• Accueil
  • > Algérie Révolte
  • > « Jil Jadid », le nouveau parti de Djilali Soufiène sera annoncé le 16 avril prochain

« Jil Jadid », le nouveau parti de Djilali Soufiène sera annoncé le 16 avril prochain

sofiane.jpgL’ancien secrétaire général du Parti du Renouveau Algérien (PRA), Djilali Soufiène, a choisi la « Journée du savoir » coïncidant avec le 16 avril, pour annoncer la création d’un nouveau parti politique « Jil Jadid » (Nouvelle Génération). L’annonce sera faite lors d’une conférence de presse qui se tiendra à Zeralda (Alger)

 

Voici la déclaration de principe:

 

Au nom de Dieu le Clément, le Miséricordieux

Algériennes, Algériens,

C’est pleins d’espoirs mais conscients des immenses difficultés à affronter que, des citoyens parmi vous, de toutes conditions, de tous âges et de toutes contrées, ont décidé de mettre en commun leur énergie, leur générosité et leur compétence, en créant un parti politique, Jil Jadid, pour servir leur société, pour l’aider à transcender ses contradictions et pour enfin lancer l’Algérie dans le véritable développement humain, matériel et moral qu’elle mérite.

Notre pays se réveille

Pour émerger dans le monde moderne, toutes les grandes nations d’aujourd’hui ont eu à vivre des moments exceptionnels dans leur histoire, expressions de mutations profondes et fondés sur une nouvelle perception du monde, conduisant alors aux révolutions politiques.

L’Algérie vit à son tour une transmutation, intense, globale et porteuse d’une réalité nouvelle dont les prémisses sont déjà écloses.

Après une guerre d’indépendance, elle-même fondatrice des éléments constitutifs de notre personnalité nationale, après le refus populaire en 1988 de l’expérience totalitaire du parti unique, après 10 années de violences internes convulsives et 10 autres années de tâtonnements improductifs, voici venu le moment pour que ce peuple inaugure l’ère de la construction politique rationnelle, où l’engagement de chaque citoyen sera mis en synergie pour garantir à tous les membres de cette nation la dignité de l’existence et l’espérance d’un possible meilleur avenir.

Voici donc venu le temps pour organiser la dynamique interne de la société pour que les transformations en cours lui permettent d’accéder à des horizons nouveaux.

Cela est désormais possible. Car, dans l’intensité des malheurs vécus ces dernières décennies, les femmes et les hommes de cette nation ont, par leurs combats et sacrifices, semé des graines fertiles porteuses d’une évolution rapide et saine de notre société. C’est dans le feu de l’action, dans leurs heurs et malheurs, que les Algériens, ont fortifié leur sentiment national et ont forgé les conditions d’une nouvelle perspective historique.

Transcender les conflits idéologiques

C’est au lendemain de ces temps pénibles faits d’affrontements idéologiques violents autour de notre identité, notre rapport à l’Islam, à la tradition, à la modernité, à l’Etat, à l’autre genre, etc… que la nouvelle personnalité algérienne émerge lentement avec en partage un plus grand nombre de valeurs universelles et une vision d’avenir plus harmonieuse.

Bien que lentement, l’Algérie sort de ses divisions idéologiques mortifères et subjectives pour enfin stabiliser les sources de sa sève vitale, son identité historique, ses référents culturels et civilisationnels et entrer dans le monde objectif des défis du présent, celui de l’économie, du social, de la citoyenneté ; en un mot, dans le monde du politique.

C’est dans l’espoir de contribuer à la construction de cette nouvelle Algérie que Jil Jadid, a été pensé. Il a été conçu et voulu en harmonie avec la conscience émergente du pays, plongeant son inspiration dans l’histoire, la culture, l’identité et la personnalité algériennes tout en proposant une vision de l’avenir, des hommes modernes, une conception inédite et des outils politiques actualisés.

Commentaires desactivés.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER