• Accueil
  • > Monde
  • > Pillay: lutter contre l’impunité en protégeant le droit à la vérité sur les graves violations des droits de l’homme

Pillay: lutter contre l’impunité en protégeant le droit à la vérité sur les graves violations des droits de l’homme

disparus.jpgA l’occasion de la Journée internationale pour le droit à la vérité – 24 mars 2011

Déclaration de la Haut-commissaire aux droits de l’homme, Navi Pillay, à l’occasion de la Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les graves violations des droits de l’homme et pour la dignité des victimes.

Quarante-deux milles six cents trente-trois. C’est le nombre de cas de personnes disparues qui restent inexpliqués depuis les 31 dernières années et examinés par le Groupe de travail sur les disparitions forcées ou involontaires de personnes. Les chiffres montrent aussi que de nouveaux cas émergent régulièrement partout dans le monde. Derrière chacun de ces cas, il y a de nombreux proches déchirés par le sort de leur disparu, balançant entre espoir et désespoir, attendant des nouvelles, quelles qu’elles soient.

Les victimes de violations graves de droits de l’homme et leurs familles ont un droit inaliénable de connaitre la vérité sur les événements passés concernant la commission de crimes odieux à leur égard. Elles ont le droit de connaître les circonstances et raisons de la commission de tels crimes perpétrés au cours de violations massives ou systématiques des droits de l’homme. Elles ont le droit de connaître l’identité de leur bourreau ainsi que le sort et où se trouvent des victimes. En hommage au droit de les victimes, les Nations Unies ont proclamé le jour d’aujourd’hui comme étant dédié à la Journée internationale pour le droit à la vérité concernant les violations graves des droits de l’homme et pour la dignité des victimes. 

La connaissance par un peuple de l’histoire de son oppression est une composante fondamentale de son héritage. La connaissance de la vérité permet aux victimes et à leurs proches de parvenir à un sentiment d’aboutissement, une sorte de rétablissement de leur dignité et de reconnaissance de leur douleur. La vérité est un outil pour lutter contre l’impunité. C’est un outil pour la justice. Et c’est une étape capitale pour prévenir la répétition des circonstances qui ont conduit à de telles violations. 

C’est pour ces raisons qu’il est si important de faire éclater la vérité au grand jour, notamment par le biais d’enquêtes publiques, indépendantes et impartiales sur de graves violations telles que la torture, le viol, l’esclavage sexuel, les disparitions forcées et les exécutions arbitraires, violations dont nous sommes témoins dans de nombreux pays. Au cours de ces dernières années, mon bureau a soutenu un certain nombre de missions de vérification et de commissions d’enquêtes sur des violations graves dans un certain nombre de pays, notamment en Libye où une commission d’enquête a été mise en place le mois dernier par le Conseil des droits de l’homme.

En commémoration de cette journée, nous souhaitons également rendre hommage aux hommes et femmes qui ont pris et continuent de prendre courageusement des risques conséquents afin d’exposer, aux yeux du monde, la vérité sur les violations des droits de l’homme dans leurs pays. Ces défenseurs des droits de l’homme risquent souvent des représailles mais accomplissent néanmoins ce qu’ils considèrent comme étant leur devoir avec un courage immodéré. Nombre d’entre eux ont été arrêtés ou font l’objet de provocations inquiétantes et alarmantes à la violence en raison de leur coopération avec les mécanismes internationaux de protection des droits de l’homme, notamment avec mon bureau.

En effet, cette date a été choisie en hommage au défenseur des droits de l’homme, Monseigneur Óscar Arnulfo Romero, exécuté en 1980 alors qu’il officiait une messe dans une chapelle à El Salvador. Monseigneur Romero a été éliminé en réponse à sa sévère condamnation des violations commises contre les populations vulnérables de son pays.

Aujourd’hui, j’exhorte tous les Etats d’adopter les mesures appropriées pour rendre effectif le droit à la vérité, à la justice et à une juste réparation des victimes. Ces trois droits fondamentaux se trouvent au cœur de la lutte contre l’impunité et le rétablissement de la dignité des victimes. Que cette journée internationale soit une commémoration du droit à la vérité. Que cette journée soit également un rappel du besoin de protéger ceux qui ont dédié leur existence à faire éclater cette vérité.

FIN

Version originale : Anglais

Traduction non-officielle

Pour plus d’informations concernant la Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l’homme et pour la dignité des victimes :http://www.un.org/fr/events/righttotruthday/

Pour plus d’informations sur la Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay:
http://www.ohchr.org/FR/AboutUs/Pages/HighCommissioner.aspx

Le site du Haut-commissariat : http://www.ohchr.org

Pour plus d’informations ou pour des entretiens, merci de contacter le Porte-parole Rupert Colville (+41 22 917 9767 ou rcolville@ohchr.org) ou les chargés de la presse :   Ravina Shamdasani (+ 41 22 917 9310 ou rshamdasani@ohchr.org) ou Xabier Celaya (+ 41 22 917 9383 ou xcelaya@ohchr.org)

http://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=10886&LangID=F

Pour lire la déclaration sur le site du OHCHR : http://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=10886&LangID=F

Collectif des familles de Disparus en Algérie (CFDA)
148 rue du Faubourg St Denis
75010 Paris
0033 (0)1 43 44 87 82
Email :
cfda@disparus-algerie.org
Web : www.algerie-disparus.org

Commentaires

  1. Louasli mouhoub dit :

    je vous aiment l’espoir Algérien.Vous représentés toute la patrie, soyez noble, soyez fières, libres de vous exprimer, de jouir de vos droits et profitez de la vie.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER