• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 9 avril 2011

Archive pour le 9 avril, 2011

Recueillement à la mémoire de Ali Mecili

mecili4.jpgmecili5.jpg

mecili7.jpg

Recueillement aujourd’hui à Paris à la mémoire de Ali Mecili

Photo : Rahim Bouaich

Recueillement à la mémoire de Ali Mecili

mecili1.jpgmecili11.jpg

mecili2.jpg

Recueillement aujourd’hui à Paris à la mémoire de Ali Mecili. 

Photos: Rahim Bouaich

Université de Béjaia: Les enseignants réagissent aux menaces du recteur

rectorat.jpgAu moment où les comités étudiants discutent des modalités de préservation de l’année universitaire en entamant les examens du S1, un climat de violence s’est installé au sein de notre université.

Selon les délégués des étudiants, un étudiant de première année de droit, membre du comité, a été victime d’une agression de la part du recteur de notre université et d’un agent de sécurité au niveau du bloc 5 d’aboudaou. Suite à cet incident, les étudiants ont spontanément marché depuis le campus d’Aboudaou sur le rectorat de Targa Ouzemmour pour protester. Le rassemblement a dégénéré et un début de saccage du rectorat a eu lieu.

Informés par des collègues, des membres du collectif des enseignants se sont rendus sur place (vers 13h50) pour apaiser la tension et éviter le pire. Les enseignants, une fois sur les lieux, ont intervenu pour faire entendre raison aux étudiants, très remontés, pour leur rappeler qu’aucun motif ne peut justifier un acte de saccage même en réaction à une éventuelle violence de la part du premier responsable de l’université à l’encontre de l’un des leurs. Les étudiants ont fini par se disperser dans le calme.

Les enseignants (plusieurs collègues et non deux) qui ont accouru, afin de ramener le calme et l’apaisement pour préserver le rectorat, n’ont rien fait d’autre qu’assumer leur responsabilité. Car rien ne peut justifier le recours à la violence, et seul le débat d’idées doit prévaloir au sein de l’espace universitaire. Les enseignants, de par leur crédibilité, ont réussi à convaincre nos étudiants pour agir de manière à éviter l’embrasement. Les délégués des étudiants présents, même dépassés par le mécontentement de leurs camarades, ont pu ramener ces derniers à la raison.

Les dégâts constatés sur place consistent en un micro et quelques chaises brûlés sur le parvis du rectorat, des bureaux saccagés particulièrement celui du vice-recteur chargé de la coopération, la loge des agents de sécurité… Aucun feu n’a été allumé à l’intérieur du rectorat, contrairement à certaines affirmations.
Les actes de destruction de nos biens, quel que soit leur degré, sont condamnables et ne doivent jamais se répéter.

En fin de journée, vers 16h, les responsables des différentes facultés se sont présentés pour tenir une réunion du conseil de direction élargi aux vices-doyens et aux SG des facultés. Il aurait, bien sûr, été souhaitable que ces responsables soient présents sur les lieux à 12h pour ramener le calme et non à 16h! Mais auraient-ils réussi quelque chose se sachant perçus comme des adversaires.

A notre grand étonnement, ils ont commis une déclaration incendiaire au vu de la situation dans laquelle se débat l’université algérienne. En effet, au lieu de tenter d’apaiser les esprits pour sauver ce qui reste de l’année universitaire et de se désoler de l’injonction de la violence au sein de notre établissement, ils accusent « deux enseignants », parmi ceux qui ont intervenu pour ramener le calme, de soutenir un groupe d’étudiants et menacent d’exclure des étudiants…

Cette déclaration du Conseil de direction est une atteinte grave à l’éthique universitaire. Ses signataires assumeront seuls les conséquences qui risquent de surgir. Son contenu rend légitime la question qui suit : Les membres du conseil de direction auraient-ils souhaité que le rectorat brûle ?
Nous appelons toutes les enseignantes et tous les enseignants à participer à l’AG qui se tiendra le Mardi 12 Avril à 11h au niveau de l’Amphi 3 du campus d’Aboudaou pour en débattre.

Non à la violence ! Non aux provocations du conseil de direction !
Pour le respect de l’éthique universitaire ! Pour le respect des franchises universitaires !

Collectif des enseignants de l’université de Béjaia

Déclaration du jour..

En Algérie, nous avons les rentiers du système et les rentiers de l’opposition… Militer pour les droits de la personne humaine est devenu payant. El Mouhtarem

Le processus de banalisation continue: 15 personnes à la marche de la CN(R)CD à Alger

copiedecncd.jpgUne quinzaine de personnes ont pris par à  la « manifestation » organisée aujourd’hui par la CN(R)CD à la Place du 1er Mai à Alger. Il y avait entre autres des députés du RCD et Ali Yahia Abdennour. Le chef du RCD, Said Sadi est absent pour la troisième fois consécutive à la « marche ». El Mouhtarem

Photo Archives

Skikda: La police harcèle des chômeurs !

chomage.jpgLe comité national pour la défense des droits des chômeurs dénonce énergiquement les tentatives d’intimidation de nos camarades du comité local de Skikda, à leur tête Riadh Lamri, membre du bureau exécutif de l’organisation. Le seul tort de ces camarades harcelés par les forces de police, c’est d’avoir organisé des rassemblements devant le siège de la wilaya de Skikda pour dénoncer les passes droits dans le recrutement et demander un travail décent pour les chômeurs de la région.

Ces pratiques nous renseignent sur la nature autoritaire et hypocrite des autorités qui sont incapables de résoudre nos problèmes et ignorent ce que le mot dialogue signifie.

Le CNDDC réaffirme son entière solidarité avec la lutte des chômeurs de la wilaya de Skikda, et invite les autorités locales à trouver des solutions aux problèmes des chômeurs et cesser cette campagne d’intimidation qui ne fera qu’envenimer la situation.

Le CNDDC réitère encore une fois son appel à tous les chômeurs au niveau national pour rejoindre notre organisation et renforcer nos rangs pour défendre ensemble nos intérêts les plus élémentaires.

L’envoyé spécial d’El Watan empêché de pénétrer en Syrie

L’envoyé spécial d’El Watan, Zine Cherfaoui, appelé à couvrir les événements, est bloqué depuis jeudi par la police qui l’a empêché de pénétrer en territoire syrien. « Notre journaliste a été consigné dans un hôtel, à l’intérieur de la zone internationale, avant son expulsion dimanche vers Alger par un vol régulier de la compagnie Air Algérie » affirme El Watan dans un communiqué.

Quatre millions d’euros pour la «kheïma» présidentielle

tente.jpgCe sera donc sur les hauteurs de Lalla Setti que le président de la République prononcera son discours à l’occasion de sa visite à Tlemcen le 16 avril prochain. Il faut dire que, cette fois-ci, les responsables ont fait preuve d’originalité. Bouteflika fera son discours sous un chapiteau en présence de 3 000 invités. Le montage de ce chapiteau, dont le montant avoisine les 4 millions d’euros, est confié à une entreprise étrangère.

Cette «kheïma» sera démontée dès la clôture de la cérémonie officielle de l’événement «Tlemcen capitale de la culture islamique». Notons que plus de 30 pays étrangers seront présents à cette occasion. Le Soir d’Algérie.

Pour Ouyahia, être un défenseur des droits humains est une tare

ahmed.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

Lors d’une conférence de presse qu’il a animée hier à Zéralda, le SG du RND, Ahmed Ouyahia s’est demandé pourquoi l’éditorialiste du Quotidien d’Oran ne déclare pas, à la fin de ses papiers, qu’il est défenseur des droits de l’Homme. De qui parle Ouyahia ? De l’éditorialiste du quotidien d’Oran, K.Selim ? Fait-il une confusion entre Kamel Daoud, le journaliste, et Kamel Daoud, de la LADDH…. Cela importe peu… Sur le fond…

Etre un militant des droits de l’Homme n’est pas une tare que l’on cacherait. Seul un esprit façonné par les appareils policiers le croit. Pour un journaliste qui se respecte la défense des droits de l’Homme est une base fondamentale qui fait l’honneur du métier. Sur cette question, les journalistes qui ne défendent pas les droits de l’homme sont dans l’indignité.

N.B: Aucun journal y compris Le Quotidien d’Oran n’a donné l’information.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER