De l’hôtel Sofitel, Ali Yahia appelle les décideurs à déposer Bouteflika

aliyahia.jpgL’ancien président d’honneur de la LADDH, Ali Yahia Abdennour, a appelé aujourd’hui les décideurs à déposer le président Bouteflika en vertu de l’article 88 de la Constitution. «Lorsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil Constitutionnel, se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement », stipule l’article 88.

La conférence de presse de la CN®CD s’est tenue à l’hôtel SOFITEL en présence de Tahar Besbas, député du parti de Said Sadi. Pour rappel, Ali Yahia Abdenour avait soutenu le coup d’Etat de Boumedienne contre Benbella en 1965, avant de devenir ministre de l’agriculture. El Mouhtarem 

Commentaires

  1. Yannis dit :

    y a peu de gens qui n’ont pas changé de route , mehri et hamrouche n’ont font pas partie, ait ahmed en fait partie,
    benbella n’ont fait pas partie,

    il faut juger son appel et non pas son passé,
    je lui donne raison sur cette question,

  2. FARID dit :

    voila ce que stipule l’article
    CONSTITUTION

    Art. 88 – Lorsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil Constitutionnel, se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement.
    Le Parlement siégeant en chambres réunies déclare l’état d’empêchement du Président de la République, à la majorité des deux tiers (2/3) de ses membres et charge de l’intérim du Chef de l’Etat, pour une période maximale de quarante cinq (45) jours, le Président du Conseil de la Nation, qui exerce ses prérogatives dans le respect des dispositions de l’article 90 de la Constitution.
    En cas de continuation de l’empêchement à l’expiration du délai de quarante cinq (45) jours, il est procédé à une déclaration de vacance par démission de plein droit, selon la procédure visée aux aliénas ci-dessus et selon les dispositions des alinéas suivants du présent article.
    En cas de démission ou de décès du Président de la République, le Conseil Constitutionnel se réunit de plein droit et constate la vacance définitive de la Présidence de la République.
    Il communique immédiatement l’acte de déclaration de vacance définitive au Parlement qui se réunit de plein droit.
    Le Président du Conseil de la Nation assume la charge de Chef de l’Etat pour une durée maximale de soixante (60) jours, au cours de laquelle des élections présidentielles sont organisées.
    Le Chef de l’Etat, ainsi désigné, ne peut être candidat à la Présidence de la République.
    En cas de conjonction de la démission ou du décès du Président de la République et de la vacance de la Présidence du Conseil de la Nation, pour quelque cause que ce soit, le Conseil Constitutionnel, se réunit de plein droit et constate à l’unanimité la vacance définitive de la Présidence de la République et l’empêchement du Président du Conseil de la Nation.
    Dans ce cas, le Président du Conseil Constitutionnel assume la charge de Chef de l’Etat dans les conditions fixées aux alinéas précédents du présent article et à l’article 90 de la Constitution.
    Il ne peut être candidat à la Présidence de la Républiqu

  3. kaza dit :

    ya si ali yahia abdenour fakou ,el hamdou lilah tu a craché la vérité de ton groupe , les h omelette qui veulent le changement dans le système sadi, nezar ,ali haroune touati ouyahia rahabi berarhi ,etc ;je crois que ali yahia a fini par dire la vérité; je me pose la question pour quoi ali yahia na jamais évoquer toufik le chef du drs ou la police politique qui est a l’origine de tout en algerie

  4. Mohand dit :

    Il épargne le Clan Mediène-Djebbar-Tartag
    (néo-MALG/DRS)et s’attaque au Clan Boute(
    (ex-MALG/SM), Ali Yahia se trompe lourdement car là il n’opte pas pour le changement radical, mais pour un changement dans le système,une alternance
    clanique, alors que le Pouvoir militaire est  » double et caché », c’est un « tout indissociable » et une »structure clanique »,une face apparente(Présidence-
    Gouvernement) et une « face cachée » ( La
    Police polique/secrète d’Etat). La Police politique, alias le DRS, alias le néo-MALG est le « Sommet de la Pyramide du Pouvoir dictatorial, la Cheville ouvrière des Coups d’Etat,L’Instigatrice
    de la Guerre civile, La Gestapo locale chargée de la surveillance et la répression politique, des assassinats politiques, les massacres, les attentatats, les manipulations et provocations….

    Le changement viendra après l’effondrement de tous les Clans, la suppression effective et définitive de la police politique, la déposition de tous les responsables des crimes contre l’humanité, des crimes politique…
    Néo-MALG(DRS) et Ex-MALG(SM),
    Le Clan Boutef-Zerhoun-Kedjouti(ex-MALG)
    Le Clan Mediène-Djebbar(néo-MALG/DRS)Clan du « bec de canard » dit BTS

  5. rabhi dit :

    ali yahia il faut aller voir les problemes qui te concerne comme la priére et ta petite famille l’algerie maintenant appertient a cette jeunnesse que vous tous vous etes entraint de la defendre c’est fini pour vous tous laisser ce bouteflika qui a comme méme fait sortir l’argent du petrol que ces jeunes ne l’ont pas vu depuis votre epoque que vous etiez ministre.

  6. ali yahioune dit :

    ali yahia ,vous avez encore de la force pour ça…..ça vaut un porte feuille ministériel comme en 1964.

  7. el djazir dit :

    pourquoi vous ne denoncez pas le soutien de boutef a kadafi

  8. Oussalem dit :

    Mal-finir c’est bien ce qui arrive à Ali Yahia ! Est-ce l’avancée dans l’age ou la folie tout simplement ? En tous cas, Ali Yahia tombe dans le fourvoiement quasi-total. Il faut dire, Ali Yahia est accoutumé de ces »retournements de veste »

    Flash back : en 1963, il intègre l’Opposition(FFS) contre le Régime militaire en contruction, en 164, il trahit l’Opposition pour rejoindre le Pouvoir militaro-civil Boumedieno-Ben Belliste, en 1965 il soutient le Coup d’Etat de Boumedienne contre Ben Bella et devient Minstre…largué par la suite
    par Boumèdiene et son « alter égo » politique qu’était Bouteflika contre qui Ali Yahia manifeste quelque part une vengeance …

    On le voit ici sur la photo et dans les meetings de CN(R)CD, alors que pendant
    plus de 20 ans, Ali Yahia encaissait des torrents d’insultes, rumeurs et calomnies de la part des frères Sadi, Ferhat, les Ait Larbi & Cie chauffés à blanc par les Maitres de la Sécurité militaire, l’ancètre du DRS, notre Gestapo locale. Ceux-ci lui vouaient une haine et un mépris sans limites, le traitaient de tous les noms, le menaçaient par lettres anonymes; ils avaient fait fait pareillement contre Mammeri, Matoub, Chaker, Mohia, Djaout et tous ceux qui avait refusé d’apporter leur caution moral et leur soutien à la création « avant termes » et ssuspect(avant la promulgation effective du multipartisme)…on savait le sort réservé à Mammeri, Djaout, Matoub, etc.
    Bref.

    Ali Yahia a la mémoire courte et une attitude « caméléonesque ».

    Il soutient ainsi le Clan Tewfik-Djebbar
    (DRS , néo-MALG) contre le Clan Boutef-
    Zerhouni (ex-MALG), au lieu d’appeler au dégagement de tous les clans !

    Il se trompe lourdement ! Grave !

  9. Tag dit :

    La seule chose de bon que Boukherouba a faite c’est d’avoir destitué l’âne bâté de Maghnia. Merci dictateur.

  10. omar sawar dit :

    Quelque soit la notoriété et le parcours de Mr ali Yahia,il serait souhaitable,en tant que juriste et militant des droits de l’homme,dêtre avant tout pragmatique.Les véritables décideurs,et cela n’est un secret pour personne,sont ceux qui ont placé ou chassé l’homme qui défendra les interêts d’une poignée d’assassins en mal de légitimité nationale ou internationale.Il est donc inutile de trouver la solution à la place de ces tortionnaires en invoquant la solution idéale dans tout pays démocratique.Le conseil constitutionnel,,composé de minables serviteurs à la solde des véritables décideurs,sera convoqué,comme pour le coup d’état conre Chadli,le jour venu.Il est donc inutile d’aider l’armée à nous rejouer la même pièce.C’est aux véritables décideurs de trouver,eux même, une solution pour DEGAGER de la scène politique avant que le peuple ne le fasse.Mr Ali Yahia devrait,parcontre ,commencer à préparer leur défense pour le futur TPI qui les attend.Quant à Boutef,considerez que c’est déjà chose faite,la maladie aura raison de lui,le jour venu.
    Un autre « coup d’état constitionnel » nous ramenera et cela est évident,20 années en arrière, c’est à dire en 1992 avec toute la violence que l’on connait.

  11. RAIS dit :

    Ali yahia abdennour vieux et rabougri doit dégager et retourner chez ses maitres de l’autre coté de la méditteranée, lui et son said samedi sont nos cnt lybiens qu’il faut les écarter.

  12. Yannis dit :

    j’aime pas cette façon de denigrer Ali yahia, et said sadi, qui consiste à remettre en cause leur personne particulierement.
    AIT AHMED proposait en 1991 que si les islamistes allaient instaurer la charia à l’iranienne, c’était l’armée qui devrait les déposer,
    je considère cela plus juste, comme en turquie.

  13. Yannis dit :

    mais pour plaisanter j’aime cette appellation : Said samedi, vu qu’il laissé tomber cette journée.

  14. s.lam dit :

    Ali Yahia Abdenour appelle à un coup d’état d’un clan sur un autre mais pas à un changement radical du système!C’est une maniée de donner l’occasion au système en place à perdurer!

  15. Yannis dit :

    vous n ‘avez qu’à voir les politiques français qui changent d’avis, ça les empechent pas de gagner democratiquement les élections, tout depend de ce qu’ils proposent, ,
    mediter l’exemple, ferhat abbas, a rejoint ben bella en 62, mais il s’est aperçu qu’il s’est trempé lourdement.

    ait ahmed a fait l’appel de londre en 1985 avec benbella, aurait il du le faire avec boudiaf, qui lui a refusé de rencontrer benbella,

    on ne sait jamais vraiment la raison ….

  16. awghlis dit :

    en veut le départ de tous le systeme mais pas bouteflika tous seul . bouteflika oyahya belkhadem les melitaire les decideur les generaux . et sans oublier la drs dégage car le vrai regime sé eu cé la drs

  17. Messabih dit :

    Bouteflika,Draia ,Boumedienne,ETC..
    et leur bureau politique du conseil de la revolution,à partir de 1965…
    c’est de la vomissure…

  18. Amar dit :

    De « l’enchevètrement de la rancune » et la haine, Ali Yahia ne veut pas s’en sortir.Plutôt, il est dans la fuite en avant. Il n’arrive pas à sortir de la période post-indépendance et des conflits
    claniques de l’époque…

    « Double visage », changement de camps, retournement de vestes, c’est ce qui marquera à jamais le sieur Ali Yahia.

    On ne peut suivre des gens comme lui !

    Il avait déjà « trahi » plusieurs fois !

    C’est un « caméléon » !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER