La police refuse de donner un avis de disparition à la famille de Keroumi

keroum.jpgAlors que M. Ahmed KEROUMI, militant politique et membre de la CNCD d’Oran n’a plus donné signe de vie depuis le mardi 19 avril aux environs de midi, heure à laquelle il était dans son lieu de travail, les services de la police d’Oran ont refusé de délivrer un avis de disparition à sa famille pour qu’elle puisse commencer les recherches. El Mouhtarem

Commentaires

  1. said dit :

    Police ? Hachakoum! un policier est au service des citoyens, le terme le plus adequat pour designer ces doberman est AGENTS DE LA MAFIA. Pratiques dignes d’ un pouvoir stalinien.Dans la lignée de leur maitre de la stasi, de la gestapo ou du KGB.

  2. karim dit :

    que vaut la vie d’un etre humain en algerie?ou est la réaction des autorités suite a la disparition d’un citoyen algerien?c’est une affaire très grave,au lieu que la police fait son travail ,a savoir ,la sécurité des citoyens,elle devient par cette conduite une force purement répressive et complètement hors la loi.c’est une véritable force d’insécurité.des agissement digne d’une grande dictature.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER