• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 28 février 2011

Archive pour le 28 février, 2011

Glasgow: Notre ami Merzouk Hamitouche lors d’un rassemblement de soutien au peuple libyen

Image de prévisualisation YouTube

Pour la mémoire…C’était en juin 2000

robertmenard12.jpgDes journalistes algériens ont rendu publique la déclaration ci-après en signe de désaveu à la position exprimée par le SNJ au sujet de la visite de RSF. Parmi la liste des signataires, quatre membres du Conseil national du SNJ et des adhérents se disent démissionnaires de ce syndicat.Nous, journalistes algériens, après avoir pris connaissance de l’appel du Syndicat national des journalistes (SNJ) au boycott de la mission de RSF, estimons que :
Cette décision n’engage que le SNJ auquel nous dénions le droit de s’exprimer au nom de tous les journalistes algériens ;
Le contenu de cet appel est une insulte aux principes de la liberté d’opinion et au droit de tout confrère, quelle que soit sa nationalisté, de s’informer sur la situation de la profession en Algérie ;
Le sens de l’éthique et de la déontologie interdit que les divergences avec le point de vue de RSF s’expriment sous forme d’injures et d’invectives.

Liste des signataires :

(Lire la suite)

Pour la mémoire….C’était en juin 2000

rsf.jpg« Rentrez chez vous monsieur Menard ». C’est le message adressé par le SNJ au secrétaire général de Reporters sans frontières qui sera, aujourd’hui, (25 juin 2000) à Alger pour enquêter sur les médias et les journalistes. Tout en appelant l’ensemble des médias et des organisations de la société civile algérienne à une opération « portes closes », le SNJ explique les raisons qui l’ont amené à adopter une telle position à l’égard de Robert Ménard et de son organisation.

« Parce qu’il nous avait conseillés d’installer des caméras de surveillance et de porter des gilets pare-balles, comme si nous avions besoin de ses conseils pour cela, au lieu de nous apporter sa solidarité concrète », souligne un communiqué du SNJ. Et d’ajouter : « Parce que pour lui, il n’y a jamais eu et il n’y a  toujours pas de presse libre et de liberté d’expression dans notre pays et qu’il a considéré et considère encore les journalistes algériens comme des  relais et des porte-voix du pouvoir ». Source Liberté

Algérie: un jeune homme s’immole par le feu

Un jeune homme de 25 ans est mort après s’être immolé par le feu dimanche en fin d’après-midi devant la wilaya de Bordj Bou Arredidj, à 235 km à l’est d’Alger. L. Abderrazak, a commis son geste suite à un problème de récépissé de dépôt de carte d’identité. Il s’agit du cinquième décès par immolation en Algérie. 

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER