Commune d’Amizour: Deux ou trois choses à propos de bilan…

amizourrondpoint.jpgAbderahmane. Zenati (Citoyen de la commune d’Amizour )

Ceux qui ont mis à genoux et défiguré  la commune pendant ces sept  dernières années, ne peuvent pas, aujourd’hui, s’amener,  et comme si de rien n’était, se présenter en «sages» et en donneurs de leçons et oser parler de développement de la commune.  De quel développement peuvent-ils parler ? Oui, celui du clientélisme, des passe-droits, de la dégradation du cadre de vie du citoyen, de favoritisme dans les recrutements, et j’en passe. La commune est un extraordinaire bourbier et un vaste bazar.  

Il est inconséquent de parler de bilan d’une APC quand cette APC, elle-même, n’a aucune existence effective et aucune prise sur le quotidien des citoyens. C’est l’état de délabrement généralisé et jamais égalé de la commune qui parle pour elle… Nul besoin de bilan ! Vous êtes en dépôt de bilan… D’ailleurs, mêmes les plus fervents supporters de « l’équipe qui gagne contre sa commune » le disent. Pas publiquement, mais le pensent et le disent du bout des lèvres. On comprend pourquoi…

Quand on entend des « directeurs » de conscience parler de « l’abus d’autorité des services de sécurité lors des barrages de contrôle », ce qui n’est pas une révélation en soi, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond ! Voilà, qu’on se rend compte que les services de sécurité pratiquent l’abus d’autorité ! On vient d’inventer le fil à couper le beurre !

Il a donc fallu, pour certains, attendre 2011 pour se rendre compte que les éléments des services de sécurité se comportent en shérifs et pas uniquement lors des barrages. C’est bien de s’actualiser et de se mettre à la page, d’autant que les échéances électorales ne sont pas si loin. On se remet à l’ouvrage…  

Pour être conséquent avec soi même et consistant avec ses convictions, il convient, d’abord d’évoquer et dénoncer les abus de tous genres de cette même « APC » et ses dépassements à longueur de journée.

Il n’est pas évident d’accorder du crédit à ceux qui ont renié les combats sur lesquels, naguère,  ils ont fondé leur promotion. Ils ne sont pas en position d’appeler leurs concitoyens à en mener d’autres. Le bon sens et la clairvoyance veulent d’abord faire son propre bilan. Autre chose n’est que … pire diversion.

La seule chose à présenter, dans de telles circonstances et, place et lieu  d’un bilan, c’est plutôt et surtout  des excuses publiques à sa population, pour pouvoir espérer quitter la scène dignement…

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER