Archive pour mars, 2011

CNDDC: HALTE AU HARCELEMENT JUDICIAIRE

chomage.jpgLe comité national pour la défense des droits des chômeurs dénonce énergiquement l’arrestation de notre camarade Dalila Touati représentante de notre comité local de Mostaganem, le mercredi passé à 13h 30. Et cela au moment ou elle distribuait des tracts appelant les chômeurs et les travailleurs précaires à rejoindre le rassemblement du 20 mars a Alger.

 

Notre camarade a même passé une nuit au commissariat de la ville et elle passera en justice le 28 octobre 2010 pour incitation à attroupement non armée aux moyens de tracts non autorisés. La camarade a même été convoquée samedi passé par le secteur militaire de Mostaganem.

(Lire la suite)

Libye: Bouteflika pense aux vies humaines !

martyrs.jpgL’Algérie a appelé mardi à « la cessation immédiate des hostilités et de l’intervention étrangère » en Libye afin d’épargner les vies humaines.

« Nous appelons une nouvelle fois à la cessation immédiate des hostilités et des interventions étrangères, afin d’épargner la vie de nos frères libyens et de leur permettre de régler pacifiquement et durablement la crise dans le respect de la préservation de leur unité, leur intégrité territoriale et leur pleine souveraineté », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, lors d’une conférence de presse à Alger avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

(Lire la suite)

Les femmes du SNAPAP en campagne pour le changement et la démocratie

newlogosnapap.gifLe comité national de femmes SNAPAP a organisé une compagne de sensibilisation et de mobilisation sous le thème «Le Changement et la démocratie, c’est aussi le Combat des femmes». 

A cet effet, une conférence de wilaya des  femmes travailleuses a eu lieu le 21 mars à Tadmaït dans la wilaya de Tizi-Ouzou où les femmes se déclarent mobilisées pour organiser des actions concrètes sur le terrain pour l’instauration de la démocratie en Algérie.

(Lire la suite)

Message de Hocine AIT-AHMED aux Algériennes et aux Algériens

haa.jpgPour une alternative démocratique et pacifique 

Le droit d’avoir des droits

Les révolutions en cours en Tunisie et en Egypte, la magnifique leçon de courage, d’organisation et de détermination populaire qu’elles ont donné à voir au monde entier nous interpellent directement. 

Les développements dramatiques que connait la légitime demande populaire de changement démocratique en Libye ont révélé au monde les pics de sauvagerie dont sont capables des dictateurs fous n’ayant de compte, à rendre à personne. Et surtout pas à leurs peuples. 

La crise algérienne s’inscrit naturellement dans le cadre des crises en cours. Pour autant, il n’est pas question de céder à une quelconque «contagion démocratique » dans l’explication et le  traitement de chaque situation nationale.  Deux  «constantes» émergent pourtant de l’ensemble des révolutions en cours dans la région: D’une part l’existence de régimes prédateurs, impopulaires et inaptes à porter la demande de liberté et de dignité de leurs populations. Et d’autre part une forte réaffirmation, par les peuples, du droit d’avoir des droits. 

(Lire la suite)

Liste des membres du nouveau conseil de l’ordre des avocats d’Alger

sellini.jpgLa liste de Abdelmadjid Silini (PHOTO) a remporté la majorité des sièges au deuxième tour des élections du Conseil de l’ordre des avocats d’Alger tenu le samedi 19 mars. Sur les 31 sièges que compte le Conseil, 19 ont été remportés par les postulants sur la liste de Silini.  « Algérie Politique » publie la liste.

Chaib ََAbderezak, Silini Abdelmadjid, Allag Kamel, Chaoui Abderezzak, Bouninache Mohamed Salah, Lakhlef Cherif, Lakhadari Mouanis, Taibi Tarek, Abouzakaria Cherif, Ramdani Mohamed Rezki, Ould Elhoucine Nora, Khedraoui Samir, Ziraya Khemissi, Benacef Mouloud, Boughaba Mohamed Tahar, Benissad Nourdine, Hmidi Tadjine Malika, Bouchina Hocine, Ouali Tindghar Nassera, Nechar Bilal, Boudissa Yahia, Belkhider Abdelhafid, Dadache Said, Sebak Karim, Djerboua Mounira, Chelgham Djamil, Chorfi Cherif, Bouraiou Khaled, Bentoumi Mohamed, Baghdadi Mohamed, Khiar Tahar. 

Agrément contre allégeance

chourouk.jpgAprès dix ans d’attente, les membres de l’Organisation nationale des anciens combattants du Moyen-Orient (Onacmo), ont obtenu l’agrément. Censée défendre les droits des combattants qui avaient pris part à la guerre de 1967 contre Israël, l’ONACMO est chargée d’une autre mission: faire un travail en Kabylie contre les idées régionalistes.

Le président de l’Organisation, Kaci Ramdane, a déclaré hier lors d’une conférence de presse organisée au centre de presse d’El Moudjahid que l’ONACMO participera, début avril, à un programme de sensibilisation contre le régionalisme et les personnes qui appellent au changement du régime sans présenter de programme.

«Nous allons prouver que ces gens-là ne représentent pas les habitants de Tizi Ouzou. Nous refusons que deux personnes parlent en notre nom», a déclaré Ramdane, originaire de la wilaya de Tizi Ouzou. (…) «Ils ne présentent même pas de programme pour qu’on l’approuve ou qu’on le refuse. D’ailleurs, le RCD qui appelle au changement par le biais des marches n’a jamais changé le programme du parti et son président Saïd Sadi est à sa tête depuis sa création»,, rapporte Horizons dans son édition d’aujourd’hui. El Mouhtarem

L’Algérie soutient les frappes contre la Libye

ahmed.jpgLe vice-président américain Joe Biden a téléphoné dimanche au Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia au sujet des opérations militaires occidendales contre Mouamar El Guedafi. Selon la Maison Blanche, ces conversations téléphoniques s’inscrivent dans le cadre des consultations sur les actions de la coalition pour mettre en oeuvre le résolution 1973 du Conseil de sécurité sur l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne en Libye pour protéger les civils. « M. Biden a discuté avec le Premier ministre algérien et l’émir du Koweït de leur soutien à la mise en application de la résolution de l’ONU et de la nécessité de protéger le peuple libyen », affirme la Maison Blanche. Synthèse d’El Mouhtarem

Le MJIC dénonce l’agression contre la Maison des syndicats

mjic.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique »

 

Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, le Mouvement des jeunes indépendants pour le changement (MJIC) a dénoncé l’agression dont a fait l’objet la Coordination nationale des chômeurs dans la soirée du samedi 19 mars.


« Cet acte ignoble et d’un autre âge ne peut être interprété que comme une intimidation flagrante encouragée par la police présente sur les lieux. Il nous confirme davantage les méthodes condamnables à lesquelles s’adonnent les autorités pour casser toute action pacifique et démocratique pour des revendications légitimes et le droit de vivre dans une Algérie d’ouverture, de tolérance et de civisme », indique le communiqué.

(Lire la suite)

Sadi a été pendant plus de 20 ans, la face visible d’un homme invisible…le général Tewfik !

medienemohamed.jpgsadi1.jpgAhmed pour « Algérie Politique »

Il est un peu tard aujourd’hui pour Said Sadi de nous dire que l’Algérie de Tewfik est une voyoucratie, tout au moins sans qu’il ne s’en explique. Quand des militants, des intellectuels, des hommes intègres le disaient, le même Sadi était envoyé par le même Tewfik, en tête d’un escadron de la mort BCBG, leur faire la guerre et les traîner dans la boue de l’insulte et de l’ignominie.

Sadi a été pendant plus de 20 ans, la face visible d’un homme invisible. Il a été la voix d’un homme muet. Les oreilles d’un homme sourd. Il a été le visage d’un homme sans tête. Et cet homme est le général Tewfik.

Maintenant qu’il s’en offusque publiquement des agissements de cet homme sans s’expliquer, me paraît bien pathétique et totalement suspect. Sadi qui se rebelle contre le général Tewfik ! Je veux bien le croire. Mais avant de croire à sa rébellion récente il est tenu de nous expliquer sa soumission ancienne au patron des services.
Alors que le soldat Sadi parle maintenant ou se taise à tout jamais

5,9 milliards de dollars pour la réalisation du parc Dounya et un hôtel cinq étoiles à Alger

dounyaparcalger.jpgDeux conventions d’investissements portant sur la réalisation du parc de loisirs  »Dounya » et un hôtel classé (cinq étoiles) d’un montant global de 5,98 milliards de dollars ont été signées dimanche par l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) et le groupe émirati  »Emirates International investissement Company » (EIIC). Les deux conventions ont été signées par le directeur général de l’ANDI, Abdelkrim Mansouri et Fouad Alrifai, directeur général de la société des parcs d’Alger, filiale de  »EIIC », également filiale de la Compagnie Emiraties National Holding. APS

1...34567...17

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER