Trop, c’est trop !

tahar.jpgLe Comité national pour la défense des droits des chômeurs dénonce la brutalité des forces de police à l’encontre de ses membres qui ont participé à la marche des étudiants, notamment à l’encontre de notre coordinateur national Tahar Bellabes. Ce dernier a été repéré au milieu de la foule et roué de coup par six policiers anti-émeute.

Notre camarade a été blessé au niveau de la tête, du thorax, du poignet droit et de la jambe gauche. Malgré la répression nous restons solidaires des luttes des étudiants et des luttes de tous les défavorisés.
 
Le CNDDC informe aussi l’opinion nationale que pour la énième fois, les forces de police ont procédé à l’arrestation de quatre animateurs de notre comité au niveau de la wilaya de Skikda. Nos camarades n’ont pas cessé depuis plus de 15 jours à organiser des rassemblements devant le siège de la wilaya pour revendiquer: un travail décent, la transparence dans la distribution des offres d’emplois et le départ du directeur de l’Anem de Skikda.

Commentaires

  1. Assaru dit :

    Six policiers matraquent un jeune chômeur. 40 000 quadrillent 2 000 manifestants de la CNCD. Du jamais vu , sauf en Birmanie ou en Chine! Jeune homme, il faut tenir! Ce qui se passe aujourd’hui est un passage oblique avant la grande révolte à laquelle le pouvoir se prépare déjà, en commençant par vider les caisses de l’Etat , dans des sachets noirs et dans le noir. Ces sachets qu’ils ont interdits sous prétexte qu’ils avaient peur que les algériens ne contractent une quelconque maladie. Aujourd’hui, ils inventent le billet de 2 000 DA pour alléger les valises et multiplier les sommes à détourner. Ils sont capables du pire. Comment alors expliquer la grande amitié qui les lie avec Kadhafou ?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER