Mehri animera une conférence de presse demain mardi

mehri.jpgMonsieur Abdelhamid Mehri, animera une conférence de presse demain mardi à 11h00 au siège national du FFS. L’ancien secrétaire général du FLN avait envoyé, il y a quelques jours, une lettre au président Abdelaziz Bouteflika pour lui proposer d’engager des réformes profondes et une réelle ouverture démocratique. http://www.algeria-watch.org/fr/article/pol/initiatives/mehri_lettre.htm. El Mouhtarem

Commentaires

  1. Rachid dit :

    Merci et bravo Si Mehri de vous indigner avec autant d’énergi pour le pays pour lequel vous avez donné votre vie et qui se souviendra que, dans les moments difficiles, les meilleurs de ses enfants surgissent du fin fond leur réserve et de leur anonymat pour dire aux autistes, qui mènent le pays droit au chaos dans le seul et unique but de rester sur leurs koursis usurpés : NON ! BARAKAT !
    BEZEF ! ASSEZ ! BASTA !
    DEGAGEZ, ALLEZ VOUS EN PREDATEURS !
    A mon modeste niveau, je me fais à mon tour le modeste écho de votre indignation justifiée que je partage totalement.

    SOS, peuple et pays en danger §

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

    http://amnistie.centerblog.net

  2. Mohand 1 dit :

    Est ce que quelqu’un pourrait poser la question à MEHRI lors de la conférence de Presse qu’il organise , comment il compte solutionner le problème que pose les comptes des dirigeants algériens dont la liste peut être consultée sur le lien suivant :
    http://wwwsmain.unblog.fr/files/2010/01/lestricheurs1.pdf

    Poser ce problème puis le régler c’est beaucoup mieux que n’importe quelle action. Le système qu’ils se proposent de sauver pourrait être inviter à faire un effort pour trouver la solution à tout le gachis enregistré. Ils disent aimer l’Algérie et travailler pour son développement mais ils cachent leurs trèsors en Suisse.

    Merci

  3. slam dit :

    Une très bonne initiative de Monsieur Abdelhamid MEHRI. On aurait aimé,qu’il passe à la Télévision pour faire des propositions concrètes de sortie de crise au tenants du pouvoir!Évidemment que nous sommes pour un règlement à l’amiable pour éviter le chaos à notre pays .

  4. Yannis dit :

    il peut rentrer dans l’histoire encore une fois s’il veut,
    l’ENTV n’a pas le droit de zapper cet evenement, à mois qu’ils cherchent vraiment le pourrissement

  5. akli meziane dit :

    la democratie,la prosperite,l’epanuissement, la liberte, le devloppement… (le changement), tappent la porte de l’algerie. est bien sur c’est toujour les vieux (les anciens) qui ouvrent la porte pour le bonheur.
    le changement ce fera avec l’experience des anciens et la volente des jeunes.
    karim tabbou entourer d’un hocine ait ahmed, abdelhamid mehri et mouloud hamrouche cela me rend tres confiant,et l’allure de bonhuer est visible.
    vive l’algerie,et vive le ffs.

  6. NARMOTARD dit :

     » Mehri animera une conférence de presse demain mardi », dites-vous.

    Cette conférence de presse au siège du FFS est une nouvelle initiative qui bonifie et complète les initiatives précédentes tout en préparant les prochaines. Elle est animée par l’un de ceux qui n’ont pas trahi l’esprit de la Révolution algérienne, c’est-à-dire, la liberté et l’indépendance ou « el hourriya wa el istiklal ».

    Le parti dit du FLN, créé en 1962 pour précisément violer et trahir cet esprit, avait servi de couverture politique aux violences militaires sous toutes les formes: coups d’Etats militaires successifs, contre le GPRA, contre le suffrage universel, contre les libertés démocratiques et contre les droits de la personne humaine et de la nature-même.
    Il s’agit d’un véritable sabordage du bateau Algérie!

    Ce parti, dit du FLN par démagogie afin de tromper le peuple algérien, a commencé, par imposer le parti unique, dès l’indépendance du territoire (El istklal) acquise grâce à la participation de la quasi totalité de ce vaillant peuple.

    Ce parti unique a été inique par sa politique d’exclusion, en recourant à la loi de la force pour violer et trahir la deuxième revendication consubstantielle à l’istiklal, c’est-à-dire la libération de l’individu algérien,(El hourriya).

    Pour ce faire, le système de pouvoir militaire sous couverture politique du parti dit du FLN, marginalise ou élimine physiquement toute opposition politique sincère et crédible. Il empêche la citoyenne et le citoyen d’exercer librement leur droit légitime à l’exercice de la démocratie effective, en dehors des nombreuses élections habituelles truquées d’avance et légalement.
    Ce détournement polluant du suffrage universel par cette gouvernance immorale, anti-citoyenne et antidémocratique, a été imposé en dépit de l’opposition originelle du FFS entre autres.

    Ce détournement qui affaiblit la société, la vraie puissance d’un pays, renforce la structure de l’appareil de l’État, lequel devient ainsi la proie facile des puissances démocratiques étrangères qui le corrompent, l’exploitent, l’apeurent et le roulent aisément, avec son peuple soumis ou résigné.

    Ce sabordage irresponsable de l’Algérie, vécu par les générations montantes, est aujourd’hui vomi comme un régime indigeste de haute trahison. Ce vomissement qui a réussi en Tunisie et en Égypte, est en bonne voie en Côte d’Ivoire, malgré la servilité des fonctionnaires responsables des Institutions internationales (ONU, UA etc).

    L’Algérie ne peut se passer de ce changement inéluctable, mais par la méthode douce pour épargner à la population des massacres supplémentaires et inutiles.

  7. hafid dit :

    Je ne crois pas m’immiscer dans la cour des grands, surtout quand je m’adresse à des symboles de la révolution, et je reste convaincu que je saurai trouver auprès d’eux toute la compréhension et l’indulgence nécessaires pour combler mon déficit chronique dans la culture politique, trop longtemps monopoliser par des cercles restreints, opaques et dans un redoutable secret, et par ma situation personnelle, né juste en 1954. Motivé par la lettre signée par MM Abdelhamid MEHRI, et encouragé par la réplique de M. Hocine AIT AHMED, je me permet humblement et naïvement de formuler quelques idées qui me tiennent vraiment à cœur, et, si je puis le dire, me mettre à rêver à haute voix : Voir la tenue d’un pré-congrès national regroupant l’ensemble des acteurs issus de notre glorieuse révolution, sans ordre du jour préalable, avec comme uniques documents écrits : La Proclamation du 1er Novembre La Plate-forme de la Soumam Et un moral : Le serment fait aux 1 500 000 martyrs. La Vallée de la Soumam comme Lieu de rencontre. L’Algérie doit être prioritaire sur toutes autres velléités . Sans perdre de vue ce qui se passe autour de nous, le pré-congrès doit répondre au mieux aux attentes de tout un peuple, sans effet rétroactif, et par voie de conséquence ramener un tant soit peu la liberté, la fraternité et la fierté à tous les algériens et d’être Algériens. En effet, seule une volonté à vouloir réussir, peut créer une dynamique de réconciliation qui impose d’elle même des garantis que chacun doit aux autres. Cette volonté doit se mettre en évidence sur le terrain par la dépendance mutuelle entre les congressistes. Les documents écrits comme feuille de route, le serment fait aux martyrs comme source d’inspiration, l’intérêt supérieur de la nation comme unique guide, et, DIEU seul nous jugera demain. Généreux envers la Patrie, fidèles aux idéaux de la Révolution et respectueux du peuple, ce congrès devra être sanctionné par un contrat écrit que tout un chacun devra s’engager solennellement à respecter avant de prendre part à un congrès extraordinaire, que je verrais bien se tenir aux Aures, ouvert à tous les partis politiques, sans exclusion aucune, et personnalités nationales susceptibles d’apporter un plus aux propositions, débats et résolutions qui en découleront, afin de convenir d’un commun accord sur les différentes étapes à suivre pour une transition démocratique réussie, et mettre enfin l’Algérie à un stade de non retour aux mécanismes ayant prévalus dans la gestion du pays jusqu’à aujourd’hui. Pour ma part, et compte tenu de l’urgence de la situation, je dirais qu’avec l’unité, sept années ont suffit pour libérer le pays. Vive l’Algérie Gloire à nos martyrs
    hafid

  8. dr. Amina/Amin dit :

    Respectons nos divergences!
    Chacun á sa vision.
    En effet histoire de Mehri, Ait-Ahmed, Bouteflika, Mediene, Nezzar, parle sa propre langue. Il y’a ceux qui sont propres ex. Ait-Ahmed n’a pas besoin de faire sa mea-culpea; par contre il y’a ceux qui s’entetent et continuent dans leur crime ils croient qu’ils sont les plus forts de la planete et ils continuent leurS volS et violS de ce GHACHI et sa nation; il y’a ceux qui disent Astaghfiro Allah – pardon mon Dieu j’etais dans l’obscurité totale un certain temps, oh Dieu aidez-moi á me repentir pour le bien de cette nation et surtout son peuple que je voyais comme Ghachi et avais trompé… Oh mon Dieu je suis agé et á chaque fois que je me leve le matin, je me regarde au mirroir et me dit t’es mauvais ou bien?
    mes derniers jour en vie je veux y remedier et demandez PARDON au peuple d’algerie que j’avais trahi un certain moment de ma vie de diable!
    Inna Allaho Ghafourone Rahimone!
    Let’s give a peace a chance!

  9. brako dit :

    il faut un GPRA bis formé du peu d’historiques qui reste

  10. brako dit :

    ce GPRA bis travaillera avec le représentant en chef du groupe d’oujda en l’occurence BOUTEF pour corriger l’erreur de 1962, et remettre le flambeau à la jeunesse. quant à la façon de corriger l’histoire un débat serein doit être engagé. en ce quui me concerne la mise au placard du FLN sera un message fort. aprés tout ces historiques peuvent s’en revendiquer.

  11. As fixé dit :

    Mon commentaire ne cherche pas à nuire à votre forum ni aux individus cités . Je ne suis ni un pervers ni un psychopathe . Mon commentaire n’est qu’une caricature des événements politiques actuels que vit le pays et qui peuvent être décisifs pour l’avenir de nos enfants . Ce que se trame actuellement on doit l’encourager et l’accompagner ou le rejeter et le combattre et chacun de nous doit prendre position.

  12. Mohand 1 dit :

    Voyez-vous comment les réactions sont symptomatiques et reproduisent en quelque sorte l’esprit, la volonté et le comportement habituel de certains Algériens. Dès que vous abordez des questions concretes, il y a comme un vent qui souffle et qui chasse de nos vues tout ce qui peut remettre véritablement en question l’image idyllique que les dirigeants entretiennent. Cette même situation qui est la cause fondamentale du non fonctionnement boiteux de notre pays sur tous les plans.
    Dès que l’idée de demandes de comptes aux gens qui ostensiblement sont à l’origine de la gabégie sur les plans économiques , sociales et politiques, l’armée de contestaires se dilue et se volatilisent.

    Cette fameuse histoire de Mehri qui veut remettre sur les rails le système dont il est membre étonne pour ne pas dire plus. C’est la première fois qu’elle se produit de cette façon, celle de l’année 92 n’ayant pas été écoutée.
    On n’aime pas être pris,encore, pour des imbéciles, tous le prestige dont on affuble certains historiques ne se justifie pas lorsqu’on voit dans le fin fond des non dit leur parcours.
    Comment en plus de 50 ans, ces mêmes hommes, s’entretuent, se donnent des titres et des roles infatigables et honorables mais ils ont laissé leurs camarades faire et défaire l’Algérie? Comment peuvent ils au crépuscule de leur vie avoir la force et l’intelligence de se changer en hommes capables et par où le changement puisse s’instaurer? On a vécu des situations incongrues, effectivement, où des gens se sont changés en hommes d’ouverture mais la réalité a démontré qu’ils sont restés les mêmes et que se sont des épouvantails, leurs motivations ont une toute autre couleur helas…
    Les mêmes hommes qui ont défendu le socialisme à l’Algérienne des années 70 et 80 , se sont mués en hommes d’ouvertures démocratiques en 90 pour se forger et se draper en hommes utiles en 2000, qui nous ont bernés et mentis, dans les seuls buts étaient de durer et de se rassasier de fortunes diverses. On oublie souvent de dire qu’il y a une habitude chez eux, quels qu’ils soient beaucoup se sont servis outrageusement même pendant la guerre alors de leurs frères mourraient dans les djebels du pays et les champs de bataille.
    Les mêmes personnes ne produisent que les mêmes effets, la manigance est le maitre mot de ceux qui ont, sans donner l’impression de voir, laissé se produire des faits intolérables… ils ne condamnent que superficiellement du bout des lèvres leurs camarades.
    L’Algérie a besoin d’autres politiques d’autres hommes car celles qui ont été usitées par tous ce que l’Algérie compte de semblants d’homme politique ne peuvent convenir. C’est encore des mensonges.

    Il faut faire l’effort d’analyse et de retrospective sur ces hommes ,ils sont tous des boites de pandores. Passons au crible leurs histoires, leurs fortunes et infortunes et après on pourrait sans trop d’erreur savoir qui est net et honnete, engagé et volontaire compétent et nationaliste , utile au pays.
    Tous ceux dont les biens matériels sont la principale course de leur vie ne peuvent nous apporter une autre façon de faire et de penser. Ils ont tous des milliards cachés ils font tous ce qu’ils peuvent pour les préserver voila tout.
    Ce que j’ai trouvé sur le SBC me coupe le soufle alors que cela ne semble pas émouvoir les gens. Quand en Tunisie on a trouvé le trésor caché de Benali dans sa maison, le monde entier en a fait la une…Chez nous on découvre des fortunes colossales à l’étranger et de beaucoup de gens du systéme, personne ne réagit tous se taisent et comment en serait il outrement puisqu’ils sont tous sur la liste… et cette liste ne concerne qu’un pays , à Dubai, au Brésil , en Argentine, au Quatar, aux iles vierges etc… c’est tout aussi problèmatique.

    Il faut que les gens responsables puissent agir sur ce volet stratégique et sensible. La gestion d’un pays ce n’est pas comme une entreprise économique dont l’un des objectifs est de rendre riche les dirigeants et les propriétaires, gérer un pays c’est surtout de faire tout pour le bonheur de son peuple et seulement de son peuple.

    Les Algériens ne sont peut être pas murs pour faire le nettoyage salutaire, c’est pourquoi vous avez sans doute remarqué que le sujet est abordé avec parcimonie et chaque fois, l’oubli fini par prendre le dessus. Qui parle des dégats de sonatrach, des rapines organisées des recettes pétrolières, de l’autoroute est ouest , des milliers de dossiers ouverts béats pendant que nos hommes politiques s’occupent de tout autre chose, pourquoi donc? Ils me rappellent ce qui s’est produit après l’indépendance, ceux qui ont géré les deniers publics se les ont partagés entre eux, ceux qui pendant la guerre étaient les dépositaires n’ont jamais rendus des comptes, dès qu’ils ont pris le pouvoir après l’independance, ils ont continué à agir de la même façon , récompensant les uns, soudoyant les autres pour qu’ils se taisent etc… c’est la même histoire qui se répete.

    Alors je dirai que la voie est toute tracée, elle vient d’être découverte et empruntée par deux peuples semblables au notre , la Tunisie et l’Egypte. Eux ont compris que les gens ayant dirigés et composés avec le pouvoir sont à écarter. Eux ils veulent vraiment le changement ils ne sont pas sensibles aux sirènes diverses et aux bricoleurs … La preuve s’il en est. Demandez aux partis politiques FLN RND ET MSP notamment leurs positions sur les évenements, vous entendrez des balivernes comme celles de Medelci sur la Lybie.
    Ils forment un essaim de guêpes, dangereux et ils l’ont montrés. Si toute l’Algérie connait les dangers d’un service secret qui outrepasse son role; tout à coté il y a une plethore de civils qui sont encore plus dangereux que les militaires et si ces derniers sont tout puissant c’est parceque les civils aiment avoir des chefs et se complaisent dans des roles de subalternes. C’est l’histoire des écoliers qui disent toujours : non monsieur ce n’est pas moi c’est lui.
    Voila le résultat des eternels seconds, nous n’avons pas de leader, nous avons que des suivistes et des hommes sans courage qui choisissent de composer sur le dos du peuple.

    Mohand 1

  13. achour dit :

    que fera t’on, au siège du ffs, des photos de ali mecili durant la conférence de presse de mehri?

  14. slam dit :

    Ces hommes qui se sont battus corps et âme pour décoloniser le pays méritent beaucoup d’égard de notre population juvénile.
    Ces hommes ont souffert de liberté,ont subi les brimades et les sévices insupportables de l’armée française, mais armé de leur courage et de leur volonté de se libérer du joug colonial,ils ont fini par décoloniser le pays en y laissant un lourd, très lourd tribut qui s’était soldé par la perte d’un million et demi de martyrs sans compter tous les dommages collatéraux qui s’en suivirent.
    Cependant,pour quelques uns de ces hommes,des appétits de pouvoir se sont révélés être grandissants au fur et à mesure que le temps passait dans notre Algérie Indépendante.Chacun se souvient du coup de force militaire perpétré à partir de Juillet 1962 pour la prise de pouvoir alors qu’un gouvernement provisoire était censé conduire le pays vers l’élection d’une assemblée constituante et des élections pluralistes . L’État algérien légitime n’eut jamais été fondé hormis celui formé par l’Armée alors que l’inverse aurait du avoir lieu.
    Ce fait répréhensible,celui de l’institution militaire qui avait créé un état, a conduit inévitablement à une série de coups d’état et à des dictatures de plus en plus féroces.
    Et qui des anciens ne se rappelle de la création du Front des Forces Socialiste pendant l’été 1963 et des sévices qui s’en suivirent en Kabylie pour la simple raison que le créateur de ce parti opposition est l’Historique Hocine Ait Ahmed! Le FFS avait payé un très lourd tribut en sacrifiant pas moins de 475 de ses militants morts pour la démocratie et jusqu’à présent non reconnus comme martyrs de la révolution.Les oublier,marcher sur leurs tombes ne serait que de la pure TRAHISON.
    Oui à un changement radical du système,d’une maniée progressive et non brutale, mais Non à l’oubli.Il ne s’agit point de faire le procès d’une ou de plusieurs personnes mais de changer le système de gouvernance et de retourner au premier jour de notre indépendance pour constituer un État Démocratique et Social où chaque algérienne et algérien aura sa place en toute liberté sans aucune différence de religion.NOUS sommes tous des algériens et nous appartenons tous à ce pays de nos ancêtres!
    Que la JUSTICE soit la même pour tous et que les chances soient données à tout le monde dans une égalité parfaite,voilà le vrai changement souhaité!
    La CORRUPTION comme moyen de s’enrichir au détriment des autres doit être bannie à tout jamais du lexique de notre pays.

  15. laglagui.Inchallah! dit :

    Au lieu d’un GPRA bis, il y a lieu de penser sérieusement à 1° novembre bis !!
    Vous voulez encore confier notre destin aux dinosaures survivants ?

  16. slam dit :

    Oublier ou tenter de faire oublier les salles de tortures et de sodomisations est une traitrise abominable!

  17. slam dit :

    En tant que citoyen algérien,j’aurais tant aimé entendre de Monsieur MEHRI dire que le FLN post indépendance n’est pas un parti politique mais un front qui avait regroupé et unifié tous les partis politiques qui existaient avant le déclenchement de la Révolution.
    Oui, notre population juvénile ,doit savoir tout sur le FLN , qu’il avait été le front de l’Algérie combattante ayant comme aile armée la glorieuse ALN.
    Nos jeunes doivent savoir de la bouche d’un Historique tel Monsieur Abdelhamid MEHRI, la vérité sur cette Organisation qui a conduit la Révolution et devait s’arrêter de fonctionner une fois l’indépendance du pays acquise!
    J’avoue,que c’est un service important que Monsieur MEHRI rendrait à son Algérie qu’il aime tant pour avoir participé à sa décolonisation!
    Mais ceci est un autre débat et espérons que le moment d’en parler pour faire lumière, arrivera très bientôt car il est temps de mettre fin à l’imposture!

  18. slam dit :

    Le texte de notre camarade internaute  » NARMOTARD » est très intéressant par son analyse politique qu’il fait de l’idée de l’ex-Secrétaire Général du FLN ,Monsieur Abdelhamid MEHRI de tenir une conférence de presse au siège du Front des Forces Socialistes!
    Pour ma part,je n’ai encore pas saisi l’opportunité d’organiser cette conférence de presse au siège du FFS !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER