• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 20 mars 2011

Archive pour le 20 mars, 2011

Le MJIC dénonce l’agression contre la Maison des syndicats

mjic.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique »

 

Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, le Mouvement des jeunes indépendants pour le changement (MJIC) a dénoncé l’agression dont a fait l’objet la Coordination nationale des chômeurs dans la soirée du samedi 19 mars.


« Cet acte ignoble et d’un autre âge ne peut être interprété que comme une intimidation flagrante encouragée par la police présente sur les lieux. Il nous confirme davantage les méthodes condamnables à lesquelles s’adonnent les autorités pour casser toute action pacifique et démocratique pour des revendications légitimes et le droit de vivre dans une Algérie d’ouverture, de tolérance et de civisme », indique le communiqué.

(Lire la suite)

Sadi a été pendant plus de 20 ans, la face visible d’un homme invisible…le général Tewfik !

medienemohamed.jpgsadi1.jpgAhmed pour « Algérie Politique »

Il est un peu tard aujourd’hui pour Said Sadi de nous dire que l’Algérie de Tewfik est une voyoucratie, tout au moins sans qu’il ne s’en explique. Quand des militants, des intellectuels, des hommes intègres le disaient, le même Sadi était envoyé par le même Tewfik, en tête d’un escadron de la mort BCBG, leur faire la guerre et les traîner dans la boue de l’insulte et de l’ignominie.

Sadi a été pendant plus de 20 ans, la face visible d’un homme invisible. Il a été la voix d’un homme muet. Les oreilles d’un homme sourd. Il a été le visage d’un homme sans tête. Et cet homme est le général Tewfik.

Maintenant qu’il s’en offusque publiquement des agissements de cet homme sans s’expliquer, me paraît bien pathétique et totalement suspect. Sadi qui se rebelle contre le général Tewfik ! Je veux bien le croire. Mais avant de croire à sa rébellion récente il est tenu de nous expliquer sa soumission ancienne au patron des services.
Alors que le soldat Sadi parle maintenant ou se taise à tout jamais

5,9 milliards de dollars pour la réalisation du parc Dounya et un hôtel cinq étoiles à Alger

dounyaparcalger.jpgDeux conventions d’investissements portant sur la réalisation du parc de loisirs  »Dounya » et un hôtel classé (cinq étoiles) d’un montant global de 5,98 milliards de dollars ont été signées dimanche par l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) et le groupe émirati  »Emirates International investissement Company » (EIIC). Les deux conventions ont été signées par le directeur général de l’ANDI, Abdelkrim Mansouri et Fouad Alrifai, directeur général de la société des parcs d’Alger, filiale de  »EIIC », également filiale de la Compagnie Emiraties National Holding. APS

La CN ® CD marchera tous les samedis

aliyahia.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

 

Lors d’une conférence de presse animée aujourd’hui au siège régional du RCD à Alger,
la CN ® CD annonce l’organisation de «manifestations» tous les samedis à travers le territoire national. Les conférenciers ont également annoncé l’organisation de meetings populaires pour sensibiliser les citoyens sur la nécissité du changement en Algérie. La conférence a été animée par le député du RCD Tahar Besbas et ex-président de
la LADDH, Ali Yahia Abdenour.  

.

Felioune met fin aux fonctions de 3 directeurs d’établissements pénitentiaires

felion.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

Le directeur général de l’Administration pénitentiaire, Mokhtar Felioune a mis fin aux fonctions de trois directeurs d’établissements pénitentiaires. Il s’agit du directeur de la prison pour mineur, du directeur de la prison de Gdiel et directeur de la prison de Tiaret. La décision de Felioune a été prise en réaction à la grève générale observée ces derniers jours par le personnel des établissements pénitentiaires à l’échelle nationale.

A Tiaret, le nouveau directeur désigné par Felioune a été accueilli par des gifles et des coups de poings par les travailleurs qui lui ont signifié qu’il n’était pas le bienvenu chez eux. Les travailleurs ont exigé la réintégration du directeur licencié par Mokhtar Felioune.  

Pour dénoncer la gestion de leur directeur, les travailleurs d’El Moudjahid observeront un sit-in demain

elmoudjahid.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

A l’issue de l’assemblé générale qui s’est tenue aujourd’hui 20 mars 2011 au siège de l’Entreprise El Moudjahid, il a été décidé à l’unanimité d’observer un sit-in demain 21  mars à l’entrée de l’Entreprise à 11h00 du matin. « Il s’agit là d’une première action prise par le collectif après avoir épuisé les voies du dialogue et de la concertation avec le premier responsable du journal. Il va de soi que d’autres actions seront entreprises quotidiennement au cours des prochains jours », peut-on lire dans une note aux travailleurs.

Pour rappel, les travailleurs de l’APS et du Ministère de la communication ont tenu il y a une semaine un rassemblement devant le siège du ministère de tutelle pour revendiquer l’amélioration de leur situation socioprofessionnelle.  

Alors qu’ils voulaient participer à un sit-in à Alger, 3 contractuels de l’Education décèdent dans des accidents

accident.jpgLe SNAPAP a fait savoir dans sa lettre au Président Bouteflika que trois contractuels de l’Education nationale venus d’Adrar, Mostaganem et de Bordj Badji Mokhtar ont péri dans des accidents de la route, alors qu’ils voulaient rejoindre la capitale pour participer à la réunion du samedi 19 mars et le rassemblement prévu aujourd’hui 20 mars. El Mouhtarem

Dans une lettre adressée au Président Bouteflika, le SNAPAP dénonce l’agression contre la Maison des syndicats

newlogosnapap.gifEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

Dans une lettre adressée au Président Abdelaziz Bouteflika, le Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) a dénoncé l’agression dont ont été victimes des syndicalistes, dans la soirée du 19 au 20 mars, alors qu’ils étaient en réunion au niveau de
la Maison des syndicats.
 

En effet, réunis à la Maison des syndicats à Dar El Biedra, 230 chômeurs et des enseignants contractuels au nombre (150 hommes et 80 femmes) à la Maison des syndicats, en vue de l’organisation des marches pacifiques, dimanche 20 mars à Alger, ont été violemment agressés par des jeunes des quartiers. Selon la lettre du SNAPAP, ces jeunes ont été encouragés par des policiers. 

(Lire la suite)

Pour justifier une éventuelle fermeture de la Maison des syndicats, le pouvoir fait appel à des Balta-GIA

syndicats.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique »

Dans la perspective de procéder à la fermeture de la Maison des syndicats sise à Dar El Beida (Alger), le pouvoir n’a pas hésité à faire appel à des Balta-GIA. Selon des témoins, des jeunes délinquants se sont attaqués, dans la soirée de samedi, à jet de pierres à la Maison des syndicats sous le regard de policiers en civil.

Pour rappel, lors de la fermeture de la première Maison des syndicats, en mai 2010, le wali d’Alger, Mohamed «Kebir» Addou, avait justifié sa décision par un rapport émanant des services de sécurité qui fait état «d’une plainte pour tapage» déposée par les citoyens contre le propriétaire de la salle. http://ffs1963.unblog.fr/2010/05/13/algerie-la-maison-des-syndicats-fermee-par-la-wilaya-dalger/

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER