• Accueil
  • > Ait Ahmed Hocine
  • > Hocine Aït-Ahmed: « La pratique citoyenne effective permettra la mobilisation patriotique de notre peuple »

Hocine Aït-Ahmed: « La pratique citoyenne effective permettra la mobilisation patriotique de notre peuple »

haa.jpgSuite à  la proposition de sortie de crise de monsieur Abdelhamid MEHRI, monsieur Hocine AIT AHMED a eu un entretien téléphonique avec lui et lui a adressé le message suivant :  Cher frère Abdelhamid 

Je veux t’assurer de l’importance et de l’intérêt que je porte à ta contribution. Elle représente, dans la crise actuelle, une initiative forte et pertinente. Je suis heureux, sans être vraiment surpris, de noter entre nous, des convergences essentielles, dans l’analyse politique de la situation du pays.     

J’ai étudié avec une attention particulière tes propositions pratiques. J’y vois un moyen approprié de rendre, à nouveau possible, l’engagement citoyen des Algériennes et des Algériens. Je pense que la pratique citoyenne effective permettra la mobilisation patriotique de notre peuple. 

J’espère moi aussi, comme tu le dis si bien, que le cinquantenaire de l’indépendance verra de nouveau le peuple algérien  « fier de son passé et rassuré sur son avenir » 

Nous travaillons au sein du parti pour impulser ce nouvel élan dont nous avons tellement besoin. 

Avec mes salutations fraternelles 

Hocine AIT AHMED

Commentaires

  1. Rabah dit :

    A l’instar de nos vénérables aînés, qui ont su garder les pieds sur terre et résister aux tentations diaboliques du pouvoir, nous souhaitons vivement que le cinquantenaire de notre indépendance confisquée ou détournée, verra la page Bouteflika, pour ne pas dire « l’accident Bouteflika » avec tout ce qu’il charrie comme tares, carences et insuffisances, voire même satisfactions coûteuses, tournée définitivement.

    Le 05 Juillet 2012 pourrait être le départ d’une Nouvelle Algérie, en rupture radicale avec les pratiques de celle qui a prévalu jusqu’à cette date symbolique, essentiellement dominée par la mentalité cupide et obstinée du clan d’Oujda.

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

    http://contreleclandoujda.centerblog.net

  2. Slimane dit :

    Gloire aux martyrs
    aux chef honnetes de la révolution

    vive l’algérie

    pour une 2eme republique

  3. Ayrad dit :

    Un peuple auquel on a confisqué 2 révolutions(nov54/oct88)et 2 indépendances(jui62/Fev89)ne peut etre que déprimé et frustré à vie pour ne pouvoior faire confiance à personne. Heureusement que des hommes commes H.A.Ahmed existent qui ont permis la jonction entre les differentes générations de militants sincères.Dda l’HO ,Mehri,Hamrouche etc… doivent tapper fort cette fois-ci pour ne pas rater ce tournant décisif de l’histoire. Nos glorieux ainés peuvent alors se permettre de prendre leur retraite en ayant réussi à passer le flombeau et à mener à bon port le sacréfice du peuple Algerien por la dignité,la liberté et la démocratie.Décidement H.A.Ahmed a encore du pain sur la planche car il symbolise à lui seul le combat de tout un peuple donc son éspoir. A Dda L’HO encore un effort et l’histoire vous le reconnaitra comme toujours,merci.

  4. Lettre du 1er Novembre 1954 dit :

    Le Grand Manitou de la Paix Justice Droit de l’Homme Democratie et Souverainete de l’Algerie veille toujours sur l’Algerie.

    Cet Homme Historique avec son parcours de combattant, INCROYABLE!

    -un jeune garcon de 11 ans oú il ecopa d’une nuit en prison,

    -un lycéen de Ben Aknoun á 16 ans il commenca sa vie politique et devint militant du PPA…

    -á peine quelques années il lanca l’idée de l’Organisation Secrete OS pour faire bouger les choses et Mohamed Belouizdad etait le chef mais il succomba á cause de sa maladie alors le jeune Ait-Ahmed pris les commandes et sa premiere initiative organisa le HoldUp de la poste d’Oran pour engranger l’argent á l’OS… il s’en chargea lui-meme de la formation militaire de plus 2000 moudjahidines.

    Apres un complot Berberiste l’obligea de laisser sa chefferie de l’OS á Ben Bella qui etait connu comme un ex. sergent et medaillé de l’armée francaise,…bref!

    Juste á peine quelques mois, la police francaise avait arreté plusieurs membres de l’OS dont Ben Bella avec des documents de l’OS.

    ps: et si Ben Bella parle de cette episode … hein?
    nous esperons qu’il becaille pour les generaux futurs.

    Y’a-t-il un journaliste digne qui peut l’approcher et lui extraire certaines verités historiques?

    Ce qui obligea Ait-Ahmed á rentrer dans la clandestinité et mettre le cap vers l’exterieur, le destin et devint avec son abnegation le Pere de la Diplomatie Algerienne. De Bandong oú il presenta la cause Algerienne qui fut porté á l’ONU et obligea la delegation francaise coloniale á quitter l’hemicycle de l’ONU et il avait ouvert le bureau du FLN á New-York.

    Non seulement ca,
    -il avait aussi soutenu le congrés de la Soummam du Maitre Abane Ramdane
    -il avait GUEULÉ sur le visage,

    « PRIMAUTÉ DU CIVIL SUR LE MILITAIRE! » etait la decision sacré de la plateforme de la Soummam,

    de l’agent de la DST Bouteflika escorté par cette police coloniale dans la prison de la santé pour sonder les chefs historiques á savoir :
    Lacheraf, Khider, Benbella, Boudiaf et Ait-Ahmed.

    Algerienne – Algerien

    le redacteur en chef de la lettre du 1er Novembre 1954 Mr. Hocine Ait-Ahmed

    Le colonialiste Pierre est parti mais il avait seulement changé de nom apres 1962 il s’appelle Ahmed, Houari, Chadli, Kafi, Liamine, Bouteflika…

    La lettre de Novembre est toujours d’actualité en 2011,

    Texte intégral du premier appel adressé par
    le Secrétariat général du Front de libération nationale
    au peuple algérien
    le 1er Novembre 1954

    PEUPLE ALGÉRIEN, MILITANTS DE LA CAUSE NATIONALE,

    A vous qui êtes appelés à nous juger (le premier d’une façon générale, les seconds tout particulièrement), notre souci en diffusant la présente proclamation est de vous éclairer sur les raisons profondes qui nous ont poussés à agir en vous exposant notre programme, le sens de notre action, le bien-fondé de nos vues dont le but demeure l’indépendance nationale dans le cadre nord-africain.

    Notre désir aussi est de vous éviter la confusion que pourraient entretenir l’impérialisme et ses agents administratifs et autres politicailleurs véreux.Nous considérons avant tout qu’après des décades de lutte, le mouvement national a atteint sa phase de réalisation. En effet, le but d’un mouvement révolutionnaire étant de créer toutes les conditions d’une action libératrice, nous estimons que, sous ses aspects internes, le peuple est uni derrière le mot d’ordre d’indépendance et d’action et, sous les aspects extérieurs, le climat de détente est favorable pour le règlement des problèmes mineurs, dont le nôtre, avec surtout l’appui diplomatique de nos frères arabo-musulmans. Les événements du Maroc et de Tunisie sont à ce sujet significatifs et marquent profondément le processus de la lutte de libération de l’Afrique du Nord. A noter dans ce domaine que nous avons depuis fort longtemps été les précurseurs de l’unité dans l’action, malheureusement jamais réalisée entre les trois pays.
    Aujourd’hui, les uns et les autres sont engagés résolument dans cette voie, et nous, relégués à l’arrière, nous subissons le sort de ceux qui sont dépassés. C’est ainsi que notre mouvement national, terrassé par des années d’immobilisme et de routine, mal orienté, privé du soutien indispensable de l’opinion populaire, dépassé par les événements, se désagrège progressivement à la grande satisfaction du colonialisme qui croit avoir remporté la plus grande victoire de sa lutte contre l’avant-garde algérienne.
    L’HEURE EST GRAVE !
    Devant cette situation qui risque de devenir irréparable, une équipe de jeunes responsables et militants conscients, ralliant autour d’elle la majorités des éléments encore sains et décidés, a jugé le moment venu de sortir le mouvement national de l’impasse où l’ont acculé les luttes de personnes et d’influence, pour le lancer aux côtés des frères marocains et tunisiens dans la véritable lutte révolutionnaire.
    Nous tenons à cet effet à préciser que nous sommes indépendants des deux clans qui se disputent le pouvoir. Plaçant l’intérêt national au-dessus de toutes les considérations mesquines et erronées de personnes et prestige, conformément aux principes révolutionnaires, notre action est dirigée uniquement contre le colonialisme, seul ennemi et aveugle, qui s’est toujours refusé à accorder la moindre liberté par des moyens de lutte pacifique.
    Ce sont là, nous pensons, des raisons suffisantes qui font que notre mouvement de rénovation se présente sous l’étiquette de FRONT DE LIBÉRATION NATIONALE, se dégageant ainsi de toutes les compromissions possibles et offrant la possibilité à tous les patriotes algériens de toutes les couches sociales, de tous les partis et mouvements purement algériens, de s’intégrer dans la lutte de libération sans aucune autre considération.
    Pour préciser, nous retraçons ci-après, les grandes lignes de notre programme politique :
    BUT : L’Indépendance nationale par :
    1) La restauration de l’Etat algérien souverain, démocratique et social dans le cadre des principes islamiques.
    2) Le respect de toutes les libertés fondamentales sans distinction de races et de confessions.
    OBJECTIFS INTÉRIEURS:
    1) Assainissement politique par la remise du mouvement national révolutionnaire dans sa véritable voie et par l’anéantissement de tous les vestiges de corruption et de réformisme, cause de notre régression actuelle.
    2) Rassemblement et organisation de toutes les énergies saines du peuple algérien pour la liquidation du système colonial.
    OBJECTIFS EXTÉRIEURS:
    - Internationalisation du problème algérien.
    - Réalisation de l’Unité nord-africaine dans le cadre naturel arabo-musulman.
    - Dans le cadre de la charte des Nations Unies, affirmation de notre sympathie à l’égard de toutes nations qui appuieraient notre action libératrice.
    MOYENS DE LUTTE :
    Conformément aux principes révolutionnaires et compte tenu des situations intérieure et extérieure, la continuation de la lutte par tous les moyens jusqu’à la réalisation de notre but.
    Pour parvenir à ces fins, le Front de libération nationale aura deux tâches essentielles à mener de front et simultanément : une action intérieure tant sur le plan politique que sur le plan de l’action propre, et une action extérieure en vue de faire du problème algérien une réalité pour le monde entier avec l’appui de tous nos alliés naturels.
    C’est là une tâche écrasante qui nécessite la mobilisation de toutes les énergies et toutes les ressources nationales. Il est vrai, la lutte sera longue mais l’issue est certaine.
    En dernier lieu, afin d’éviter les fausses interprétations et les faux-fuyants, pour prouver notre désir de paix, limiter les pertes en vies humains et les effusions de sang, nous avançons une plate-forme honorable de discussion aux autorités françaises si ces dernières sont animées de bonne foi et reconnaissent une fois pour toutes aux peuples qu’elles subjuguent le droit de disposer d’eux-mêmes.
    1) La reconnaissance de la nationalité algérienne par une déclaration officielle abrogeant les édits, décrets et lois faisant de l’Algérie une terre française en déni de l’histoire, de la géographie, de la langue, de la religion et des mœurs du peuple algérien.
    2) l’ouverture des négociations avec les porte-parole autorisés du peuple algérien sur les bases de la reconnaissance de la souveraineté algérienne, une et indivisible.
    3) La création d’un climat de confiance par la libération de tous les détenus politiques, la levée de toutes les mesures d’exception et l’arrêt de toute poursuite contre les forces combattantes.
    EN CONTREPARTIE :
    1) Les intérêts français, culturels et économiques, honnêtement acquis, seront respectés ainsi que les personnes et les familles.
    2) Tous les français désirant rester en Algérie auront le choix entre leur nationalité et seront de ce fait considérés comme étrangers vis-à-vis des lois en vigueur ou opteront pour la nationalité algérienne et, dans ce cas, seront considérés comme tels en droits et en devoirs.
    3) Les liens entre la France et l’Algérie seront définis et feront l’objet d’un accord entre les deux puissances sur la base de l’égalité et du respect de chacun.
    Algérien ! nous t’invitons à méditer notre charte ci-dessus. Ton devoir est de t’y associer pour sauver notre pays et lui rendre sa liberté ; le Front de libération nationale est ton front, sa victoire est la tienne.
    Quant à nous, résolus à poursuivre la lutte, sûrs de tes sentiments anti-impérialistes, nous donnons le meilleur de nous-mêmes à la patrie.
    1er Novembre 1954
    Le Secrétariat national

  5. Dr. Amina/Amin dit :

    Le pouvoir mercenaire de 1962 á nos jours n’a qu’une seule issue :

    la lettre de Mr. Mehri est dans le bureau des decideurs et leur marionnette Bouteflika qui est plus dangereux que le tyran Qaddafi.

    Ainsi est prescrit par le Vent de la liberation des peuples que vous avez opprimé pendant plus de 48 ans.

    Finito vos histoires de terroristes musulmans que vous avez crée dans vos laboratoire de la fraude.

    Tous les peuples du monde ne vous croit pas sauf certains gouvernements et politiciens corrompus qui vous soutiennent pour leur propre interet particulier.

    Vous (pouvoir mercenaire) etes auto achevés.

    Le grand Manitou de la Paix Justice des Droits de l’Homme de la Democratie et de la Souveraineté du Peuple vous surveille et il est l’Ange gardien de l’Algerie de Libre qui se dessine.

    Algerienne – Algerien
    le plan « B » est en cours

    Le Vent de la liberté souffle et il vient du Ciel divin.

  6. mouloudamalou dit :

    Je suis très heureux de prendre connaissance des réactions objectives et salvatrices de messieurs Abelhamid MEHRI et Hocine AIT-AHMED,personnalités à l’adresse desquelles et parmi d’autres j’ai lancé un appel le 15 fevrier sur ce blog.

    Néanmoins, considérant l’urgence de l’heure, nous les algériennes et les algériens partisans de la paix et de la fraternité pour tous les enfants de ce pays qui nous est cher, réclamons aussi la réaction convergente d’autres personnalités nationales crédibles qui aspirent à un changement pacifique vers la démocratie.

    A ce titre les contributions de messieurs:
    Ahmed BENBELA, Ahmed Taleb EL IBRAHIMI et Mouloud HAMROUCHE sont souhaitables pour
    asseoir un processus de démocratisation
    véritable dans la voie pacifique.

    Il est aussi fort intéressant la proposition émise par monsieur Djamel ZENATI à savoir: Un congrès de l’opposition.

    L’Algérie appartient à tous ses enfants du nord au sud, de l’est à l’ouest

    VIVE L’ALGERIE,VIVE SON PEUPLE

    GLOIRE A NOS VALEUREUX CHOUHADA

  7. Mourad dit :

    Merci Monsieur Ait Ahmed pour cette bouffée d’oxygène.Ce dont les Algériennes et les Algériens ont vraiment besoin, c’est d’avoir un repère lumineux qui les guideraient vers le salut, ils neveulent plus d’illusions car ils ont en vu assez.Le peuple veut le changement car il sait bien qu’il le mérite!Le changement apparait pour les uns comme ce réveil qui les « sauve » d’un long et terrible cauchemar, une sorte de délivrance;pour les autres c’est beaucoup plus compliqué, car pour eux , le changement exigerait plus de sacrifices, plus de présence au moment ou ils frôlaient le seuil de la résignation.Monsieur Ait Ahmed connait trop bien ce sentiment, celui qui incarne la solitude et la peur d’être abandonné.C’est parce qu’il aime son pays et son peuple, qu’il tente encore une fois, de nous éclairer le chemin, de nous encourager à nous surpasser.Merci, merci grand Monsieur.

  8. Anonyme dit :

    pour une seconde republique!

  9. NARMOTARD dit :

    « Hocine Aït Ahmed:La pratique citoyenne effective permettra la mobilisation patriotique de notre peuple », dites-vous.

    D’abord, que signifie précisément « la pratique citoyenne effective » ?

    C’est ce qu’enseigne l’éducation populaire, selon des experts en la matière consultés à travers internet.

    Le sens de l’éducation populaire consiste, en effet, à chercher sans cesse les voies originales d’une meilleure qualité de vie, de lutte contre les oppressions politiques, les exploitations économiques et les assujettissements identitaires qu’une culture dominante, marchandisée, voudrait nous faire prendre pour un progrès ou bien pour une évolution inéluctable.
    Car la citoyenneté n’est pas suivisme, mais compétition et révolte, autant qu’intégration et rupture.
    Elle est portée par le poids moral et matériel des citoyens du peuple enseigné. D’où l’importance de la qualité de nombreux débats contradictoires dans la libre et apaisée expression sans exclusive citoyenne.

  10. Belaid dit :

    Si nous sommes vraiment un peuple , sortant dehors pacifiquement et demandons ou appelons Hocine Ait Ahmed de rentrer au pays et de mettre de l’ordre.
    Ait Ahmed , ne refusera pas cette fois ci de prendre les destinées du pays car c’est le peuple qui le lui demande et non les manipulateurs , les corrompus , les vampires , la peste , le cholera qui le lui demandent comme , ils l’ont fait en 1991 après le coup d’Etat .
    Bin sur , tout le monde a compris à qui je fais allusion : les décideurs qui ont tout le temps décidé à nos place , cette SM ( DRS )qui ne recule devant rien .
    Sommes nous du Ghachi

  11. Ernesto "Che" Guevara dit :

    à partir de maintenant,ont peux fort bien comprendre,que ait-ahmed a assaassiné Ali Mecili

  12. Allah Akbar! dit :

    Non, Ernesto « Che » Guevara: C’est le pouvoir qui l’a tué! Pourquoi ? Parce qu’il a désobéi !!

  13. slam dit :

    On a toujours parlé d’initiative des « TROIS ».
    Au jour d’aujourd’hui,le peuple algérien n’a pas encore reçu de signal de la part de ces trois hautes personnalités.
    Un espoir,demeure encore.Cette lettre de Abdelhamid MEHRI adressée à Bouteflka et approuvée par une deuxième très haute personnalité révolutionnaire, va-t-elle être suivie par une troisième initiative,celle de Hamrouche,pour boucler la boucle? C’est cela l’espoir!
    Verra-t-on ,dans les semaines qui viennent,un appel de ces trois hautes personnalités,au Peuple Algérien de faire un Grand Effort,de se lever tel un seul Homme pour réclamer la Démocratie dans notre pays ? Ceci est aussi un autre Grand Espoir !
    Attendons et espérons toujours! En tout cas la lettre de MEHRI adressée à Bouteflika,est pour le moins très explicative surtout qu’elle a l’adhésion de ce Monument de la Politique Nationale et Internationale,je cite le Docteur AIT AHMED Hocine,Président du Front des Forces Socialistes!

  14. kabyle dit :

    je soutiens avec enthousiasme la propositon de M:abdelhamid Mehri du projet d’alternative démocratique crédible et qui ,a déjà trouvé un formidable élan de solidarité de la part de différentes catégories de la société civile , auquelles le régime politique actuel a denié le droit fondamental à la participation effective au débat public et l’expression de son point de vue d’une manière sereine et dans le cadre démocratique .cette initiative ,permettra à tout le peuple algerien de prendre son avenir en main et récuperer le droit à l’autodé-términation confisqué par certains oficiers de l’armée et quelques « cadres révolutionnaires ».j’en demeure pas moins convaincu que c’est le chemin qui menera notre pays à un Etat démocratique.

  15. kamel ta dit :

    sadi khorda il veulle de nous salir de gouatimala agouatipior de boutef a toufik

  16. belkacimi mohamed dit :

    On parle depuis quelque temps d’un appel du 1er Novembre 1954 et de la Plate forme de la soummam modifié.Si tel estle cas pourquoi les hommes de Novembre 1954 encore vivants et ayant participé à celle ci ne nous procure pas les textes originaux de ces deux communiqués,pour le ver tout equivoque.On ne peut à mon avis pas construire un avenir pour l’Algerie en partant d’une hypotheses fausses c.à.d avec un doute au depart.
    Merci.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER