• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 9 février 2011

Archive pour le 9 février, 2011

Algérie: un rassemblement d’une vingtaine de personnes bloqué

Les autorités algériennes ont empêché mercredi un rassemblement devant l’ambassade d’Égypte en procédant au bouclage de la rue Abdelkader Gadouche, où se trouve l’édifice, par un important dispositif policier. La vingtaine de manifestants, des représentants de la Coordination nationale pour le changement démocratique (CNCD) ont été dispersés par les policiers sans que ces derniers aient fait usage de force. Ces manifestants, qui entendaient à travers cette action donner le ton dans la perspective de la marche du 12 février, ont pu improviser un petit rassemblement loin du siège de l’ambassade pour exprimer leur solidarité avec le peuple égyptien. Associated Press

Phrase du jour…

Ce n’est parce que quelqu’un marchera le 12 février qu’il est un héro et ce n’est pas parce que quelqu’un d’autre ne marchera pas qu’il est un traître. El Mouhtarem

Béjaia: Le FFS dément une information du Soir d’Algérie

log.jpg

Dans un article intitulé « Effevecence dans la ville », publié le 8 février, le Soir d’Algérie a déformé le contenu de la déclaration de la fédération du FFS de Béjaia. L’article signé du nom de Kamel Gaci affirme que la fédération de Béjaia appelle les citoyens à rejoindre massivement la marche du 12 février. Le FFS, dans une mise au point, a dénoncé la désinformation du Soir d’Algérie en précisant notamment que le parti, dans sa déclaration, n’a jamais évoqué la marche du 12 février. « Le secrétariat fédéral de Béjaia ne saurait admettre ’l’erreur calculée’ commise à dessein et qui n’honore guère la profession journalistique », peut-on lire dans la mise au point signée par le premier secrétaire fédéral, Farid Khalef. El Mouhtarem

Mokrane Ait Larbi à propos de la marche du 12: « Eviter de simples coups médiatiques sans lendemain »

aitlarbi.jpgDans un entretien accordé à El Watan, l’avocat Mokrane Aït Larbi s’est montré scéptique quant à l’avenir de la Coordination pour le changement et la démocratie en Algérie. « Il faut saluer et encourager toutes les initiatives qui vont dans le sens d’un changement pacifique, mais on ne sait pas encore si cette coordination a un agenda. Que fera-t-elle après la marche du 12 ? Envisage-t-elle d’autres moyens pacifiques pour le changement et la démocratie ? Pourquoi ne pas organiser des meetings dans les grandes villes pour permettre un débat large et libre sur les préoccupations des citoyens et envisager à partir de ces discussions un agenda pour généraliser la contestation pacifique ? Cette méthode permettra d’éviter de simples coups médiatiques sans lendemain et de faire échouer toute tentative de récupération du pouvoir », a sopuligné Ait Larbi. El Mouhtarem

Témoignage sur la corruption en Algérie

Image de prévisualisation YouTube

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER