La CNCD-Barakat: «Le changement viendra à travers un combat pacifique et patient»

atlas.jpgSynthèse d’El Mouhtarem/ Source El Watan 

La Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD-Barakat) a organisé hier son premier meeting populaire à la salle Atlas (Alger).

«Depuis plus de 3 mois que le pays est en ébullition et pas un mot de la part du président de la République. C’est comme si l’Algérie n’avait pas de gouvernement ou de Président», lance Hassan Ferhati, représentant du collectif SOS Disparus. «Le système est obligé de partir, lui qui accapare le pouvoir par la force», a asséné Azzouaou El Hadj Hammou, représentant de l’association AVO 1988. Et afin d’aboutir à ce changement tant espéré, nul autre salut que de fédérer l’ensemble des forces qui luttent dans ce sens.

«Les solutions ne viendront pas d’une formation syndicale seule. L’union du peuple et de tous ceux qui se battent pour une Algérie meilleure est l’unique moyen», a d’ailleurs souligné Idir Achour, porte-parole du CLA.

«La lutte ne doit pas être seulement une revendication socioéconomique. Elle doit être relayée par une lutte idéologique, pour la bonne gouvernance, la démocratie. Un combat qui se doit être pacifique et patient», a estimé, quant à lui, Me Mostefa Bouchachi, président de la Ligue algérienne de défende des droits de l’homme. «Car il y va de notre responsabilité à tous. Le système ne doit plus corrompre le peuple algérien. Notre dignité ne s’achète pas», a-t-il conclu.  

Photo El Mouhtarem

Commentaires

  1. Rabah dit :

    L’approche de la CNCD-Barakat, est à mon avis plus réaliste que celle de la CNCD-Parti politique.

    Le changement radical pacifique ne viendra qu’après un travail patient et profond de sensibilisation des Algériens et des Algériennes sur les enjeux et les défis de ce changement vital pour la nation algérienne, qui est comme l’a si bien bien dit Me Bouchachi, « menacée dans son unité, sa stabilité et sa sécurité  » par l’équipe au pouvoir actuellement.

    En déclarant que le clan d’Oujda, qui impose sa mentalité cupide et obstinée au peuple algérien, depuis 1962 a « un problème d’identité et d’identification avec la Révolution du 1er Novembre 1954″, qu’il ne cesse, notammnet depuis Avril 1999, de tenter de dévitaliser et de vider de sa sève unificatrice et libératrice, M. Mouloud Hamrouche confirme les craintes de Me Bouchachi.

    Oui, Me Bouchachi, la nation algérienne est aujourd’hui plus que jamais en danger.

    SOS, nation en danger !

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

    http://contreleclandoujda.centerblog.net

    http://amnistie.centerblog.net

  2. NARMOTARD dit :

    « La CNCD-Barakat: Le changement viendra à travers un combat pacifique et patient », dites-vous.

    C’est une sage vérité qui mérite d’être encouragée dans son autonomie et intégrée dans la force tranquille nationale du peuple uni autour d’un même destin. Notre valeureux peuple se reconnait à son sens de la résistance, de la lucidité et de la solidarité.
    Félicitations et au prochain meeting!

  3. Mohand 1 dit :

    Il y a une expression de Menguelat qui me revient à l’esprit, elle est juste et elle provient des profondeurs de la reflexion de son auteur : Atass (dort) mazal el hal …

    Le changement ne viendra pas seul, la patience est l’arme des faibles en politique. Un homme qui est assis sur un fauteuil douillet ne vous laisse pas sa place gentiment. Aucun homme, aucun groupe, aucun système ne céde sa position envieuse pour faire plaisir à ceux qui le lui demandent. Le pouvoir c’est la jouissance 24H/24H 365 jours/365 jours imaginez cela un instant et vous comprendriez pourquoi les attitudes des dictateurs et des despotes sont aveugles.
    Ne soyons pas crédules et n’entendons pas les lamentations de ceux qui non content d’avoir mis l’Algérie et les Algériens dans la position non envieuse ils veulent encore du rab , quelques mois quelques années si possible!
    Pour pouvoir faire comme nos semblables de Tunisie et d’Egypte, il faut bousculer de leur place ceux qui ne la méritent pas , c’est la voie qui mène à la Liberté. Le temps quant à lui il ne fait que de beau cadavre il ne faut pas compter sur le temps, il faut prendre le temps de réclamer les « droits dont on a droit ».

    Mohand1

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER