Rachid Boudjedra: « Le système algérien n’est pas dictatorial »

rachidboudjedratimimounl1175x130.jpegDans un entretien accordé au quotidien El Watan http://www.elwatan.com/entretien/rachid-boudjedra-pour-la-revolution-mais-pas-comme-ca-26-02-2011-113515_121.php, l’écrivain Rachid Boudjedra qualifie le pouvoir algérien de rentier, d’autoritaire, mais pas de dictarotial. «Les revendications de ces marches (CNDC) sont politiques et uniquement politiques. On demande la démocratie mais qu’est ce que la démocratie ? Je suis contre ce pouvoir depuis 1962 qui est le même en fin de compte; un pouvoir rentier, autoritaire, pas du tout dictatorial comme on le dit (…) Il y a des espaces de démocratie et d’expression évidentes dans notre pays », souligne Boudjedra.  Il n’ y a pas une censure officielle sur tel livre… 

L’intellectuel Boudjedra ne vit-il pas en Algérie ? A-t-il oublié qu’en 2009, les services de sécurité avaient procédé à la saisie du livre «Poutakhine, journal presque intime d’un naufragé» de Mehdi Djazairi, à l’occasion de l’inauguration du Salon international du livre d’Alger ? A-t-il oublié la censure du livre de Mohamed Benchicou, « Les géoles d’Alger » ? Selon Rachid Boudjedra, il y a des espaces de libertés et de démocratie évidents dans notre pays. Il y a une grande liberté de création. Mes livres passent de chez moi à l’imprimerie (…) Nous n’avons pas une censure officielle sur tel livre, tel film ».  (…) « Et puis nous avons une presse libre. Personne ne peut en douter. Il y a des poursuites en diffamation mais ça, c’est justement le jeu démocratique. Ce concept de la démocratie qui est bradé comme un épouvantail reste flou », ajoute l’ami de Khalida Toumi.  El Mouhtarem

Commentaires

  1. Ameziane dit :

    Boudjedra était le responsable de la censure à la SNED,pendant longtemps.
    Ainsi,il avait étouffé bon nombre d’écrivains. Ce mégalomane voulait etre le seul à émerger. Le Régime militaire
    s’en accomodait,Boudjedra bannissait toute critique contre le Pouvoir dictatorial…

    Toute honte bue,il était venu témoigner en faveur du Criminel Nezzar à son procès au TC de Paris. Celui-ci avait soutenu le Coup d’Etat de 1992 qui
    visait réellement à reconfigurer la domination ou suprématie de la Caste militaro-mafeuse des Généraux criminels.

    Boudjedra fait parti du PAGS, un
    « parti satellite » de La Junte dictatoriale d’Alger. Le staff de ce parti est connu pour ces accointances avec la police politique.

    Je vous invite à lire le témoignage d’un militant persécuté.

    http://www.lequotidienalgerie.org/2011/02/23/temoignage-dun-ex-militant-alliance-contre-nature-securite-militaire-%e2%80%93-pags/

  2. daoud k dit :

    Plus pourri que Boudjedra tu meurs.
    Lui qui faisait partie de la cour que Chadli baladait pendant ses voyages officiels
    Lui qui a été le témoin de Nezzar au proc7s de Souaïdia en compagnie de Ghozali and co (la honte)
    lui qui a eu recours à un interprète libanais pour traduire sa prose en arabe
    Grossier, vulgaire personnage qui sent mauvais quand il vient à Alger
    Et je suis poli !

  3. Tag dit :

    Primo : L’anetellectuel Boudjedra ne vit pas en Algérie.
    Secondo : Il n’a rien produit de sérieux pour s’accaparer du titre de ..telectuel.
    Tertio : Il ne peut pas être l’ami d’une femme. Lui le narcissique.

  4. justice&verite dit :

    Nous reagissons contre les actes et faits de certaines brebis galleuses qui font plus de mal que leurs sponsors les generaux mercenaires d’algerie!

    é bien chers ami(e)s j’ai pas envie d’ajouter mon crachat sur cette vermine saleté de l’humanité car il en a eu sur sa gueule bien merité.

    Les ratons de l’humanité menteurs ne valent rien dans les vraies democraties mais celles de facades ils sont des roitelets.

    N’avait-il pas soutenu avec certains lecheurs de bottes « un tel-lectuel » zaama contre l’ingerence des ONG sur la verité des crimes humanitaires en algerie pour une commission d’enquete internationale libre et independante?

    Ghetti el-bir beghtah!
    couvrir le puit par son couvercle!
    Normal!

  5. Sielgat dit :

    Sincèrement vous les croyez ces gens la, qui se disent démocrates et qui déversent leur fiel dés qu’une personne exprime son avis.
    Vous nous donnez un gout de ce que sera l’Algérie avec des gens pareil au pouvoir. Alors quelle différence y a t il entre Daoud k,Amézine,slamrous d’un coté et belkhadem de l’autre? Eh bien moi je dis qu’il y a aucune.Kayen eli yaklou oy kayen eli ma taratlouch.je traduis « il Y a ceux qui mangent et il y a ceux qui n’ont pas eu l’occasion de manger ».
    C’est pas comme ça quant va se débarrassez des la mafia

  6. Neil dit :

    J’avais mis un commentaire qui n’était pas passé. Je recommence et voici le contenu: Boudjedra qui n’a écrit que des inepties pour se targuer du qualificatif d’intellectuel m’a toujours fait, sur ce plan, l’effet d’un défoncé qui élucubre à l’envi. Quant à ses qualités humanistes, je demande à voir et je me le rappele appelant à décerner le nobel de la paix à Chadli. Qu’il vienne, à la moindre opportunité et sur commande, nous donner des leçons, lui qui a mangé (et continue de manger) à tous les rateliers, je le trouve puéril. Lui accorder tous ces commentaires est à mon sens un honneur usurpé pour un sujet si insignifiant. Je lui conseille de retourner voir sa « copine » de Paris qui l’adulait dont c’est le mêtier de prodiguer des consolations, surtout à des gens qui y mettent le prix pour voir leur égo gonfler.

  7. ROCHDI dit :

    Encore un opportuniste …

  8. gaya.con dit :

    Quand on est réfugié de Tunisie, solidarité oblige!

  9. NETIZEN dit :

    Rachid Boudjedra est un écrivain, mais n’est pas politicien. Alors on ne doit pas tenir compte de ses paroles. Avec ce genre d’individus on peut illusionner le peuple.
    Si Boudjedra qualifie le pouvoir algérien autoritaire ça veut dire : Autocratique, autoritaire, despotique, discrétionnaire, impérieux, totalitaire, tyrannique etc.
    En effet le pouvoir algérien est un tout dans le tout. Il est socialiste, libéral, islamiste, gauchiste, droitiste, démocrate, dictateur, mafieux, sanguinaire, criminel, il porte vraiment plusieurs caractéristiques c’est du mosaïque. Et avec toutes ces qualités il veut protéger son existence et sa persistance.

  10. adel dit :

    Il symbolise le larbin pur et dur ; celui qui mange à tous les rateliers . Pour lui ce système est un paradis terrestre parce que » tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute  » dixit la fontaine .Des gens comme ça il y en a des tas , il suffit d’aller du coté des hôtels où sont hébergés les pauvres députés pour les voir , ils sont facilement reconnaissables à leurs costumes brillants et leurs yeux vitreux à force de regarder tout le monde.

  11. souraya dit :

    salem
    notre pourit régime mobilise apparement tout ces serviteure pour prouver a tout le monde que tout va bien en algerie tout le monde a vendu ses principe y comprit les écrinen.ils sont pret a tout vendre peuple meme lalgerie pour leur bienfait

  12. Messabih dit :

    Rachid Boujedra est le Kadhafi de la litterature en Algerie;kadhafi avec son livre vert voulant refondre et refaire le monde à travers sa folie genocidaire,a beaucoup d’emules en Algerie..
    Les evenements historiques que nous vivons dans les pays arabes,demontrent
    avec faits et arguments la faillite des systemes fermés et repressif …
    Il faut aller vers les GOULAG de Russie pour le comprendres !

  13. NARMOTARD dit :

    « Rachid Boudjedra: Le système algérien n’est pas dictatorial », dites-vous.

    Cette personne ne semble semble guère souffrir de la dictature du régime politique de la RADP. C’est aussi son droit de l’exprimer librement et publiquement. Mais, en tant que lettré, il serait, me semble-t-il, plus instruit encore sur la définition du concept
    « dictature », en lisant les définitions suivantes:

    • Définition de la dictature :

    • Encyclopædia Universalis : « La dictature est un régime politique autoritaire, établi et maintenu par la violence, à caractère exceptionnel et illégitime. Elle surgit dans des crises sociales très graves, où elle sert soit à précipiter l’évolution en cours (dictatures révolutionnaires), soit à l’empêcher ou à la freiner (dictatures conservatrices). Il s’agit en général d’un régime très personnel ; mais l’armée ou le parti unique peuvent servir de base à des dictatures institutionnelles. »
    • Dictionnaire de la politique (Hatier) : « La dictature se définit comme un régime arbitraire et coercitif, incompatible avec la liberté politique, le gouvernement constitutionnel et le principe de l’égalité devant la loi. »
    • Dictionnaire culturel (Le Robert) : une dictature est une « concentration de tous les pouvoirs entre les mains d’un individu, d’une assemblée, d’un parti ; organisation politique caractérisée par cette concentration de pouvoirs », (il cite comme exemple entre autres Cromwell et les Jacobins), et un dictateur est une « personne qui après s’être emparé du pouvoir l’exerce sans contrôle » ou une « personne qui exerce le pouvoir dans un régime qu’on peut à juste titre qualifier de dictature. »

  14. Messabih dit :

    Quand lui Boudjedra,partait à Paris tres souvent,en ce temps là,nous,on lisait
    notre Louis Pauwels,et « le matin des magiciens ».
    Le climat communiste qu’ils ont imposé ,et PAGSIste…

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER