Forum d’Alger Républicain

alger.jpgA l’occasion du 1er Mai, Journée internationale de luttes et de solidarité des travailleurs, un forum se tiendra dans les locaux du journal (Maison de la Presse Tahar Djaout, Alger) le samedi 30 avril à partir de 10 heures sur le thème: « Le mouvement ouvrier algérien, son rôle et sa place dans une alternative de rupture démocratique populaire pour sortir le pays de la crise politique, économique et sociale actuelle, sauvegarder son indépendance face aux plans et manoeuvres de l’impérialisme et de ses alliés internes ».

Commentaires

  1. Mohand dit :

    L’Impérialisme occidental est épaulé par les Dictatures locales. Ainsi va du Régime militaire algérien qui bénéficie du soutien diplomatico-économique des USA et la GB, et du soutien politique de l’ex-puissance coloniale dont les Généraux criminels qui détiennent la
    réalité du pouvoir étaient les zélés serviteurs dans L’Armée d’occupation…

    Les ex-PAGSistes doivent d’abord se montrer capables de procéder à leur
    « révision déchirante », car à ce jour aucun « méa culpa », aucun signe dans ce sens.

    Le PAGS, si honni et detesté en raison son soutien (critique? hum!)aux options criminelles des Généraux sanguinaires, hante toujours les esprits, tant le souvenir est vivace, toujours là, de ces PAGSistes mouchards, délateurs et auxilliaires des sbires de la Sécurité militaire! A l’UGTA, à l’UNJA, à l’UNAFA
    et autres « organisations de masse » où les PAGSistes étaient aux postes de responsabilité…

    Mais encore, dans les organes de propagande (journaux, télés, radios)du Régime militaro-mafieux où les PAGSistes avaient participé activement dans des campagnes de désinformation et d’intox
    contre l’Opposition démocratique(FFS,MACB,LADDH), meme dans l’Hébdo
    Libéré à orientation fascisante, ou encore le Jeune Indépendant, Le Matin qui avaient orchestré des torrents de haine contre Ait Ahmed, Le Chef historique et seul Député et Opposant à s’opposer énergiquement à l’interdiction du PCA, l’ancètre du PAGS….

    Alors, les PAGSosssss ????

    Les politologues, les historiens et
    les journalistes doivent éclairer sur la position réelle occupée par le PAGS par rapport au Pouvoir dictatorial militaire
    Etait-il une officine de la Sécurité militaire comme c’est le cas des micro-partis creés après 1989, tels le RCD, le PRA, le FFD, le MAK, l’UDR, etc ? Un
    prolongement de la SM ? Une tentacule ?
    Un bras? Nos chercheurs doivent répondre

  2. Kara Pass dit :

    @mohand

    Puisque Tu doutes du passé des PAGSISTES à la S.M , beaucoup d’internautes sont en DROIT de douter de ta sincérité en 2011, maintenant que le D.R.S ( surnommé : « Dima Rotard Fi Es-Serr « ) a depuis longtemps remplacé :  » SPORT & MUSIQUE ), Ya Si mohand AMECHTOH !

  3. kamara dit :

    1-Voter ou s’abstenir
    On peut aussi bien voter que s’abstenir. L’essentiel est qu’on soit convaincu de l’utilité de son acte. Il faut se rappeler que le but d’une consultation vise la consolidation de la construction d’un Etat de droit au service de tous les citoyens. L’état ne doit et peut être au service d’une minorité qui s’accapare indument les richesses du pays. On ne peut parler de construction démocratique si l’état est au service exclusif des gens du pouvoir et exclue les citoyens. Nous savons tous que les responsables de beaucoup d’administrations font allégeance au parti qui les désigne non des critères transparents mais pour en faire des prestataires de services au profit des membres du pouvoir politiques. C’est cela la réalité au point où l’état est devenu caricatural. Les élections sont faites pour corriger les tares et changer en mieux.
    2-Situation actuelle : Le changement n’est sans doute pas possible, encore cette fois-ci. La raison est une imbrication totale d’intérêts entre une administration déficiente et un pouvoir politique corrompu. Ne jamais confondre entre un Etat construit pour assurer la pérennité du pays et un pouvoir politique (des partis). Si la majorité politique échoue dans une consultation, l’Etat doit rester debout au service de tous. Il n y a pas de politique valable pour l’éternité et toute politique doit être un jour changée et sa majorité également. Qu’en est de la situation actuelle. Il n y a rien qui indique que les élections seront propres et honnêtes. Pour cause l’administration (pas du tout neutre) va encore assurer les résultats des élections (au profit de ses tuteurs). Le MSP, parti du pouvoir avait demandé la neutralité de l’administration par la démission des ministres. Cette administration se cachera derrière une réglementation scélérate votée par un parlement illégitime car issu falsification historique en 2007. L’administration accusée publiquement de falsification, fait campagne avec les moyens de l’Etat au profit de candidats du pouvoir, va également assurer l’encadrement des bureaux de vote, la production de bulletins de vote conçus pour un vote arrangé à l’avance…etc…cela devant une commission de surveillance sans pouvoir réel de surveillance). Les partis qui gouvernent et qui sont issus du précédent truquage sont le FLN et le RND. Ces deux partis sont en réalité simplement des groupes d’intérêt (des lobbys) ayant pour seul objectif la prédation et le partage entre eux des richesses du pays.
    3 perspectives : Un véritable parti politique s’appuie sur des composantes indispensables : un projet de société, un programme politique, et des militants. Chacun sait que ces partis se sont désistés de leur programme (traduire aussi de projet). Que reste- t-il ? Un groupe de gens réunis pour le partage des richesses d’un pays. Que faut-il de plus pour ouvrir les yeux aux Algériens. Belkhadem ment en affirmant qu’il défend les intérêts des Algériens. Il avait déclaré publiquement (ENTV) que le FLN n’est pas une organisation de charité. Traduire que le FLN est antisocial et qu’il fonctionne au profit de sa secte. On vous demande de reconduire des groupes d’intérêts par ce vote. Les preuves de la prédation de la secte, en voila : Belkhadem d’un village lointain de Tiaret possède, entre autres, à Port Say (Mersa BenMhidi-Tlemcen) une grande villa coloniale en toute propriété. Celle-ci est estimée à plusieurs milliards. Chacun peut le vérifier. Mr TOU n’est pas en reste pour le nombre de résidences à travers l’Algérie. Ceci pour l’immobilier pour l’argent du pétrole, c’est sans commentaires. Ces éléments sont vérifiables par chacun. Comment faire confiance à ces rapaces et leur confier le destin d’un pays ? Il ne faut pas être naïf. Ce n’est pas votre choix qui intéresse l’administration mais votre présence au centre de vote. L’administration se chargera de designer pour vous la couleur de votre parlement. Chacun doit se déterminer en toute conscience.
    Nota : Ne confondre le FLN d’avant 62 et le groupe PFLN actuel.
    Salut
    Kamara

  4. kamara dit :

    Lecture d’une élection plus que suspecte:
    Les résultats surprenants d’une d’élection douteuse ont été rendus par le ministre de l’intérieur avec ses justifications à l’appui. Comment le ministre a fait pour nous assurer que le vote des Algériens est un vote refuge au profit du PFLN ? La vérité est que le mensonge est tellement gros qu’il s’est senti obligé de trouver une explication pour l’annoncer. Décidément notre administration n’est pas neutre ! L’élection n’a pas été propre et le parlement qui en est issu n’est pas représentatif.
    1- A titre d’exemple on va tenter une analyse pour Sidi bel abbés dont les résultats en terme de participation sont officiellement : 235.000 votants, 50.000 bulletins nuls, soit 180.000 exprimés au profit de candidats.
    Le nombre d’élus du PFLN est de 8 élus pour 8 postes. A raison d’environ 6000 voix par élus (officiel, qu’on peut confirmer). Au total le PFLN a totalisé environ 50.000 voix sur 180.000 exprimées.
    Soit pour Sidi bel abbés un taux de 27% de vote au profit du PFLN. Donc logiquement on devait avoir 2.16 élus (0,27×8). Comment a-t il pu avoir 8élus /8 postes?
    C’est-à-dire que 130000 Bel abbesiens ayant participés se sont vus refuser leurs votes. L’administration dit que c’est la loi. C’est une loi scélérate qui est derrière ce résultat et qui fait que les candidats qui n’ont pas eu un seuil de voix supérieur ou égal à 5% étaient éliminés soit environ (5% de 180000= 9000 voix) pour espérer un poste.
    Au total 130000 votants (la Majorité absolue) ont été éliminés au profit de 50.000( la Minorité) de ceux qui ont voté pour le PFLN. Ainsi on a éliminé des candidats ayant obtenus 8900 voix au profit de candidats qui ont 6000. Le PFLN aurait obtenu 2 élus sur 8. Les six autres ne représentent pas le peuple mais l’administration ! Quel crédit accorder à cette représentation illégitime. C’est honteux pour une démocratie où le peuple ne choisit pas ses représentants.
    2) le Peuple algérien est cohérent et ce que l’on entend dans le public est cohérent avec les résultats exprimés à Sidi bel abbes. Il était pour l’abstention et majoritairement contre le PFLN (73% contre le PFLN). Si l’on accorde un crédit au résultat de Sidi bel abbes et qu’on le généralise au niveau national on aurait au plus 124 élus sur 462.
    3) Je n’avais aucune explication logique pour l’agrément si tardif des partis. Il y avait un piège celui de la dispersion des voix et l’élimination par le seuil au profit du PFLN. Ce n’était une élection mais un traquenard qui ne respecte pas les Algériens au delà des partis. Les partis doivent dénoncer clairement à l’unisson ce résultat qui est un grand trafic. Ce n’est pas un 1er novembre 54 libérateur mais un 10 mai oppresseur.
    4) Durant la prière du vendredi, la khotba était consacrée à la Fitna pour signifier qu’on doit se résigner et ne pas manifester. Or la khotba est préparée bien avant le 10 mai . L’acte de falsification était prémédité.
    Tous ces éléments montrent que la volonté de marginaliser le peule es plus vivace que jamais.
    Vive l’Algérie. Demain sera meilleur qu’aujourd’hui. kamara

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER