La CNCD-Barakat organise un meeting le 25 mars à la salle Atlas

bouchachi.bmpLa Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD Barakat) organise un rassemblement le vendredi 25 mars 2011 à la salle Atlas à Alger à 14H. Dans un communiqué rendu public à l’issue de sa réunion, la CNCD-Barakat a apporté son soutien aux enseignants contractuels qui tiennent un rassemblement devant la Présidence et à toutes les catégories de la société qui luttent pour leurs droits. El Mouhtarem

Commentaires

  1. ait yahiatene dit :

    Point de vue politique sur la situation du pays

    Le pays va très mal dans un contexte international très favorable au changement, et c’est le constat commun de tous les algériens y compris ceux qui ont fait ses malheurs. A la différence que ces derniers savent où va l’Algérie et continuent de martyriser leur peuple. Le comble est que cette situation catastrophique n’est pas due, comme c’est toujours et partout ailleurs, à des causes traditionnelles, à savoir le manque de moyens financiers ou de ressources ; l’Algérie en dispose à devenir un pays créancier et exportateur de devises au point de secourir un pays comme les USA pendant la crise mondiale qui a secoué ce pays ; Justement le malheur des Algériens vient essentiellement de cette manne financière et des richesses colossales capables de transformer le pays en paradis sur terre, mais malheureusement l’Algérie est tombée entre les mains des gens atteints de cécité mentale.
    En panne d’une opposition forte et sérieuse du fait d’un régime despotique et corrompu soutenu par des gouvernements occidentaux en quête de sources d’énergie, le peuple algérien à l’instar de tous les peuples épris de libertés, affiche sa volonté de changer mais ne trouve plus sur qui compter pour mener la barque vers la rive du salut ; Le FFS seul contre vents et marrées, même s’il répond présent à l’appel, a besoin lui aussi d’une stratégie convaincante pour aller de l’avant en respectant sa ligne de conduite qui fait sa raison de continuer à exister depuis maintenant plus d’un demi siècle. Il n’a pas omis depuis sa création d’alerter le peuple en connaisseur du terrain, quant aux dangers qui le guettait depuis toujours. Le temps a démontré sur le terrain combien le FFS avait raison en appelant au changement du système ; Il est vérifiable à travers les récentes déclarations politiques concernant les solutions préconisées par l’ensemble des forces vives de ce pays y compris dans les forums de discussions tels que face book, twiter et autres nouvelles formes de dialogue. Tout semble dire que le FFS est considéré comme précurseur en la matière.
    Il est temps que le parti s’attèle de nouveau à ses principes de base et revendiquer haut et fort ses propositions de solutions avérées justes et indispensables à la crise multidimensionnelle que vit l’Algérie depuis toujours et reconnus par tous comme issue inéluctable, si on veut éviter un tsunami qui risque d’emporter le pays, cette fois non pas vers de simples émeutes qu’on peut réprimer avec des bonbonnes lacrymogènes ou taire avec une simple réduction du prix du sucre ou des crédits non remboursables ; Cette fois, il ne faut pas moins d’une assemblée constituante et d’un gouvernement national qui gérera les affaires du pays en attendant que les experts dont l’Algérie ne manque pas, rendent possible par les résultats de leurs réflexions une transition équitable vers un avenir stable souhaité par l’ensemble des Algériens, voire la seconde république ayant la plate forme de la Soummam comme référence essentielle. A noter que cette seconde république a toujours été l’un des piliers principaux sur lequel se base le projet de société suggéré par le FFS dans sa vision d’avenir ; c’est sur cette base que doit s’appuyer toute activité à l’avenir dans cette entreprise de changement que nous véhiculons dans le seul but de sauver le peuple algérien qui, maintenant est capable d’assumer son patrimoine historique et son avenir.
    Désormais il nous faut retrouver ces espaces de libertés perdus, en créant des situations à travers lesquelles on peut imposer des réformes politiques profondes allant dans le sens du changement radical du système ; c’est tout l’état algérien qui doit être rénové et c’est toutes ses institutions qui doivent être révisées. Pour aboutir à des résultats concrets et satisfaisants, il est impératif que tout soit exploité dans cette entreprise, surtout le potentiel humain que recèle amplement le FFS ; à rappeler par cette occasion que les militants résidants à l’étranger devraient, comme ils l’ont toujours fait d’ailleurs, contribuer dans l’entretien de cette machine de changement. Il est donc impératif de procéder en urgence à la réanimation de nos cellules militantes à l’étranger en organisant des rencontres, des meetings et toutes sortes de manifestations qui puissent vulgariser nos actions et en informer le public; l’organisation d’un meeting à Paris, à titre d’exemple, doit être pris en considération dans les meilleurs délais.
    Par ailleurs, les droits de l’homme ont toujours été au cœur de la feuille de route durable entretenu par le FFS dans tous ses mouvements.

    Noureddine Aït Yahiatene

  2. mehdi dit :

    et les medecins residents

  3. Walid dit :

    Merci aux frères et soeurs de la CNCD pour le soutien inconditionnel qu’ils apportent aux grèvistes de l’éducation nationale rassemblés au Golf ainsi qu’aux habitants de ce quartier d’Alger.

    Ce geste renforce l’appel que nous avons lancé il y a deux jours pour le départ de la présidence du Golf.

    Nous avons été choqués par le matraquage sauvage qui a eu lieu la nuit du samedi dernier contre de paisibles manifestants et manifestantes du ministère de l’éducation nationale et nous sommes contre la transformation du quartier du Golf en grande caserne d’où toutes les activités sociales, culturelles et commerciales ont été bannies.

    Nous avons décidé de marcher par milliers sur la présidence pour demander le transfert de la présidence ailleurs.

    Soyons nombreux pour dénoncer la HOGRA.

    Nos frères et nos soeurs des quartiers voisins ou d’autres quartiers d’Alger sont les bienvenus.

    Nous souhaitons la réussite à la conférence de la CNCD et avec elle nous disons 12 ans BARAKAT.

    Habitants du Golf/El Mouradia.

  4. Me dit :

    J’aimerais bien comprendre pourquoi le FFS refuse de faire des marches pacifiques, le peuple croit en Ait Ahmed, mais veut des actions plus fortes. Le régime ne partira pas avec des propositions philosophiques.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER