Archive pour avril, 2011

Le MDS se démarque de la CNCD

ali.jpgAu lendemain de l’appel de Ali Yahia Abdennour au départ de Bouteflika, lors d’une conférence de presse de
la CNCD-Partis hier, le secrétaire général du MDS, Hocine Ali, a rappelé que son parti n’a mandaté personne pour le représenter au sein de cette structure. «Le MDS a quitté
la CNCD au lendemain de son éclatement (communiqué du 02 03 2011) », a souligné le SG du MDS.

Et d’ajouter : «Il apparaît clairement, à la lecture de la déclaration du porte parole de la ‘CNCD partis politiques’ que cette structure se démarque non pas du système politique dans son ensemble qui doit changer de façon radicale, mais uniquement de Bouteflika ! Cette position est totalement en porte à faux avec celle du MDS». El Mouhtarem

النهار جريدة العار و الدمار

keroum.jpg« Selon les éléments de l’enquête menée par les services de sécurité avant la levée du corps, des préservatifs utilisés ont été trouvés sur le corps du défunt (Ahmed Kerroumi), chose que la cellule de communication de la sûreté d’Oran n’a pas mentionné lorsque nous les avons contacté, pour des raisons de confidentialité de l’enquête », un écrit aujourd’hui le torchon Ennahar de la serpillière du DRS, Anis Rahmani, lui-même utilisé comme un préservatif par les Services. El Mouhtarem  

Le FFS organise des conférences à Tizi-Ouzou

Dans le cadre de la commémoration du printemps berbère, le FFS organise une conférence débat ce soir dimanche 24 avril 2011 à la résidence univezrsitaire de Oued-Aissi animée par Mrs TAMADARTAZA Moussa et BOUAZIZ Farid.

Par ailleurs, demain lundi 25 avril 2011 aura lieu une conférence au niveau de la résidence Boukhalfa garçons. Elle sera animée par Mrs KHODIR Madani et BOUAZIZ Farid.

Blague du jour

Il semble que le pauvre Abdelaziz Bouteflika est mal informé de ce qui se passe dans le pays par son entourage.

De l’hôtel Sofitel, Ali Yahia appelle les décideurs à déposer Bouteflika

aliyahia.jpgL’ancien président d’honneur de la LADDH, Ali Yahia Abdennour, a appelé aujourd’hui les décideurs à déposer le président Bouteflika en vertu de l’article 88 de la Constitution. «Lorsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil Constitutionnel, se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement », stipule l’article 88.

La conférence de presse de la CN®CD s’est tenue à l’hôtel SOFITEL en présence de Tahar Besbas, député du parti de Said Sadi. Pour rappel, Ali Yahia Abdenour avait soutenu le coup d’Etat de Boumedienne contre Benbella en 1965, avant de devenir ministre de l’agriculture. El Mouhtarem 

Après le licenciement de 4 syndicalistes: Rassemblement le 27 avril devant le siège de l’APC de Sidi M’hammed

sidimhamed1.gifLe Conseil  national du secteur des communes (CNSC) affilié au SNAPAP élargi aux nouvelles sections syndicales, réuni le 22/04/2011 à la Maison des Syndicats se félicite de la mobilisation des travailleurs lors de la grève de 05 jours, et salue le courage et la lucidité des travailleurs à défendre leurs droits et leur dignité. 

Après débat le CNSC dénonce avec force: 

Le mépris affiché par les autorités à l’égard des revendications légitimes des travailleurs communaux; les dépassements des responsables enregistrés dans plusieurs communes; la suspension des membres de la Section Syndicale de la commune de Sidi M’hamed; les pressions des autorités sur les travailleurs et les syndicalistes; les atteintes aux libertés syndicales et au droit de grève; le refus de négociation et la fermeture des portes du dialogue.

(Lire la suite)

La « marche » de la CNCD empêchée

Les services de sécurité ont empêché pour la 11ème fois une marche de la CNCcopiedecncd2.jpgD. Ce matin  à la  Place du 1er mai à Alger, près de quarante personnes ont tenté de marche.  Apparemment plus personne ne croit à ces marches de la CNCD, puisque même Said Sadi n’y participe plus. El Mouhtarem 

MDS: « Pour que lumière soit faite sur les circonstances de la mort de Kerroumi »

 

keroum.jpgNotre camarade  AHMED KERROUMI  vient d’être découvert sans vie dans le siège  du MDS à Oran.

Cette perte cruelle intervient à un moment crucial pour notre pays et concerne un militant de la démocratie et du changement radical très actif au sein de la CNCD Oran.

Kerroumi a consacré, généreusement, toute son énergie, depuis son plus jeune âge à la cause du progrès et de la justice sociale.

C’était un universitaire rigoureux et impliqué dans le travail du CRASC. Cette disparition tragique interpelle les autorités publiques qui doivent faire toute la lumière sur les circonstances de sa mort.

Les militants du MDS, profondément affectés par cette perte cruelle, s’inclinent à la mémoire de leur camarade Kerroumi  et tiennent à exprimer toute leur solidarité et leur sympathie à sa famille.

Le MDS poursuivra son combat pour le changement démocratique radical, la justice et le progrès. 

Oran: Ahmed Kerroumi retrouvé mort dans le local du MDS

keroum.jpgUn militant du Mouvement démocratique et social (MDS), disparu depuis cinq jours, a été retrouvé mort samedi au siège du MDS à Oran, rapporte En Watan.com. Le corps de Ahmed Kerroumi, également enseignant universitaire (53 ans), disparu depuis cinq jours, « a été retrouvé samedi vers 13H, lorsqu’un militant du MDS s’est rendu au local de son parti pour récupérer le cachet du MDS « , a précisé le journal.

Recommandations préliminaires de Frank La Rue: Trois ministres, trois positions différentes !

franklarue2.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique »

Il est maintenant clair que l’Algérie n’est gérée que par la Puissance de Dieu ! C’est d’ailleurs la seule chose qui explique que notre pays n’est pas totalement effondré. Si la gestion du pays relève des seuls responsables incompétents qui manquent d’intelligence- pour reprendre une expression chère à Mourad Medelci- l’Algérie aurait disparu de la géographie depuis longtemps déjà.

Incapables de tirer le pays vers le haut, les dirigeants algériens ne sont même pas capables de produire un discours cohérent lorsqu’il s’agit de réagir à des événements internationaux voire même locaux. La preuve en est les réactions des ministres du gouvernement Ouyahia aux critiques du rapporteur de l’ONU sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’expression et d’opinion, Frank La Rue.

Premier à réagir, le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, le Malgache Dahou Ould Kablia s’en est pris violemment à M.La Rue, pourtant invité par le gouvernement algérien. Dans un entretien accordé à la chaîne III de la radio nationale Ould Kablia a considéré que les déclarations de Frank La Rue sont «inopportunes» et que l’Algérie n’a de leçon à recevoir de personne. «Nous n’avons pas de leçons à nous donner», a déclaré Ould Kablia.

Le même jour, sur les ondes de la chaîne I de la radio algérienne, le ministre de la Communication, Nacer Mehal, a rejeté les critiques de M.La Rue. «Je ne suis pas d’accord avec le Rapporteur de l’ONU quand il évoque la question des visas et des accréditations pour les journalistes étrangers. Toutes les demandes de visa et d’accréditation ont été satisfaites», a affirmé le ministre, avant d’affirmer que le rapporteur de l’ONU «est victime de l’intox».

Troisième à intervenir sur le sujet, le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci a déclaré hier, toujours sur les ondes de la radio, a affirmé que «Frank La Rue est parti avec l’idée que l’Algérie est un pays ouvert et que ses recommandations sont à lire comme un appui amical aux efforts de l’Algérie ».

12345...14

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER