• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 5 mai 2011

Archive pour le 5 mai, 2011

Un numéro ISBN lui est accordé: « Le mensonge de Dieu » ou « La ruse de Benchicou »

benchicou.jpgLa Bibliothèque nationale a accordé ce jeudi 5 mai un numéro ISBN au dernier livre de Mohamed Benchicou «La ruse de Dieu» (en France, le roman est paru aujourd’hui sous le titre «Le mensonge de Dieu »). «Le numéro ISBN a été adressé aujourd’hui à la maison d’édition Koukou qui va éditer le livre sous le titre « La ruse de Dieu » », a indiqué Azzedine Mihoubi, directeur de la bibliothèque nationale, rapporte TSA. El Mouhtarem

Mme Ighilahriz à Yacef Saâdi: « Si tu es RADJEL démissionne du Sénat et viens devant la justice »

ighil.jpgMme Ighilahriz a animé hier une conférence de presse pour répondre aux allégations mensongères de Yacef Saâdi à son encontre. « Si tu es un homme, démissionne du sénat pour affronter une action en justice », a déclaré Mme Ighilahriz à l’adresse de Saadi. Et d’annoncer: «S’il ne démissionne pas, c’est un lâche. Yacef, sois un homme, ne te cache pas, sors et viens vers moi».

Selon El Watan, la contre-offensive de la moudjahida Ighilahriz intervient suite aux déclarations faites par Yacef Saâdi. Le sénateur, désigné par Bouteflika, a déclaré n’avoir pas connu Louisette Ighilahriz pendant la guerre de Libération et qu’elle «cherche seulement à se faire connaître et à faire de la Révolution un fonds de commerce».

Dans une déclaration au quotidien Wakt El Djazair, Mme Ighil Ahriz a expliqué l’attitide de Saadi par un conflit familial qui date de plusieurs années lorsqu’on son père avait refusé de marier une de ses filles à Yacef Saadi. « Mon père ne voulait pas marier ma soeur à Yacef Saadi », a souligné Mme Ighilahriz.

El Mouhtarem 

Université de Béjaia: La rupture entre le recteur, le corps enseignant et les étudiants est consommée !

djoudii.jpgLes enseignants réunis en AG considèrent que les événements qu’a vécus notre université (Abderahmane Mira de Béjaia), à savoir l’émergence de la violence sous toutes ses formes dans l’espace universitaire, son amplification et sa médiatisation outrancière par le recteur, ainsi que les accusations inacceptables du conseil de direction envers le corps enseignant et les violations répétées de l’éthique universitaire par une gestion par la menace et l’intimidation, constituent la ligne de rupture avec l’administration rectorale.

Les limites du tolérable ont été franchies. Cette rupture est consommée non seulement avec le corps enseignant, mais aussi avec nos collègues ATS et les étudiants.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER