• Accueil
  • > Algérie Politique
  • > Recommandations préliminaires de Frank La Rue: Trois ministres, trois positions différentes !

Recommandations préliminaires de Frank La Rue: Trois ministres, trois positions différentes !

franklarue2.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique »

Il est maintenant clair que l’Algérie n’est gérée que par la Puissance de Dieu ! C’est d’ailleurs la seule chose qui explique que notre pays n’est pas totalement effondré. Si la gestion du pays relève des seuls responsables incompétents qui manquent d’intelligence- pour reprendre une expression chère à Mourad Medelci- l’Algérie aurait disparu de la géographie depuis longtemps déjà.

Incapables de tirer le pays vers le haut, les dirigeants algériens ne sont même pas capables de produire un discours cohérent lorsqu’il s’agit de réagir à des événements internationaux voire même locaux. La preuve en est les réactions des ministres du gouvernement Ouyahia aux critiques du rapporteur de l’ONU sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’expression et d’opinion, Frank La Rue.

Premier à réagir, le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, le Malgache Dahou Ould Kablia s’en est pris violemment à M.La Rue, pourtant invité par le gouvernement algérien. Dans un entretien accordé à la chaîne III de la radio nationale Ould Kablia a considéré que les déclarations de Frank La Rue sont «inopportunes» et que l’Algérie n’a de leçon à recevoir de personne. «Nous n’avons pas de leçons à nous donner», a déclaré Ould Kablia.

Le même jour, sur les ondes de la chaîne I de la radio algérienne, le ministre de la Communication, Nacer Mehal, a rejeté les critiques de M.La Rue. «Je ne suis pas d’accord avec le Rapporteur de l’ONU quand il évoque la question des visas et des accréditations pour les journalistes étrangers. Toutes les demandes de visa et d’accréditation ont été satisfaites», a affirmé le ministre, avant d’affirmer que le rapporteur de l’ONU «est victime de l’intox».

Troisième à intervenir sur le sujet, le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci a déclaré hier, toujours sur les ondes de la radio, a affirmé que «Frank La Rue est parti avec l’idée que l’Algérie est un pays ouvert et que ses recommandations sont à lire comme un appui amical aux efforts de l’Algérie ».

Commentaires

  1. Amar dit :

    Frank La Rue veut dire pour Gaddafi: Frank Zènga.

  2. El hadi dit :

    Mes les responsables politiques pourquoi doit on attendre les commissions de l’ONU pour respecter ou faire respecter les droits du citoyen. Auriez vous perdu tout sens de fierté de citoyenneté pour accepter qu’on vous dicte votre politique interleure, ne serait il pas plus juducieux et plus honorable d’assumer vos responsabilités en valorisant le citoyen algérien et l’impliquer dans la construction de son avenir, celui de ses enfants et celui de la nation. Même si je vis en dehors de l’algerie je ne peux pas accepter que le pays que je Vénère soit livrer corps et âme aux vautours a l’affut de la moindre occasion pour concrétiser leurs convoitises. Aux naïfs qui ont perdu tout sens de patriotisme ou qui ne l’ont plus car leur boulimie et l’appat du gain les ont rendu autistes croyant que les fortunes illégalement amassées les protégeraient éternellement, fortunes se trouvant dans les coffres de ceux les dépouilleront des qu’ils sont discrédités par leurs peuples et rejetés par leurs protecteurs du moment. Qu’est devenu les deux valets que sont lejis Ben Ali et Moubarak surtout ce dernier qui du jour au lendemain est passe du rôle de grand rais au rôle d’ un grand délinquant rejeté par ses protecteurs et ses courtisans. Réveillez vous l’histoire est cruelle, elle ne pardonne pas, sachez que l’algerien est noble, il a le sens aigu de l’honneur il pardonnera les dérapages passes a condition que l’auteur de ces méfaits fasse son mea culpa et accepte une gestion démocratique, juste et profitable pour tous les citoyens. L’ennemi de mon ennemi n’est pas forcement mon ami. Messieurs les 8responsables la balle est dans votre camp, la démocratie en Algérie sera l’oeuvre du peuple et seulement le peuple sans les larmes de crocodile des prétendus défenseurs des droits de l’homme ou des nostalgiques des conquêtes coloniales du 19 eme et 20 eme siècle, quitte a déplaire aux aventuriers et des sanguinaires, l’ Algérie n’est ni l’Egypte, ni la Tunisie, ni la libye l’ histoire de l’Algerie sera écrite par les algériens une fois débarrassés d’un système vieillissant de plus de 50 ans.

  3. Rabah dit :

    Si nous avions toujours la Diplomatie d’antan, M. Frank Larue aurait tourné sa langue sept fois dans sa bouche avant de proférer ses condamnations, pour le moins dures.

    Sur l’état de la diplomatie algérienne actuellement, lire :
    « La Diplomatie sinistrée » de Rabah TOUBAL, paru dans son blog :

    http://diplomatiealgerienne.centerblog.net

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER