OUAGUENOUN: Un conseil consultatif pour seconder les élus

photo01.jpgL’Expression du 13 avril 2011

Un exemple concret de démocratie participative dans une APC.

Le siège de la mairie de Ouaguenoun (Tizi-Ouzou) a abrité récemment une réunion d’apparence ordinaire, mais qui en fait, ne l’est pas. L’Assemblée élue s’est réunie avec des représentants de tous les villages de la commune. Au menu, les bilans de l’année en terme de projets réalisés et ceux en voie de l’être.
En effet, dans cette commune, la population participe effectivement à la gestion des affaires. Dès son installation aux commandes de la commune, le président de l’Assemblée (ALI BELKHIR) a pris la décision de sortir de l’ordinaire. Les membres, de toutes tendances politiques, ont fait appel aux citoyens afin de les associer à la gestion de leur commune.

Les responsables des comités de villages se sont constitués en conseil consultatif qui assiste à toutes les réunions s’érigeant en véritable, partenaire, dans toutes les prises de décision. La méthode s’avère une véritable manière de concrétiser la démocratie participative. Nous avons assisté à une de ses réunions pour voir de près cette façon de faire novatrice. Au premier contact, l’invité ne distingue guère l’élu du villageois. Assis à la même table, la parole est donnée à tous. Cela rappelle les assemblées d’antan qui se tenaient sur la place du village. «Dans la liste des projets réalisés, je ne vois pas le tronçon de la piste de notre village», remarque un président de comité de village qui interpelle le maire. Un autre représentant interpelle les élus sur un chantier réceptionné, mais dont les travaux ne sont pas finis. Le président d’APC explique que le projet a été inscrit en sectoriel. «C’est un sérieux problème. Le maire n’est pas concerné dan le sectoriel, mais il assume devant les citoyens les manques laissés par les entreprises».

Les discussions s’animent. Les représentants des villages évoquent des problèmes vécus quotidiennement. Les élus expliquent. Les deux parties s’associent pour faire avancer les projets.
En fait, la méthode, d’abord, assure nécessairement l’équité dans la répartition des budgets. Puis, en fin de compte, les villageois, en participant à la gestion de la cité, font barrage au sentiment d’exclusion qui engendre actuellement des actions de protestation à travers la majeure partie des communes. En effet, beaucoup de communes ont été fermées par les citoyens à cause, justement, du sentiment d’exclusion. La totalité des protestataires évoquaient ce sentiment qui les a poussés à recourir à ce genre d’action pour se faire entendre.

Sur un autre plan, certains citoyens rencontrés à Ouaguenoun s’interrogent sur le manque d’intérêt des hautes autorités pour les nouvelles idées. La démocratie participative tant voulue dans les discours est quotidiennement pratiquée dans cette commune. Ouaguenoun n’est pas située sur une île grecque du temps de Démosthène à l’aube de la démocratie. Elle est sans nul doute une cité méditerranéenne, mais située juste à 15 kilomètres au nord de la ville de Tizi Ouzou.

Kamel BOUDJADI

Commentaires

  1. ait yahiatene dit :

    bravo camarade belkheir pour cette bonne gouvernance.

  2. Tagrawla Mhend dit :

    Un grand merci au conseil municipal et à sa tête Mr BELKHIR. C’est un exemple à suivre. Je suis persuadé que chaque peuple à sa façon de pratiquer l’exercice démocratique.

  3. slam dit :

    Voilà ce que nous appelons faire participer les populations à la gestion des affaires de leur commune!Notre prestigieux Maire de la commune de Ouaguenoun, Monsieur BELKHEIR, a eu l’heureuse initiative de créer un Conseil Consultatif pour l’aider à mener à bien les affaires de la commune qu’il a en charge suite à son élection.
    Un exemple à suivre par d’autres communes gérées par les élus du FFS, parti démocrate!

  4. Achour dit :

    Détrempez-vous Mr Arezki! Mr Belkhir avait installé le C.C.C de Ouaguenoun en 2006 et depuis ce temps il a toujours fonctionné.figurez-vous cet auguste conseil qui renferme en son sein les élus,les structures locales des partis politiques,le mouvement associatif et les universitaires de la commune se réunissait périodiquement depuis maintenant six ans et la dernière réunion en date à laquelle fait référence l’article de Mr BOUDJADI du journal Expression a traité trois points à l’ordre du jour dont le bilan de l’APC exercice 2010.Les élus de Ouaguenoun toute tendance confondue et à leur tête Mr Belkhir du FFS rendent compte de leur bilan chaque année et je peux dire que c’est devenu maintenant une tradition à Ouaguenoun.En outre,ce C.C.C a produit la monographie ainsi que le plan directeur de développement intégré de la commune à court,à moyen et long terme échelonné jusqu’à 2020.Ces deux documents ont été adoptés par l’AG dudit conseil en 2006 déjà,présenté au sein de hémicycle de l’APW de Tizi-ouzou,façon disait Mr Belkhir à l’époque de contaminer les autres communes à l’effet de rendre l’exercice de la démocratie irréversible dans notre région et pourquoi pas dans notre pays.Étant citoyen de Ouaguenoun,mon propos est un témoignage que tout un chacun pourra vérifier et surtout pour éclairer les gens pour ne pas céder facilement aux dires des casseurs des bonnes initiatives au moment ou notre pays a grandement besoin.A bon entendeur salut!

  5. Ayrad dit :

    Maintenant j’ai compris pourquoi Mr Belkhir a été refoulé à l’aéroport d’Alger en février 2010 pour l’empêcher de participer à un congrès mondial sur la démocratie et le développement local, organisé par le PNUD dans la ville de Rotterdam (Pays-bas).La façon d’agir des élus de Ouaguenoun dérange au plus haut niveau le pouvoir Algérien car ça engendre inévitablement l’émancipation de la population et sa prise de conscience des enjeux.Nous comprenons également pourquoi ce même pouvoir recoure à chaque fois à la fraude électorale à grande échelle et à tous les scrutins – c’est pour barrer la route à des éléments comme Mr Belkhir d’arriver aux commandes-Il suffit de voir le nombre de BENI WIWI qu’il y a dans nos différentes institutions pour se rendre compte de la supercherie.Et si toutes les municipalités du pays feront autant,n’est-ce pas que c’est la démocratie de proximité qui deviendrait effective? Merci Mr Belkhir,tant que des gens comme vous existent,l’espoir sera toujours permis…et l’espoir fait vivre ok! !

  6. Arezki dit :

    C’est trop beau pour etre vrai,le maire de Ouaguenoun qui cherche à démocratiser le pays à partir de sa pauvre petite commune.quél exploit!en tout cas meme si c’est une bonne initiative je trouve qu’elle a trop tarder,maintenant elle sent déjà l’odeur de la précompagne électorale et les citoyens de Ouaguenoun vous le feront savoir au moment opportun.

  7. lenine dit :

    quand le grand philosophe Karl Marx séjourna en Algérie entre février et mai 1882 il effectua une tournée en Kabylie. (peut-être mémé a OUGUENOUN). c’est la ou il a du constater a la fin de sa vie; l’une des forme les plus élémentaire du collectivisme social a savoir la DJAMAA KABYLE. ses lois ses délibérations. il vu la une confirmation de sa théorie sur le socialisme. cela pour dire que l’initiative Mr ALI BELKHIR vient confirmer une fois de plus la continuité culturelle dans la société Kabyle illustrée cette fois ci par une autre forme plus moderne d’organisation institutionnelle a savoir une assemblée communale et une nouvelle pratique politique démocratique issue directement de notre héritage socioculturel a savoir l’association des citoyens a la gestion de la cité. ce n’est ni une aventure ni un acte poste électoral. a suivre….

  8. Murad dit :

    Pourquoi les autres maires du FFS ne suivent pas? pourtant c’est aussi simple que ça,utiliser son statut de maire pour faire avancer la pratique démocratique sur le terrain.Le maire de Ouaguenoun donne l’impression qu’il est seul à vouloir faire bouger les choses mais parviendra-t- il à faire tâche d’huile? je ne le pense pas car ce n’est surement pas très aisé de maitriser l’adversité dans un système aussi opaque.En tout cas moi je lui tire chapeau pour avoir su conduire à bon port une action hautement politique au moment opportun dans un pays tellement fermé et hostile à ce genre d’initiative.Résiste Mr le maire vous êtes sur la bonne voie et bravo.

  9. Loulou dit :

    Et si tous les cadres politiques fassent autant à tous les niveaux… Ali Belkhir l’a fait là ou il est dans sa commune avec ses citoyens c’est bien,mais pourquoi pas les autres ne font pas de meme à l’echelle régionale et nationanale.Ait Ahmed doit tout de suite rentrer pour créer une véritable dynamique de changement autour de lui et du FFS car c’est le moment à jamais de sortir le pays de ce déluge programmé.En ce moment les enjeux sont à l’echelle nationale et internationale boucoup plus et si vous continuez à regarder tout le temps tout près de vous nous n’allons pas arriver loin comme d’habitude et c’est valable pour toute la classe plitique.

  10. kamel dit :

    je ne vois pas grand chose dans cette commune que le maire fait dans linteree du citoyen oui perssonel ou famillal par exemple habitat rural qouta famillial logement des afffaire avec les entrepreneur le chef lei devenu un calvaire aucune amelioration dans le chef lei depenser des milliar pour causer des degat le maire aposseder un logement aanar amellal voiture de luxe offerte

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER