Ksentini refuse de recevoir les familles de disparus

farouk913133533.jpgCe vendredi 11 mars 2011, les familles de disparus avaient RDV avec le Président de la Commission Nationale Consultative pour la Protection et la Promotion des Droits de l’Homme (CNCPPDH), Me Farouk Ksentini mais à leur arrivée le représentant de l’institution nationale des droits de l’Homme a pris la fuite.

Après avoir multiplié au cours des derniers mois les propos visant à réduire le mouvement des familles de disparus en Algérie à «une vieille dame et sa fille» déclarant que l’association n’existait pas et que le dossier des disparus était clôt en dépit d’une «poignée de marginales» qui s’obstinent à demander Vérité et Justice, Me Farouk Ksentini n’a plus reçu les familles de disparus à la CNCPPDH depuis près d’une année.

Le président de l’institution avait en effet estimé ne s’être emparé du dossier des disparus que pour des raisons humanitaires alors que celui-ci ne relevait pas de sa compétence. Par la suite, en août 2010 le rassemblement hebdomadaire que tenaient les familles de disparus depuis plus de douze ans sur la Placette Addis Abbeba a été interdit. Les familles continuent toujours de se rassembler malgré tout, un peu plus haut devant la Caisse Nationale Assurance Sociale (CNAS), et tentent régulièrement de regagner l’espace qui leur a été confisqué.

La Présidente de SOS Disparus a demandé un entretien avec Me Farouk Ksentini, entretien fixé ce vendredi 11 mars 2011. Les mères les plus actives de SOS Disparus ont tenu absolument à être présentes aux cotés de leur présidente afin de prouver à ce dernier que l’association ne se résumait pas à deux personnes.

A l’heure arrivée, elles ont trouvé un important dispositif policier voulant les empêcher d’accéder à la CNCPPDH. Elles ont quand même réussi à franchir le cordon de police. Cependant, Me Ksentini, complètement affolé devant une poignée de mères, a catégoriquement refusé de les recevoir. L’insistance des mères de disparus n’y a rien fait; ne voulant rien entendre, il a pris la fuite comme par peur de se voir rappeler ses déclarations mensongères ainsi que les revendications de Vérité et Justice des mères et victimes qu’il préférerait visiblement pouvoir oublier.

Alger le, 12 mars 2011

Pour le CFDA

Nassera Dutour

Porte-parole

Commentaires

  1. zadig dit :

    rien à attendre d’un farouk complètement asservi.Tôt ou tard , le combat de ces mères , qui auraient pu être les nôtres , crêvera les murs du silence complice . Et farouk ne sera que plus minable . Quelles images va-t-il laisser pour ses héritiers , s’il en a !

  2. hakim5 dit :

    les disparus: il est temps de soulever leur probleme depuis 1962 !!!!

  3. dr. Amina/Amin dit :

    quoi encore ces meres des disparus?
    alors le pauvre auto-prisonnier K-sentini a choisi de se porter disparu.

    Il faut pas s’etonner s’il devient har’raga ou il s’immole devant les meres des disparus…prochainement.

    Ce pauvre miserable creature oú il a mis son ame demain dans un etat de droit…

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER