Des chanteurs kabyles soutiennent Ould Ali

panierdepains.jpgddk.jpgDes artistes kabyles saluent « la dynamique enclenchée au sein du secteur de la culture à Tizi-Ouzou », rapporte la DDK. La liste comprend Nouara, Akli Yahiatene, Mohamed Allaoua, Boudjemaa Agraw, Ideflawen, Karim Abranis, Ali Meziane, Taleb Tahar, Djilali Hammama, Dehak Moh… « Depuis quelques années, le secteur de la culture à Tizi-Ouzou vit au rythme d’un dynamisme soutenu qui redonne espoir à tous les acteurs de l’action culturelle et artistique de la région », affirment les « artistes ». Akli Yahiatene chantait bel et bien « Ya latif zman yekhser… » El Mouhtarem

Commentaires

  1. Baltaguière en chef dit :

    Rappel des lignes de discours à tous les baltaguins de service :

    - Les algériens ont déjà fait leur révolution pour la démocratie en 1988. C’est à dire 23 ans avant la Tunisie, et l’Égypte, et la Libye et tous les autres qui vont suivre…

    - Nous sommes donc une démocratie depuis 23 ans déjà et nous n’avons pas besoin d’une autre révolution ni d’une autre démocratie. Cela ne sert à rien puisque nous ne sommes pas comme les autres qui viennent juste de se réveiller. Rien avoir et aucune comparaison possible à faire. D’ailleurs les revendications des algériens se limitent juste aux prix de l’huile et du sucre… rien de politique là-dedans.

    - Cette révolution nous a valu une décennie de «guerre civile» (insister lourdement sur cette expression), de souffrances, de violences, de morts, de terrorisme, mais heureusement que l’homme providentiel que toute l’Algérie attendait nous a enfin été envoyé en 1999 pour nous sortir des ténèbres, mettre un terme à tout cela, nous montrer le chemin de la lumière et nous apporter la paix, la prospérité et la richesse…

    - Le peuple algérien ne veut donc pas retomber dans le «chaos» (insister sur ce mot et le répéter indéfiniment) qui a marqué cette décennie noir, rouge et surtout verte et/ou kaki… Al-hamdoulillah, le peuple est très bien comme il est maintenant. Depuis que notre guide éclairé Bouteflika nous a été envoyé, nous pouvons nous déplacer sans problèmes et à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit sur tout le territoire national en toute sécurité sans se faire trucider ou égorger… Sauf à Alger, un jour seulement par semaine, où il est encore difficile de marcher vu le nombre impressionnant de policiers mobilisés pour assurer la sécurité du citoyen, encore menacé par les attentats terroristes (répéter encore et encore le mot «terrorisme»), surtout depuis la levée de l’état d’urgence décidé par notre bien aimé Bouteflika.

    - Non, nous ne manquons absolument de rien et nous n’avons besoin de rien d’autre que de notre bien aimé Bouteflika international qui nous manque tant et dont nous avons, heureusement, des nouvelles à travers certains de ses illustres visiteurs étrangers qui se précipitent et font la chaîne pour l’écouter et s’abreuver de sa sagesse infinie, mais aussi pour le féliciter et s’inspirer des grandes réformes inédites qu’il compte entamer dans un proche avenir imminent. Nous sommes chanceux et heureux de l’avoir à nous seuls. Tout le monde nous l’envie et nous le jalouse.

    - Et puis, il faut aussi le dire et le répéter : c’est bien grâce à la Baraka et au génie de notre saint Bouteflika international, reconnue et certifiée par toutes les zaouiates du pays, que l’Algérie est devenue aussi prospère et aussi riche, mais ce n’est pas de sa faute si les ministres de son gouvernement sont vieux, incompétents et ne savent même pas comment redistribuer cette richesse en dehors des circuits traditionnels. Il va d’ailleurs bientôt tous les changer… dans un proche avenir imminent, et nommer d’autres hommes qui l’aiment autant que nous tous et en qui il peut avoir une plus grande confiance encore.

    - En attendant, il a décidé de prendre les choses en main, par lui-même et comme un grand, pour régler les quelques soucis de logement, de chômage et d’autres broutilles de ce genre… qui ne sont pas pires que dans d’autres pays, et mêmes ceux classés parmi les plus riches et les plus avancés de la planète. Parfois, c’est même le contraire. Les chiffres de l’ONS, validés par le FMI et la Banque Mondiale, sont d’ailleurs là pour le prouver (se référer exclusivement et scrupuleusement aux fiches établies et mises à votre disposition à cette effet).

    - Vous verrez par vous-mêmes que Bouteflika va éradiquer la corruption qui n’existait pas autant avant son arrivée. Ce sont les autres, les méchants et les jaloux profiteurs, qui en sont responsables, pas lui ni ses frères. La preuve, dès qu’un de ses amis d’enfance et de confiance, qu’il a nommé au gouvernement en tant que ministre de l’énergie et de la Sonatrach, a été à peine soupçonné de «rumeurs insistantes de corruption et de détournement de deniers publics», il l’a démis de ses fonctions, dans un proche avenir imminent, sans la moindre hésitation ou tergiversation.

    - Non, notre bien aimé guide Bouteflika ne badine jamais avec les questions de probité et d’intégrité de ses ministres même s’ils étaient ses propres frères. Il tient cela de l’époque où il était encore jeune ministre des affaires étrangères. Aujourd’hui, beaucoup pensent que le ministre de l’énergie et de la Sonatrach, ami d’enfance et de confiance que Bouteflika a nommé et écarté du gouvernement, n’a été qu’une victime de l’intransigeance légendaire et internationale de Bouteflika. D’autant plus que la justice, pourtant plus aveugle que partout ailleurs dans le monde, n’a finalement rien trouvé à reprocher à ce pauvre ministre, devenu aujourd’hui chômeur et sans revenu pour nourrir ses enfants, puisqu’elle n’a même pas jugé nécessaire de l’entendre sur cette scabreuse «rumeur insistante sans fondements». Ce qui confirme donc son innocence…

    - Bref, c’est pour tout cela que le peuple aime son guide éclairé Bouteflika et le veut comme président à vie. D’ailleurs, perspicace, intelligent et prévoyant comme il est, Bouteflika avait même anticipé cela. Toujours à l’écoute, il a voulu en faire la surprise à son peuple, toute en finesse, toute en douceur et avec toute la classe qu’on lui connaît, sans déranger le moindrement son peuple dont la quiétude lui importe beaucoup. Il est ainsi allé jusqu’à amender la Constitution pour devancer et répondre aux vœux et aux attentes inexprimés de son peuple qui l’aime plus que tout au monde. Il y’en a même qui sont prêts, chaque jour que Dieu fait, à s’immoler pour lui…

    - Oui, le peuple aime et adore Bouteflika. La preuve, des algériens, issus de cette jeunesse qui a conduit récemment une émeute générale à travers le pays rien que pour dénoncer les ennemis et les jaloux qui lui veulent du mal et sabotent son programme au sein de son gouvernement, continuent à ce jour à lui manifester leur soutien indéfectible et inconditionnel. Ils le font d’ailleurs tous les samedi matin à Alger…

    (à suivre)

    La Baltaguière en chef.

  2. el moukhabaratis dit :

    NB: j’ai enlever l’adresse de la fille par respect. d,autre viendont au moment opportun. bonne lecture

    De: ouldali elhadi
    Objet: Heureuses retrouvailles!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    À: « …………..fr>
    Date: Jeudi 3 Mars 2005, 18h52

    Salut ma chére Faidaaaaa
    L’immense plaisir de lire de tes nouvelles est pleinement partagé ma chére et adorée faida
    C’est vraiment une agréable et séculente surprise je ne sais si tu vas me croire en te disant que tu n’as jamais quitté mes pens et que j’ai touijr souhaité te revoir prendre attache avec toi si je ne l’ai pas fais la mort ds l’àme tu dois deviner pourquoi,
    Mais enfin l’essentiel est que tu soit là faida des fore’ts de maqam echahid de celle qui venait ches moi des moments inoubliable d’intense souvenirs de joie de plaisir d’amour sopus des arbres et des sentiers de verdure…!!! Crois moi que je suis encore fidèle à ces moments qui m’ont profondément marqués
    Excité! comt ne le serai je pas!
    Je te rassure ma chére que je suis seul à lire mes méssa c’est une boite pérs à toi aussi de faire attention
    T e reçevoir(rire!!!) et comment avec joie et je te promets qu’on va féter l’évènement!! qu’est tu en dis,
    Que fais tu? Où est tu? Que deviens tu ? J’ai soif de tes nouvelles
    En attend je te f milles et une bises…comme tu les aim
    A plus et rép vite El Hadi

    ——————————————————————————–
    Celebrate Yahoo!’s 10th Birthday!
    Yahoo! Netrospective: 100 Moments of the Web

  3. Nirvana dit :

    Des artistes vous dites? ce sont des petits amateurs qui font du n’importe quoi, dans un pays qui se respecte ces gens restent à la maison.

  4. Ghilas dit :

    FAUT COMPRENDRE QUE ; « KFANE YERGAZEN », dans le temps grace a « THIROUGZA » (REJLA) que la kabylie a demeurer debout.

  5. Tag dit :

    Ce soutient ne sent-il pas la manipulation ? Dire que la Maison de la Culture de Tizi-Ouzzou vit au rythme de Zdeg Rdeg je dis OUI. Mais pour le reste il y a lieu de faire attention. Effectivement Ould Ali Lhadi est un larbin qui mange à tous les râteliers. Pour enlever tout soupçon il faut que les chanteurs impliqués c

  6. mohamed lounes dit :

    Ya el mouhtarem, le panier de pain sur la photo c’est innocent yakhi ?????

  7. algerien dit :

    Arreter de dire n importe quoi, si le directeur de la maison de la culture a bouffé qu’il paie, sinon c pas la peine de danser pour l aveugle. Lhadi avec la d d k fait tout pour attirer les regards sur lui. S il est innocent qu il laisse la commission faire son travail. Moi personnellement je doute fort d un gars qui a et qui mange a tous les rateliers.

  8. hakim5 dit :

    merci « el mouhtarem » d avoir donné cette liste qui nous manquait………on a assassiné matoub pour ouvrir les portes aux applat-ventristes …….oui, cette liste est celle des « engagés » du ventre.

  9. slam dit :

    Hier,on a critiqué Ould Ali El Haddi pour avoir été le Directeur de Campagne du candidat Bouteflika,aujourd’hui on le soutient parce qu’il est tarabusté par le RCD qui tient à organiser une commission d’enquête sur les dépenses effectuées dans les travaux de restauration du théâtre communal  » Kateb Yacine « J’ai souvenir qu’on l’avait traité de tous le noms !
    Ne pouvons-nous pas avoir un peu de retenue lorsqu’on est face à de telles situations ? Ou bien on agit en fonction des humeurs de la circonstance: un jour c’est blanc , un autre c’est noir pour le même tissu !

  10. justice&verite dit :

    sorry de le dire
    ce n’est plus l’art et la culture dans cette maison mais une boite de nuit ou un cabaret puant avec l’argent des contribuables est la realité amére!
    un citadin qui temoigne.

    Aller voir…
    ce souteneur de Bouteflika un autre Baltaguia … mais c’est finalement ca la culture du Baltaguia aantina ezzetla!

    la drogue la coca et la musique vont de pair!
    c’est vraiment l’ere de Bouteflika!
    Erfed Rassek ya Baa!

  11. un emmerdeur public dit :

    Bonjour tout le monde. Quand on veut connaître la puissance d’un pays, on pèse sa culture, sont art, sa musique et ses artistes…Or nos ténors pratiquent un art primitif. Sinon comment expliquer que des chanteurs ayant atteint la maturité et la sagesse, peuvent apporter leur soutien à Ould Ali Aussaresses , alors que ce dernier a été l’instigateur qui a empêché Ahmed Rachedi de tourner un film sur Abbane Ramdane ? Un certain Radjef Said avait évoqué comment le pouvoir a refusé le poste de directeur de la maison de la culture qui porte le nom de Mouloud Mammeri à Mohammed Dib, auteur mondialement reconnu, pour l’attribuer à Ould Ali Aussaresses, directeur de compagne du candidat du DRS aux dernières élections présidentielles.

  12. slam dit :

    Pourtant OULD ALI EL HADDI est un inconditionnel du système!Il faut se rappeler que dans un passé trés récent,il avait été le Directeur de Campagne de BOUTEFLIKA en Kabylie! A ce moment-là,nous l’avions traité de tous les noms de gallinacés! Aujourd’hui,on signe pour lui une motion de soutien parce qu’il a été menacé de la part du Groupe RCD de l’APW de Tizi Ouzou pour lui envoyé une commission d’enquête pour la gestion de la restauration de la salle Kateb Yacine.
    Saurons-nous un jour sur quel pied nous allons danser ou persisterons-nous dans la manipulation et la vindicte ?
    Allons-nous , nous aligner sur le droit et la justice pour régler tous les conflits d’intérêts suscités par des clans occultes du pouvoir ?
    Où jouerons-nous toujours dans la cour des concours de circonstances ? Cette façon de faire est loin d’être de la réelle politique!Bien au contraire elle crée beaucoup de suspicions à l’intérieur des forces de changement dans notre pays!

  13. mohamed lounes dit :

    AOEH était dans le « taupe ten » du RCD à coté de « khalida toupie », et le « dépêché en kabylie » etc…

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER