Après le mouvement de protestation: Purge à la radio algérienne

radioalger.jpgLes directeurs des chaînes I et II de la radio algérienne sont passés aujourd’hui à l’action après les menaces de sanction proférées par Toufik Khelladi à l’encontre des journalistes qui ont tenu deux rassemblements de protestation contre leurs conditions socioprofessionnelles. 

Ce matin, le directeur de la chaîne I a mis fin aux fonctions de Hassiba Kechoub qui occupait le poste de rédactrice en chef du Journal de 13h00. Le directeur lui a reproché sa participation au mouvement de protestation des journalistes. Pour sa part, le directeur de la chaîne II a mis fin aux fonctions de son directeur de l’information, Mohand Said Bensekhria pour avoir refusé de sanctionner les journalistes de son service ayant participé à la protestation. El Mouhtarem 

Commentaires

  1. Abdallah dit :

    Les hommes du président gèrent avec fermeté la situation. C’est la cas notamment de Ould Kablia, Ould Abbés,Tou, Heraoubia, Khaldi et de Tewfik Khaladi qui ont sévérement sanctionné les protestataires de leurs secteurs respectifs.

    Tels qu’on les connaît, ils ont dû recevoir le feu vert de la présidfence de la république pour mater les insurgés.

    S’agit-il d’un geste de désespoir de Bouteflika avant de jeter l’éponge gonflée à craquer ou d’une réelle reprise en main de la situation qui commençait à lui échapper sérieusement.

    Feu de paille ou incendie généralisé ? Wait and See.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER