• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 19 février 2011

Archive pour le 19 février, 2011

Les familles de disparus ont marché malgré la répression policière

famillesdesdisparusalgeriens200.jpgLes mères de disparus on rejoint la manifestation pour le changement et la démocratie avant 11h. Elles sont  parvenues, avec plusieurs dizaines d’autres qui les ont rejoint spontanément, à marcher malgré les importants dispositifs de police.

Plus nombreux et plus violents que la semaine passée, les policiers ont tout fait pour empêcher les groupes de se former place du 1er mai et de marcher comme prévu. Les manifestants continuent cependant d’être présents sur la place malgré la violence policière.

Les mères de disparus ont, quant à elles, réussi à passer et à marcher en direction de la maison de la presse, accompagnées d’autres représentants de victimes d’octobre 88, de 2001, des victimes de terrorisme et de plusieurs dizaines de jeunes qui les ont rejoint. Leur slogan : « Ouladna, kadiyatena, hata chai mai khaoufna » (Nos enfants sont notre cause. Rien ne nous fait peur).

(Lire la suite)

La blague du jour: le passeport de Sadi volé à Paris

saadi.jpg« Le président du RCD, Said Sadi, en voyage en France, n’est pas encore arrivé à la Place du 1er mai. Sur place, des rumeurs laissent croire que Sadi aurait perdu son passeport en France, information démentie par le chargé de communication du RCD »,  écrit DNA à 11h35. http://dna-algerie.com/politique/42-interieure/1377-marche-du-19-fevrier-pour-le-changement-et-la-democratie-suivez-levenement-en-direct-.html 

A 17h15, c’est un autre sénario. Selon un communiqué du RCD, « En France depuis la fin de la semaine dernière, Said Sadi s’est fait voler son passeport à Paris, l’empêchant ainsi de prendre l’avion pour regagner Alger ». « A Paris le passeport du Dr Saïd Sadi a été subtilisé, ce qui l’a empêché de prendre le premier avion pour assister au départ de la marche. Il lui a fallu se rendre au consulat pour obtenir un laissez passer…

« Selon des informations obtenues par DNA, Said Sadi a été cornaqué par deux groupes de deux « anges gardiens » qui ont été chargés de sa filature dés son arrivée en France mercredi 16 février. Vendredi, alors s’était momentanément absenté au cours d’une rencontre dans un café parisien, Sadi s’est rendu compte que sa veste avait été déplacée d’endroit », écrit DNA. Un vrai film de fiction. El Mouhtarem

Said Sadi n’est toujours pas à la marche

saadi.jpgLe président du Rassemblement pour la culture et la démocratie, Said Sadi, n’est toujours pas à Alger pour participer à la manifestation. Alors que les membres de la coordination pour le changement et la démocratie tenaient leur réunion à Alger pour tenter de mobiliser les Algériens, le chef de file du RCD a préféré passer sa journée de vendredi à Paris. Le député d’Alger est passé sur plusieurs chaînes de télévision françaises: France 24,  LCI, France 3, Berbère TV, France 2 … Les jeunes ne se sont finalement pas trompés en accusant Sadi d’avoir organisé son show médiatique. El Mouhtarem

Le FFS soutient le mouvement de contestation estudiantine

universit.jpgLe FFS soutient le mouvement de contestation estudiantine qui secoue actuellement les universités du pays. Ce mouvement a pris de l’ampleur, il a pour origine le rejet par les étudiantes et les étudiants du Décret présidentiel n° 10-315 du 13 décembre 2010 modifiant et complétant le décret n°  07-304  du  29  septembre  2007  fixant  la  grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires. 

Leurs professeurs approuvent ce rejet, et soutiennent leurs étudiants. Actuellement les revendications se sont élargies aux passerelles entre l’ancien système et le système LMD, et les possibilités de progression du corps des ingénieurs.

(Lire la suite)

Fodil Boumala veut le changement du régime incarné depuis 99 par Bouteflika

boumala.jpgIl est maintenant clair que certains membres de la coordination nationale pour le changement et la démocratie en Algérie ne veulent pas de changement de système, mais du départ de Bouteflika. Fodil Boumala, membre de la Coordination a déclaré à l’AFP qu’ »il faut une rupture définitive avec ce régime incarné depuis 1999 par le pouvoir lui-même composé de forces militaro-civiles, parmi lesquelles le président Abdelaziz Bouteflika ». Les Algériens veulent la rupture avec le système instauré au lendemain de l’indépendance nationale en 1962. Ce système dans lequel a évolué Fodil Boumala, membre du Parti du Renouveau Algérien (PRA), journaliste à la télévision algérienne dans les années 90 et conseiller à l’Assemblée populaire nationale jusqu’à l’arrivée de Amar Saidani. El Mouhtarem 

La police encercle un millier de manifestants à Alger

alger.jpgDes policiers ont encerclé samedi environ un millier de protestataires qui tentaient de prendre part à une manifestation organisée par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie. Des manifestants, qui scandaient « Algérie, libre et démocratique! », ont été réprimés par les forces de l’ordre à proximité de la place du 1er-Mai, où la marche de protestation devait débuter à 11h00, a constaté un journaliste de l’agence Reuters.

Un important dispositif policier a été mis en place pour empêcher le défilé de samedi. Plusieurs heures avant le début prévu de la manifestation, des dizaines de fourgons de la police et des véhicules militaires étaient déjà déployés dans la capitale algérienne. Source Reuters/ Photo AFP

Amizour: le député Meziane Belkacem au secours du pouvoir

meziane.jpgUne réunion regroupant les représentants du mouvement associatif, les « notables », le commissaire de police et le chef de brigade de la gendarmerie nationale se tient actuellement au siège de l’APC d’Amizour dans la wilaya de Béjaia. La rencontre est organisée par le président de l’APC et le député « indépendant », Meziane Belkacem, pour appeler les citoyens de la commune au calme. « Le problème de l’Algérie n’est pas le pouvoir, mais ceux qui appellent à la révolte », a déclaré le député « indépendant ».. de sa volonté. Pour rappel, Meziane Belkacem était Maire d’Amizour et membre du conseil national du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie. El Mouhtarem    

Des dizaines de personnes au rassemblement

Aux cris d’«Algérie libre et démocratique», «pouvoir assassin», «le peuple veut la chute du régime», quelque 200 personnes ont bravé ce matin l’important dispositif policier déployé dans le centre d’Alger pour manifester… La place du 1er Mai en plein centre de la capitale, lieu de rendez-vous d’une marche de l’opposition samedi dernier pour exprimer un ras-le-bol du système politique, était quadrillée par d’importantes forces de sécurité et des véhicules blindés.

Tout comme la semaine dernière, où une marche à l’appel de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) avait été bloquée, des cars de police avec des policiers casqués et munis de matraques et de boucliers, ainsi que des blindés ont pris position en plusieurs endroits du centre de la capitale. Le Parisien

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER