce sont les Maitres de la

    Salem
    Votre commentaire attend d’être modéré.
    9 février, 2011 | 17:33
    “Chaque cas est un cas particulier”, ainsi La Tunisie et l’Egypte ne sont pas similaires, et n’ont pas non plus
    un Régime aussi féroce qu’en Algérie.
    Une dictature policière en Tunisie, des dictatures militaires en Algérie et en
    Egypte, avec cette particularité qu’en Algérie les Officiers supérieurs, notemment les Généraux ont une haine viscérale et une mépris total contre les civils,la société civile,la population . Ils sont dans “les pas des colons”, dans leurs peaux, ils étaient presque tous endoctrinés par l’Armée coloniale française qu’ils avaient servi avec zèle et harkisme total.Il y’a cette spécificité à prendre en compte dans l’
    ANALYSE DE LA NATURE DU POUVOIR qui est la question fondamentale pour l’opposition. Nous avons à faire à un Régime dictatorial de nature militaire et de structure clanique, qui repose sur la police politique,l’armée de régime et les clans rivaux…unis contre le peuple

    Et tant que c’est ainsi, l’Algérie ne connaitra ni paix, ni bonheur,ni tranquilité. Ce sera toujours l’enfer,l’injustice,la misère,la hogra,la corruption,le népotisme…phénomène intrinsèques,inhérents,liés à la NATURE DU POUVOIR…un pouvoir qui n’émane pas du peuple,qui ne repose pas sur le suffrage universel !

    Nous avons un Pouvoir caché et double.La face visible(Présidence-Gouvernement) n’
    pas le vrai pouvoir, le pouvoir réel est caché (SM-DRS.Ce sont les Maitres de la
    SM-DRS qui font la pluie et le beau temps, viennent après les Généraux de l’Etat Major…

    Certes, il ne faut absolument pas accépter de s’allier avec les alléis du Pouvoir dictatorial: RCD, MAK,MSP,FFD,
    PSD et autres sigles fabiriqués dans les bureaux de la SM-DRS, mais il ne faut leur laisser le monopole de la rue, dela protestation de la contestaion. Ne pas leur laisser de PASSER 0 LA GAUCHE de l’Opposition oppositionnelle. Il faut
    donc organiser PARALLELEMENT DES DEMONSTRATIONS DE FORCE, à GAUCHE, là on verra le CHAMP D’AUDIENCE REEL de chaque camp,celui de l’Opposition oppositionelle
    et celui des Alliés des Généraux…

    Il ne faut pas laisser le MONOPOLE DE LA RUE aux FAUX OPPOSANTS, surtout pas de passer “A GAUCHE” DE L’OPPOSITION HISTORIQUE, la droite qui passera pour la gauche ce sera LA GRANDE CONFUSION, LE BROUILLARD, c’est ce que veulent les
    Généraux qui ont pour coutume d’AVANCER MASQUES « . Alors attention !

  10. Messabih dit :

    ça c’est le malheur !
    En Egypte ,les militaires generaux et autres ,en guenille dans le civil,
    deviennent militaires ,et faisant l’apprentissage de l’anglais jusqu’en Russie sovietique,à Krasnadar,voronej,
    leningrad,decrochent leurs diplome avec le bon vouloir de leurs formateurs sovietiques,et puis en allant chez eux
    se prennent pour des aristocrates,risible et commique !

  11. justice&verite dit :

    « Lorsqu’un jour le peuple veut vivre….

    Force est pour le destin de répondre

    Force est pour les ténèbres de se dissiper

    Force est pour les chaînes de se briser ».

    LE VOLCAN ALGERIE COMMENCE Á FAIRE IRRUPTION ET LA GRANDE EXPLOSION EST POUR BIENTOT

    LE POUVOIR MERCENAIRE EST RESPONSABLE DE LA MOINDRE GOUTTE DE SANG.

    LE MONDE ENTIER OBSERVE CES CRIMINELS AU POUVOIR ET LE TPI/CPI LES GUETTE.

    LA BALLE EST ENTRE LEUR MAIN DE MEME ILS SONT LIBRES DE CHOISIR UNE SORTIE MAIS UNE SORTIE DU POUVOIR ET PUNTO FINALE.

  12. ali dit :

    ce n’est pas avec des idées racistes et régionalistes telles que les votres que votre marche pourra degenerer.
    c’est vrai rien ne vas plus en algerie mais votre demarche ne pourra qu’envenimer davantage le climat actuel et servira d’alibit à ceux qui profitent
    du systeme pour perdurer encore longtemps.
    Cesser de parler d’amzigh vous ne pouver rien faire tout seul.

  13. Amdan n soummam dit :

    pour ali :
    les racistes sont ceux qui rejoignent les « tueurs » qui veulent faire disparaitre une culture,une identité,une langue et un peuple.le combat pour la reconnaissance de la langue amazigh est pacifique,c’est une question democratique et revendication legitime pour prendre place a coté de toutes les langues du monde, sans exclusion.

  14. baba sidi dit :

    Après les meetings programmés par le ffs,ce parti doit lancer des marches populaires pacifiques à travers tout le territoire.Mais le mot d’ordre devrait être donné par les trois personnalités connues en politique:Ait Ahmed-Mehri-Hamrouche.Ce sera l’initiative des trois qui va être remise sur selle!
    Vive le FFS
    VIVE L ALGÉRIE LIBRE ET INDÉPENDANTE
    GLOIRE AUX MARTYRS.

  15. Iazzouguene dit :

    l’avenir du FFS dependra de la reussite de ses meetings.si il les reussit ,c’est un nouveau demarrage et l’espoir reviendra.si il echoue le train de l’histoire passera et le FFS sera laissé sur le quai par la faute de ses dirigeants ayant castré un parti et des militants qui ont tant donné à l’algerie.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER