La Nouvelle République nous écrit

lnr.jpgTout d’abord, nous sommes heureux de vous compter parmi nos fidèles lecteurs. La liberté d’expression consiste à permettre la profusion de débats contradictoires. Toutefois, en lisant votre commentaire, il apparaît que votre vision de la démocratie ne vous permet pas de tolérer les avis différents des vôtres. Les procès d’intention ne font que démontrer que vous êtes loin de l’image que vous voulez vous donner. Nous vous conseillons de faire des recherches sur la création de certains réseaux sociaux, entre autres facebook. vous en serez certainement édifié.Vous voyez bien que notre souci majeur est d’informer et non pas de détourner le cours des “révolutions”, car ce n’est pas notre domaine de prédilection. Aussi, nous donnons toute l’importance aux avis contradictoires et autres remarques concernant notre travail. Seulement, la bienséance veut que les insultes et les jugements de valeur n’ont pas droit de cité.

De même, nous avons remarqué que vous stigmatisez à tout bout de champ le DRS. Que vous le veuillez ou non, c’est une institution de la République algérienne et que les services secrets existent dans les démocraties les plus avancées. Par respect, nous nous n’avancerons jamais de vous accuser d’être des agents ou des relais de quelconque officine étrangère. La Nouvelle République

Commentaires

  1. Amdan n soummam dit :

    Cette mise au point est édifiante sur les sponsors de ce canard et digne des instructions stalinienne.toutefois,je reconnais que je n’ai pas compris cette phrase » De même, nous avons remarqué que vous stigmatisez à tout bout de champ le DRS. »,s’adresse-t-elle au moderateur de ce blog ou bien à l’ensemble du peuple?
    En effet,tous les algériens dénoncent les agissements néfastes du DRS l’héritier du M.A.L ,exceptés les décideurs,leurs clientèles et courtisans. Encore une ineptie : »……… c’est une institution de la République algérienne et que les services secrets existent dans les démocraties les plus avancées. » voilà une affirmation de mauvaise foi.Dans les démocraties,les services secrets s’occupent de la protection des citoyens et du pays ,par contre en Algérie le DRS s’occupe de la pérennité d’un système dictatorial qui opprime et appauvrit le peuple depuis 1962. Puis,on reprend la vieille chanson sous forme de négation « Par respect, nous nous n’avancerons jamais de vous accuser d’être des agents ou des relais de quelconque officine étrangère.Affirmer cela ,même sous forme de négation prouve que l’auteur de l’article est encore bloqué aux années de plombs et du parti unique qui accusait tout avis contraire de manipulation de l’impérialisme et de la réaction.
    MM. de la « Nouvelle république »,vous n’apportez rien de nouveau ni de républicain.Continuez à sévir ,l’histoire avance tout de même.Les maitres que vous défendez « grelottent »,ce n’est pas avec quelques belles phrases que vous leur apporterez un peu de « chaleur ».La marche vers la démocratie est irrésistible,ils tomberont comme un fruit mur ou plutôt un fruit pourri et vous entrainerons dans leur sillage

  2. Rezki dit :

    Ces «néo-républicains» semblent en tout cas convaincus que la démocratie… interdit la critique !!!
    C’est à se demander où ont-ils bien pu puiser leur notion de la démocratie ! Peut-être qu’elle leur a été tout simplement… dicté.
    Ce qui ne serait d’ailleurs nullement étrange au pays de sa fakhamatouhou Bout-hef 1er.

  3. khoukoum samy dit :

    Bonjour tout le monde !

    (réponse à Nouvelle République)

    Certes, les services secrets « existent dans les démocraties les plus avancées»; et leur rôle est tout aussi indispensable que majeure pour la sauvegarde des intérêts stratégiques de toute Nation.

    Mais, permettez-moi juste de vous faire remarquer que les Services Secrets dans toute Démocratie sont inexorablement contrôlés par le Parlement ; et donc par une autorité politique (les représentants élus démocratiquement par la Nation) !

    Cordialement,
    Samy Khoukoum

  4. Mahmoud dit :

    Et puis à supposer que «tous les réseaux et les médias sociaux soient sous le contrôle direct de tous les services secrets ennemis qui nous veulent du mal» et tout le baratin langue de bois des années anti-impérialistes… cela ne fait toujours pas du régime algérien une démocratie qu’on a envie de défendre ! Le fait est là : c’est un régime qui prouve, depuis 50 ans, que c’est bien lui le principal ennemi juré du peuple algérien qu’il méprise, oppresse, réprime, appauvrit et pille impunément ses richesses…
    Là réside le problème, et non pas au niveau du «diabolique» Internet auquel, tout compte fait, n’a accès qu’une minorité d’algériens.

  5. said dit :

    @La nouvelle republique:Depuis quand l algerie a été une republique? reportez vous a la definition du terme « republique » sur wikipedia,vous serez edifié.Pour qu’il puisse exister une republique, il faudrait que les citoyens choisissent librement leur representant, il ne faudrait pas recourir a la falsification des resultats et aux bourrages des urnes.si des institutions sont crées a partir d elections truquées , elles perdent toute legitimité du point de vue juridique et morale ,en consequence toutes les institutions qui en decoulent sont illegales . Messieurs, Vous nous prenez pour des attardés mentaux ou quoi?Meme mon petit chat sait que le DRS outrepasse ses prerogatives et qu’ il fait la pluie et le beau temps!si seulement le DRS serait parvenu a construire un pays moderne ou les citoyens vivraient dignement, nous aurions vanter ces merites, nous serions les premiers a l’ applaudir .Helas, la vie que mene nos concitoyens a viré au cauchemar, au calvaire.c ‘est l’ enfer sur terre,la corruption, l’anarchie ,la gabegie, le desordre regnent en maitre absolu dans tous les domaines:notamment dans l’ enseignement superieur ,l’education nationale,le commerce,la santé publique,le logement,les finances,l’ agriculture l’economie,l’emploi, etc, en somme, c’ est un echec total et le pire, c’ est qu ‘ il n ‘est pas assumé!!!!!

  6. Gigaoctet dit :

    Cette campagne de diabolisation de l’Internet-maléfique et de Facebook-Elghoul démontre on ne peut mieux que l’on est bien dans une ripoux-blique baltaguière dont les journaleux de ce type ne sont que les supplétifs !
    Alors, par «respect», je me garderai de de faire la moindre allusion à leur lamentable médiocrité.

  7. Idir 1980 dit :

    @ Nouvelle Republique.
    La liberté d’expression justement ne permet pas de dire des mensonges mais de dire la vérité.
    La vérité est que Facebook est créé par deux jeunes étudiants de l’Université Harvard, C’est une université que je connais bien.
    Les deux jeunes sont : Mark Elliot Zuckerberg et Chris Hughes. Ce que vous avez écrit dans votre article est un mensonge pur et simple.
    Dire que vous allez être édifié ! Oui les deux jeunes sont devenus tout simplement les plus riches jeunes de la planète grâce à cette idée de génie !! C’est très fort !
    Ils ont pu créer parce qu’ils vivent dans un pays de liberté où les journalistes sont réellement le 4éme pouvoir.
    Idir

  8. Ameziane dit :

    Le DRS est une organisation criminelle, au service des criminels que sont ces Généraux qui président aux destinées de l’Algérie, par la force répressive, les manipulations, les provocations, le mensonge, la propagande, la torture systématique, et autres crimes…

    Le DRS est police politique, chargée de la surveillance, de la répreession, l’
    intox et la désinformation. Ce n’est pas un service de renseignements, d’espionnage. C’est un Service secret pas comme les autres. C’est un « service »
    « au service » des dominants,des Généraux.

    « Le DRS n’est le DRS que s’il sème la terreur », la violence est sa matrice pricipale.Son terrain de prédilection,
    sa pratique favorite. Il est construit
    sur le modèle « Gesttapiste ». Comme les polices secrètes d’Etat des régiumes dictatoriaux miltaire d’Amérique latine,
    et les Régimes fascistes de la Grèce des colonels, de Salazar (Portugal), de Franco(Espagne)…

    Le DRS est le Syndicat du crime, c’est la main de fer des des Généraux mafieux,
    c’est le « mal originel »,c’est le Sommet de la Pyramide du Pouvoir dictatorial,
    c’est l’ « Enclave autoritaire principale » qui bloque la transition…

    Au plus fort de la Guerre de libération,
    les Généraux français nre voyaient pas du mauvais oeuil le MALG, car ils savaient bien que ce « monstre » n’était
    pas n » pour combattre contre le colonialisme, mais pour surveiller et régenter la société algérienne….

  9. NEDJMA dit :

    DRS BUVEURS DE PETROL
    DRS DES RENTIERS PARASITES
    DRS DES PARVENUS
    DRS DES CRMINELS ET FALSIFICATEURS
    DRS BERRA
    RAS L’SYSTÈME
    RAS L’RÉGIME

  10. Hurricane dit :

    Je suis habituellement enclin au dialogue mais là, j’avoue que j’en perds mon latin. Qu’un canard boiteux se permette de donner des leçons de journalisme et de bienséance à un blog libre, ça me laisse sans voix. Le pire, c’est que ce torchon immonde pousse le ridicule jusqu’au bout, en se permettant de critiquer les réseaux sociaux mais en dédouanant à très bon compte le DRS. Une conscience à géométrie variable…ou une conscience carrément fausse! Pauvre journalisme!

  11. NETIZEN dit :

    Oui dans les pays avancés, il y a ce service qui travail pour l’intérêt général du pays pas plus, même la CIA.
    Par contre en Algérie le service secret a été métamorphosé en DRS au début pour faire la guerre civile ou plutôt la guerre contre les civils. Résultat plus de 200.000 morts, 17.000 kidnappés, sans compter les torturés, et les détentions arbitraires.
    le DRS en Algérie exerce un pouvoir tyrannique et clandestin, il a le pouvoir sur tous les services ; intérieur, extérieur, économique, diplomatique, militaire police, gendarmerie .il a pour qualité l’ infiltration même dans les GIA, enlèvements, torture et assassinats.
    Ce système a réellement paralysé toutes les institutions de la république algérienne, et a brisé la fondation d’un état de droit.
    il exerce un pouvoir occulte mais réel.
    Donc, si on veut instaurer un état moderne et légitime en Algérie, on doit se débarrasser de ce service et le remplacer par le service secret légitime, et ce dernier doit être totalement séparé des autres services. Aussi toutes les institutions de l’Etat doivent être purifiées de ce fantôme qui est le DRS, afin que les responsables civils exercent leur travail en toute liberté.

  12. dr. Amina/Amin dit :

    Voila venu le temps oú les miserables de la planete s’auto-devoilent ces medias vendus leur ame et foie au miserable DA… basta cosi!

  13. NARMOTARD dit :

    « La Nouvelle République nous écrit », dites-vous.

    J’apprécie le ton apaisé de cet écrit et en félicite son auteur.

    Je reproche cependant à cet écrit de me laisser sur ma faim quant à l’information objective complète qu’il aurait dû donner. Car, me semble-t-il, ce déficit dans l’information entière et cohérente frise la désinformation par oubli ou par censure d’une partie de la vérité.

    Ainsi, s’il y a du vrai lorsque vous écrivez:
    « De même, nous avons remarqué que vous stigmatisez à tout bout de champ le DRS. Que vous le veuillez ou non, c’est une institution de la République algérienne et que les services secrets existent dans les démocraties les plus avancées ».
    En effet, si ces démocraties sont gouvernées par un double système politique hiérarchisé et complémentaire, le système formel (Monarchie, Présidence de la République, ministères, Institutions constitutionnelles, etc.), et le système politique informel, ou encore Service secret, (tels par exemple la CIA pour les États Unis, le M16 pour le Royaume Uni, et le DRS pour la RADP, etc.), ces démocraties donc ne ressemblent pas du tout à la démocratie populaire algérienne, quant à l’éthique démocratique.

    En effet, il existe une différence fondamentale énorme entre les rôle et grade hiérarchique du DRS et ceux, (rôle et grade hiérarchique), des Services informels des autres démocraties « les plus avancées » comme vous dites.
    Si dans les démocraties les plus avancées ce rôle incombant au service informel, se limite à l’exécution d’une mission ancillaire, c’est à dire un rôle qui consiste à apporter une aide et un service aux dirigeants responsables politiques du système formel, c’est précisément l’inverse qui se pratique chez nous en RADP.
    Car, le DRS avec ses réseaux dans tous les domaines de la vie de la société et de la structure de l’État, en conformité ou non avec les dispositions constitutionnelles de la loi fondamentale, contrôle et domine effectivement et indument le Système politique formel algérien. Ainsi, le DRS décide en dernier ressort de faire candidat, président ou chef suprême, qui bon lui semble. Cela est si évident chez nous, dans notre RADP, qu’il faudrait être atteint d’une forte myopie politique pour ne pas le voir et ne pas le dénoncer, ainsi que vous auriez dû le faire, madame La Nouvelle République.

  14. Messabih dit :

    Si historiquement on fait une introspection sur les systemes autoritaires et leurs services de securite,on notera que leurs chefs ne sont que des subalternes ,qui ont su attendre ,intriguer, « malamorter », »maladoner »,pour monter en grade et pour instituer « l’omerta »;
    le modele dans les pays arabes est le modele du NKVD de Beria et du KGB d’Andropov en Russie ,ou les services Chinois …

  15. Karim dit :

    Finalement, pourquoi des services secrets étrangers, tapis dans l’ombre d’Internet, utiliseraient-ils facebook pour foutre la pagaille en Algérie ?
    Ne me dites pas que c’est pour nous recoloniser quand même, parce que de toute évidence nous le sommes encore plus depuis 1962 !
    Et pour ceux qui n’en sont pas encore convaincus, disons alors que la tribu de Oujda a réussi à tout faire, durant ces 50 dernières années, pour qu’on soit de nouveau recolonisable !
    Conclusion: je ne crois pas que ce soient vraiment les services secrets étrangers qui seraient responsables de cette situation, mais bien plus le clan qui dirige l’Algérie depuis 1962 à la façon du coloniosateur français auquel il veut ressembler.

  16. Anonyme dit :

    Voltaire devrait lire la dernière phrase, triiiiiiiiiiiii grave.

    Sinon, eux aussi lisent ce blog, second salaire oblige !!!

  17. amar dit :

    l’auteur de l’article confirme sans le vouloir et sans doute sans le savoir que  »La Nouvelle République »est effectivement un canard du DRS .Même si je ne lis pas ce papier , je vous remercie tout de même pour l’aveu

  18. justice&verite dit :

    Vraiment ce Jour-naal sait vraiment ecrire?
    depuis quand?
    d’habitude il copie la dictée du maitre DRS et signe avec des differents pseudos!

    Eh bin! nous apprenons encore dans notre vie.
    C’est bien s’il commence á ecrire et s’auto liberer de son emprisonnement morale et physique… oui il est temps.
    Cela fait 49 ans qu’il n’ecrivait pas… peut-etre ce VENT qui s’abat sur ce monde des dictateurs le liberera… oui peut-etre la clé est entre ses propres mains s’il a une petite « karama! »….

    allez y ecrivez-vous OUT of your own prison it’s time!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER